đŸšș Liga Ellas / Eterno Derbi, Euskal Derbia : rivalitĂ©s au sommet pour la J2ïžâƒŁ

Accueil Articles Athletic Club Atlético En avant Foot Féminin Real Madrid Real Sociedad

La 2e journĂ©e de Liga Ellas propose deux affiches trĂšs attendues : l’Eterno Derbi AtlĂ©tico-Real Madrid etl’Euskal Derbia Athletic-Real Sociedad. Le moment de constater la popularitĂ© du football fĂ©minin en Espagne.

Un Eterno Derbi déjà capital

Il faut bien avouer que ça manquait. Un championnat sans Eterno Derbi, c’est perdre un partidazo qui revĂȘt une grande importance Ă  Madrid. AprĂšs avoir remportĂ© le championnat trois fois consĂ©cutivement entre 2017 et 2019, l’AtlĂ©tico a perdu de sa stature malgrĂ© la victoire en SuperCopa et le Real Madrid s’est hissĂ© en rival numĂ©ro 1 du FC Barcelone.

Pour les Colchoneras, l’heure est Ă  la reconquĂȘte sous les ordres d’Óscar FernĂĄndez. AprĂšs un succĂšs lors de la 1re journĂ©e contre le Rayo Vallecano (5-0), elles ont de nouveau droit Ă  un derbi, cette fois-ci plus relevĂ©. L’occasion de tester le 4-4-2 contre un adversaire qui vient de se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des Champions. L’AtlĂ©tico s’est substantiellement renforcĂ© Ă  l’intersaison avec les arrivĂ©es notoires de Barbara Latorre, EstefanĂ­a Banini, Sheila GarcĂ­a et Maitane LĂłpez. Le secteur offensif fourmille de talents avec Deyna Castellanos, Ludmila da Silva et Rasheedat Ajibade. Le dĂ©part d’Ángela Sosa la saison derniĂšre devrait donc ĂȘtre digĂ©rĂ©.

En face, le Real Madrid s’est trĂšs bien repris aprĂšs la claque infligĂ©e par Levante (4-0) en championnat. Les Vikingas ont gagnĂ© sur la pelouse de Manchester City (1-0) et rĂ©alisent leur rĂȘve europĂ©en. Solides, elles ont fait preuve d’un Ă©norme caractĂšre pour se qualifier. C’est dĂ©sormais en Liga Ellas qu’elles sont attendues. Le retour de Kosovare Asslani, entrĂ©e en jeu contre les Citizens, fera le plus grand bien Ă  une attaque en quĂȘte d’automatismes avec Nahikari GarcĂ­a et Esther GonzĂĄlez. Cet Eterno Derbi clĂŽturera une semaine de folie et une victoire est dĂ©jĂ  capitale pour ne pas accumuler du retard par rapport aux adversaires. Perdre contre deux prĂ©tendants au podium serait problĂ©matique et la pression sera merengue.

Photo by Icon Sport

RivalitĂ© maximale pour l’Euskal Derbia

L’Athletic a vu les choses en grand pour l’Euskal Derbia ! Le duel n’aura pas lieu Ă  Lezama mais Ă  San MamĂ©s ! A l’image de la Real Sociedad qui a dĂ©jĂ  ouvert ses portes Ă  sa section fĂ©minine, les Zuri-gorriak offrent une exposition maximale Ă  son Ă©quipe qui, elle aussi, veut retrouver son statut.

La rivalitĂ© entre les deux Ă©quipes est maximale. Cet Ă©tĂ©, la gardienne internationale, Mariasun Quiñones (25 ans) a quittĂ© le Gipuzkoa pour la Biskaia et a signĂ© jusqu’en 2024. TroisiĂšme joueuse la plus capĂ© avec le maillot txuri-urdin (261 matches depuis 2011) Itxaso Uriarte (30 ans) est un recrutement symbolique, en plus de renforcer le milieu de terrain.

« Pour moi, c’est un immense rĂȘve de signer Ă  l’Athletic. Je suis le club depuis que je suis petite. Je voyais les matches Ă  la tĂ©lĂ©vision et je venais Ă  Lezama dĂšs que je pouvais pour voir les grandes joueuses et les grands joueurs qui ont Ă©tĂ© des lĂ©gendes »
Mariasun Quiñones

Leurs dĂ©parts s’ajoutent Ă  la saignĂ©e subie par la Real avec notamment les transferts de Nahikari GarcĂ­a et LucĂ­a RodrĂ­guez au Real Madrid, de Barbara Latorre et Maitane LĂłpez Ă  l’AtlĂ©tico, Leyre Baños et Nuria Mendoza Ă  Levante. Natalia Arroyo doit donc faire autant avec beaucoup moins aprĂšs une 1re saison Ă  Zubieta achevĂ©e au 5e rang. La large victoire contre Valencia (4-1) en ouverture a montrĂ© que son Ă©quipe avait de la ressource. De son cĂŽtĂ©, Iraia Iturregi, qui a Ă©galement rĂ©cupĂ©rĂ© Peke en provenance du Deportivo, peut dĂ©buter la saison avec un effectif solide, emmenĂ©e par LucĂ­a GarcĂ­a et Nekane DĂ­ez et l’Ă©ternelle Erika VĂĄzquez (38 ans). AprĂšs une victoire inaugurale sur la pelouse du Madrid CFF (2-0), les Leonas ont l’occasion d’affirmer leurs ambitions. Et quel meilleur endroit que la Catedral pour le prouver ?

François Miguel Boudet

 

Commentaires