🚺 Football féminin / 5️⃣ questions avant le début de la Liga Ellas

Accueil Articles En avant Foot Féminin

La Liga Ellas reprend ses droits ce weekend avec, notamment, le choc Levante-Real Madrid. Auteur d’un triplé historique, le FC Barcelone a connu des changements mais reste le grandissime favori à sa propre succession. Mercato, outsiders, femmes entraîneurs : voici 5 choses à savoir avant le coup d’envoi de la saison 2021-2022 !

1️⃣ Le FC Barcelone continuera-t-il à dominer la Liga Ellas ?

L’été a été agité dans la Ciudad Condal ! Lluís Cortés, l’entraîneur du triplé historique Primera-Copa-Champion’s a été remercié après une fronde des joueuses. C’est son adjoint, Jonatan Giráldez, qui lui succède. Le choix de la continuité pour rester au sommet de l’Espagne et de l’Europe. Les Blaugranas sont les grandes favorites à leur propre succession sur la scène domestique et leur effectif a été renforcé par les arrivées d’Irene Paredes (PSG), Ingrid Engen (Wolfsbourg) et Fridolina Rolfö (Wolfsbourg), auxquelles s’ajoute le retour de prêt de Claudia Pina après une saison réussie à Séville avec 10 buts et 7 passes décisives en 32 matches.

« Le triplé de la saison dernière a été historique, mais on peut toujours s’améliorer. Le groupe est très ambitieux et nous sommes prêtes à nous dépasser »
Irene Paredes, à la EFE, la 1er août 2021

Départs majeurs 👋➡ Vicky Losada (Manchester City), Kheira Hamraoui (PSG)

On a hâte de la voir 🔥➡ Claudia Pina

 

2️⃣ Le Real Madrid peut-il viser le titre ?

Pour sa première saison sous le nom de Real Madrid, la Casa Blanca a atteint la 2e place de Primera et s’est qualifiée pour la Ligue des Champions. L’équipe merengue est l’outsider numéro 1 mais l’écart avec les Culés paraît encore conséquent. Cependant, le mercato merengue a été qualitatif : outre la Française Méline Gérard qui sera la doublure de Misa dans les cages, les Vikingas ont enregistré les arrivées de Nahikari García (Real Sociedad), Caroline Möller Hansen (Inter), Athenea del Castillo (Depor) et Lucía Rodríguez (Real Sociedad) ainsi que 3 joueuses de Levante, à commencer par la buteuse Esther González (29 buts la saison dernière) qui vient suppléer Sofia Jakobsson partie au Bayern, Claudio Zorzona et Rocío Gálvez. La saison démarre très fort pour Aurélie Kaci et ses coéquipières : après avoir obtenu le match nul contre Manchester City en Champion’s (1-1), elles affrontent Levante pour la 1re journée, avant de retrouver les Citizens pour une qualification pour la phase de groupes de C1.

Départs majeurs 👋➡ Sofia Jakobsson (Bayern), Jessica Martínez (Séville)

On a hâte de la voir 🔥➡ Athenea del Castillo

Photo by Ruben Albarrán/Pressinphoto/Icon Sport

3️⃣ La saison du rebond pour Atlético de Madrid ?

Les Colchoneras ont réalisé une saison 2020-2021 décevante par rapport à leurs standards passés. Deuxième meilleure défense et 5e attaque, l’Atlético n’a terminé que 4e et ne participera pas à la Coupe d’Europe. L’occasion de repartir sur un nouveau cycle. José Luis Sánchez Vera a été écarté au profit d’Óscar Fernández, 34 ans, transfuge du Madrid CFF.

« C’est un rêve qui se réalise. Je suis très enthousiaste et avec l’envie de commencer à travailler. Mon grand-père est de l’Atlético, mon père est de l’Atlético, ma famille est de l’Atlético et je suis de l’Atlético depuis petit »
Óscar Fernández

Le mercato a été agité puisque plusieurs joueuses importantes ont quitté Manzanares. Dans le sens des arrivées, Lola Gallardo fait son retour après un passage à l’OL et est accompagnée de Sheila García (Rayo Vallecano), Maitane López (Real Sociedad), Thembi Kgatlana (Eibar), Estefanía Banini (Levante), Amanda Frisbie (Madrid CFF) et Bárbara Latorre (Real Sociedad). La difficulté réside désormais à remonter la pente, sachant que la cohorte de rivaux a aiguisé ses dents la saison dernière.

Départs majeurs 👋➡ José Luis Sánchez Vera, Kylie Strom (Orlando Pride), Toni Duggan (Everton), Turid Knaak (Wolfsbourg), Aminata Diallo (PSG), Graze Kazadi (Olympique Lyonnais), Emelyne Laurent (Olympique Lyonnais), Charlyn Corral (Pachuca), Pauline Peyraud-Magnin (Juventus)

On a hâte de la voir 🔥➡ la complémentarité d’Estefanía Banini avec Deyna Castellanos

4️⃣ Levante outsider numéro 1 ?

Son match aller en Ligue des Champions contre l’OL l’a prouvé : en dépit de la défaite (2-1) au Ciutat de València, les Granotas ont réalisé une très grande performance qui, avec davantage de maîtrise et d’expérience, aurait pu se solder par un meilleur résultat. Malgré les départs de María Pry au Santiago Morning, d’Estefanía Banini à l’Atlético, d’Esther González, Claudia Zorzona et Rocío Gálvez au Real Madrid, Levante reste un candidat légitime au podium.

Départs majeurs 👋➡ María Pry (Santiago Morning), Esther González, Rocío Gálvez, Claudia Zornoza (Real Madrid), Estefanía Banini (Atlético de Madrid),

On a hâte de la voir 🔥➡ l’entente Sandie Toletti avec Alba Redondo et Gio Queiroz

5️⃣ Qui sont les 6 femmes entraîneurs de Liga Ellas ?

Iraia Iturregi (Athletic), Jenny Benítez (Sporting de Huelva), Natalia Arroyo (Real Sociedad), Andrea Esteban (Valencia) Sara Monforte (Villarreal) et Ana Junyent (Éibar) : la saison 2021-2022 débute avec 6 femmes installées sur un banc de Liga Ellas. Si Ángel Villacampa, passé notamment par l’Athletic, a succédé à María Pry à Levante, le pourcentage de femmes techniciennes en Primera atteint désormais 37.5%. Une évolution amenée à perdurer dans le temps et qui symbolise parfaitement la croissance de la place du football féminin en Espagne.

« La confiance, c’est la clef. Les clubs doivent nous appuyer car nous devons démontrer saison après saison que nous sommes capables en tant que femmes. Un homme a les mêmes obligations, mis à part celle de toujours prouver qui il est. Cela doit disparaître petit à petit. De nombreuses techniciennes ont dû partir d’Espagne pour bénéficier d’une opportunité. Mais il ne faut pas oublier non plus tous les hommes qui travaillent depuis des années en faveur du football féminin. Il faut retirer ces étiquettes d’hommes et de femmes pour comprendre que c’est un travail conjoint de tous et que nous sommes tous des entraîneurs professionnels »
María Pry dans Furia Liga, le 1er septembre 2021

François Miguel Boudet

Commentaires

1 thought on “🚺 Football féminin / 5️⃣ questions avant le début de la Liga Ellas

Comments are closed.