📌 Les notes d’AC Milan – AtlĂ©tico de Madrid (1-2)

Accueil Articles Atlético Coupes d'Europe En avant

Les Colchoneros peuvent aller poser un cierge au Duomo ! Nettement dominĂ©, menĂ© au score, l’AtlĂ©tico de Madrid a dĂ» son salut Ă  l’expulsion de Franck KessiĂ© Ă  la 29e minute. Voici nos notes d’une victoire in extremis et chanceuse. 

AC Milan

Atlético de Madrid

El MVP : Brahim DĂ­az

Le meilleur Espagnol sur la pelouse jouait en rossonero. L’ancien joueur du Real Madrid a Ă©tĂ© partout, enchaĂźnant les dribbles (8 en 56 minutes) et les tacles (4). Surtout, il a fixĂ© la dĂ©fense colchonera pour servir Rafael Leao sur l’ouverture du score. Au bout du rouleau avant l’heure de jeu, il s’est Ă©puisĂ© au pressing et sur les quelques ballons qu’il a eu Ă  nĂ©gocier en 2e pĂ©riode. Un joueur qu’on aurait prĂ©fĂ©rĂ© voir tous les weekends en Liga plutĂŽt qu’en Serie A…

El Patrón : Ismaël Bennacer

L’ArlĂ©sien a Ă©tĂ© impressionnant, tant dans son volume de jeu que dans sa luciditĂ© avec le cuir comme dans son placement. L’international algĂ©rien est celui qui a touchĂ© le plus de ballons cĂŽtĂ© Milan et il s’est l’utiliser. Clef de voĂ»te du systĂšme mis en place par Stefano Pioli, Bennacer a montrĂ© de quel bois il Ă©tait fait dans un contexte dĂ©favorable pendant plus d’une heure.

La Buena Sorpresa : Antoine Griezmann

Ça y est, il a marquĂ© ! Et quel but ! Non seulement, Grizi a inscrit un golazo somptueux (et il fallait bien ça pour tromper la vigilance de Mike Maignan) mais en plus il compte trĂšs cher dans la balance car il a conclu la domination colchonera depuis l’expulsion de KessiĂ©. DĂšs son premier ballon qui a dĂ©stabilisĂ© le bloc rossonero, on a vu qu’il Ă©tait bien plus en jambes qu’en Liga. Il fallait quelques matches pour le remettre dans le bain, le Principito est sur la bonne voie.

La DecepciĂłn : Diego Simeone

OĂč veut aller le Cholo ? Depuis le dĂ©but de saison, son Ă©quipe manque d’implication, d’impact, de spontanĂ©itĂ©. EmpruntĂ©s, les Indios ont eu des alertes en Liga avec notamment une dĂ©faite contre AlavĂ©s le weekend dernier. Ce mardi soir, ils ont Ă©tĂ© indigents pendant 30 minutes, broyĂ©s par le Milan. Sans l’expulsion inutile de KessiĂ©, ça sentait la trĂšs mauvaise soirĂ©e. Et mĂȘme en supĂ©rioritĂ© numĂ©rique, c’Ă©tait encore trĂšs brouillon. Trop de joueurs sont en dedans et semblent moins concernĂ©s alors que le degrĂ© d’exigence a changĂ© depuis le titre de champion. L’AtlĂ©tico ne peut se contenter du minimum dĂ©sormais.

Commentaires