🏆 LDC / Le bilan de la J2️⃣ en 5️⃣ points

Accueil Articles Atlético Barça Coupes d'Europe En avant Real Madrid Sevilla Villarreal

Le Real Madrid humilié par un club moldave, le Barça fessé à Lisbonne, Villarreal vaincu à la dernière seconde par MU : la 2e journée de Ligue des Champions a eu son lot de déception pour les clubs espagnols. L’Atlético et Séville sauvent l’honneur sans briller.

1️⃣ Le Real Madrid terrassé par Tiraspol

3 tirs cadrés, 3 buts. Certes, l’un d’eux a été annulé pour un hors-jeu guère épais mais le bilan du Sheriff Tiraspol a frisé le 100% de réussite. Pendant que le Real Madrid s’est escrimé à inonder la cage de Georgios Athanasiadis, les Moldaves ont d’abord ouvert le score sur un contre d’école. Ils ont beaucoup souffert et n’ont rompu que sur penalty… avant que Sébastien Thill n’inscrive l’un des buts de la saison en Champion’s. Il y avait un air de Coupe de France au Bernabéu. Le Sheriff est donc leader du groupe avec 2 victoires. La Moldavie au sommet, on n’avait pas vu ça depuis ce chef d’œuvre musical.

2️⃣ L’Atlético s’en sort plus que bien à San Siro

Que se serait-il passé si Franck Kessié n’avait pas provoqué son expulsion dès la 29e minute ? Difficile de pronostiquer une victoire de l’Atlético tant les Rossoneri roulaient sur les Indios. Le Casciavit a tenu bon jusqu’aux dernières minutes et un golazo d’Antoine Griezmann puis un penalty chanceux obtenu à l’ultime seconde et transformé par un Luis Suárez proche du catastrophique. Ces 3 points sont précieux pour les Colchoneros quoique sortis de nulle part. Comme en championnat, c’est une équipe à réaction qui joue une mi-temps sur deux, et encore.

Jonathan Moscrop/ Sportimage / By Icon Sport

3️⃣ Le Barça abyssal contre Benfica

Il y a 2 semaines, le Barça en avait pris 3 et n’avait pas cadré un tir. L’excuse était toute trouvée : c’était le Bayern en face. Contre Benfica, même compétition, même tarif : 3 buts et toujours aucun tir cadré ! Comme contre Grenade, le Barça en a pris un à la 2e. Comme contre Cádiz, les Blaugranas ont toujours été en retard dans les duels et à la récupération. Comme depuis trop longtemps, dès qu’il y a un minimum d’adversité, le Barça sombre physiquement et tactiquement. Le SLB n’a même pas eu à forcer outre mesure car, contrairement aux Catalans, il avait précisément étudié son rival. La loi est dure et l’Aigle a chassé les mouches.

4️⃣ Villarreal so near no far

Villarreal est certainement l’équipe espagnole qui a le mieux joué lors de cette 2e journée. Mais Villarreal a perdu, vaincu à la dernière seconde sur un but de Cristiano Ronaldo qui n’avait guère brillé jusque-là. Unai Emery et ses hommes vont longtemps se demander comment ils ont pu perdre un match après avoir eu autant d’occasions franches. Les Groguets ont ouvert la marque grâce à Paco Alcácer, titulaire à la place de Gerard Moreno, blessé, à la 53e minute… avant d’être surpris naïvement par une volée d’Alex Telles à la suite d’un coup franc parfaitement servi par Bruno Fernandes (60′). Boulaye Dia a aussi eu l’opportunité de faire basculer le match en faveur du sous-marin jaune, sans réussite. L’Espagnol le plus en réussite a finalement été David de Gea, incroyable en 1re période notamment. 1 points en 2 matches, dernier de son groupe : Villarreal est au pied du mur.

5️⃣ Séville, encore un nul grâce à un penalty

Ivan Rakitic a sauvé Nervión pour la 2e fois consécutive sur penalty. Après le RB Salzbourg, c’est Wolfsburg qui peut se mordre les doigts d’avoir laissé passé 3 points quasiment acquis. Séville a eu le ballon avec près de 70% de possession, l’équipe de Mark van Bommel les contres et, surtout, l’ouverture du score signée Renato Steffen à la 48e minute. Auteur d’un match solide, l’ancien Colchonero Josuha Guilavogui a provoqué un penalty qui lui a également coûté un 2e jaune à la 85e minute. Séville a 2 points et pointe à la 3e place du groupe. Le match aller contre Lille vaudra déjà très cher.

François Miguel Boudet

 

Commentaires