🔙 Old School / 21 fĂ©vrier 2009 : le « DeLaPeñazo » qui a Ă©teint le Camp Nou en 5 minutes

100% Liga Accueil Articles Barça En avant Espanyol Liga Santander Retro

FormĂ© au FC Barcelone, IvĂĄn de la Peña a Ă©galement longtemps portĂ© les couleurs de l’Espanyol. Le 21 fĂ©vrier 2009, alors que le Barça de Pep Guardiola domine l’Espagne et l’Europe, « Little Buddha » signe un doublĂ© en 5 minutes pour offrir le derbi aux Pericos. C’est le 2e Ă©pisode de notre sĂ©rie Old School.

En 2009, le FC Barcelone est intouchable. En Liga comme en Champion’s, le club blaugrana n’a pas d’Ă©gal. Le Guardiolismo est en estado puro. Leader depuis la 9e journĂ©e, les Catalans sont invaincus depuis la 1re journĂ©e et une dĂ©faite inaugurale contre Numancia (1-0). Quand ils reçoivent l’Espanyol pour le derbi, personne n’imagine le Barça perdre le titre. MalgrĂ© un Ă©cueil la semaine prĂ©cĂ©dente au Benito-VillamarĂ­n contre le Betis (1-1), les CulĂ©s sont les favoris de cette 24e journĂ©e, d’autant qu’aprĂšs avoir gagnĂ© Ă  l’aller Ă  MontjuĂŻc (2-1), ils ont Ă©liminĂ© les Pericos en 1/4 de finale de Copa (0-0; 3-2) en janvier.

À (RE)LIRE : De La Peña, petit Buddha et grands regrets

La 1re pĂ©riode confirme la supĂ©rioritĂ© blaugrana. Si l’Espanyol de Mauricio Pochettino voudrait dĂ©ployer son jeu, la mainmise de l’Ă©quipe de Pep Guardiola est nette, mĂȘme si elle ne parvient pas Ă  cadrer et mettre Carlos Kameni en danger (1 sur 7 tirs lors des 45 premiĂšre minutes). A priori, une victoire aisĂ©e se dessine. Or Ă  la 38e minute, Seydou Keita tacle MoisĂ©s Hurtado avec un peu de dĂ©calage horaire. L’attroupement ne fait pas vaciller Carlos Delgado : carton rouge direct ! De quoi rebattre les cartes en 2e pĂ©riode.

đŸ“œ La vidĂ©o
⬇
cliquez ici !

Au retour des vestiaires, Guardiola est contraint Ă  un nouveau changement, aprĂšs l’entrĂ©e de Carles Puyol Ă  18e minute pour pallier la blessure d’Éric Abidal : Thierry Henry cĂšde sa place Ă  Sergio Busquets, dĂ©jĂ  averti aprĂšs une altercation avec l’arbitre en 1re pĂ©riode. L’Espanyol a un coup Ă  jouer en supĂ©rioritĂ© numĂ©rique. Encore faut-il parvenir Ă  s’approcher des buts de VĂ­ctor ValdĂ©s.

A la 50e minute, les Pericos rĂ©cupĂšrent un ballon dans leur camp par l’intermĂ©diaire de RomĂĄn MartĂ­nez, entrĂ© en jeu Ă  la place d’Ángel MartĂ­nez Ă  la 36e minute. AprĂšs un sombrero sur Busquets, l’Argentin perce, dĂ©passe la ligne mĂ©diane avant d’ĂȘtre taclĂ© par ce mĂȘme Busi. Redescendu en dĂ©but d’action pour Ă©pauler son Ă©quipe, IvĂĄn de la Peña hĂ©rite de la balle et ouvre sans contrĂŽle sur IvĂĄn Alonso sur le cĂŽtĂ© gauche de l’attaque perica. L’avant-centre lance NenĂȘ qui entre dans la surface de rĂ©paration. Face Ă  Gerard PiquĂ©, le futur Parisien fait mine de centrer du droit, envisage le dĂ©bordement sur son pied gauche, revient sur son mauvais pied puis dĂ©sormais enfermĂ© avec l’arrivĂ©e de Rafa MĂĄrquez, parvient Ă  se remettre sur son pied gauche grĂące Ă  un rĂąteau et centre sur Little Buddha qui fait de grands gestes des bras au second poteau sans attirer l’attention de TourĂ© Yaya. Seul et sans pression, De La Peña adresse un coup de tĂȘte Ă  bout portant dans la lucarne de ValdĂ©s. Et lĂ , mĂȘme s’il a Ă©tĂ© formĂ© au Barça, hors de question de ne pas cĂ©lĂ©brer avec ses coĂ©quipiers, Ă  commencer par RaĂșl Tamudo en plein Ă©chauffement ! C’est le 1er but de sa saison, lui qui a connu deux blessures consĂ©cutives qui l’ont Ă©loignĂ© des terrains des terrains de novembre Ă  fin janvier. Ce derbi au Camp Nou est sa 1re titularisation depuis celle contre le Betis qui s’est soldĂ©e par une rechute en dĂ©cembre.

Photo by Eric Renard / Onze / Icon Sport

54e minute : aprĂšs une main de Dani Jarque qui lui a coĂ»tĂ© un carton jaune et un coup franc au-dessus de Xavi HernĂĄndez, Kameni effectue la rentrĂ©e en jeu. A la lutte, Busquets parvient Ă  dĂ©vier de la tĂȘte vers MĂĄrquez qui remet instantanĂ©ment Ă  TourĂ©. L’Ivoirien temporise et opte pour une passe latĂ©rale vers Puyol. Le capitaine transmet derriĂšre lui Ă  PiquĂ©. PressĂ© par Alonso, il alerte ValdĂ©s. L’attaquant perico sprinte vers le gardien blaugrana qui balbutie son contrĂŽle. Contraint de relancer rapidement, il expĂ©die le ballon directement sur De la Peña Ă  25m du but. MĂĄrquez tente de revenir sur le Pelat, tandis que VV est sorti entre la ligne des 5.50m et le point de penalty. L’opportunitĂ© est trop belle : De La Peña glisse une vaselina imparable dans la mĂȘme lucarne dĂ©jĂ  nettoyĂ©e lors de l’ouverture du score.

MalgrĂ© la rĂ©duction de l’Ă©cart par TourĂ© Ă  la 62e minute, le Barça ne parvient pas Ă  remonter le score. Une dĂ©faite qui sera suivie d’un match nul en C1 contre l’Olympique Lyonnais et d’un second revers consĂ©cutif en championnat contre l’AtlĂ©tico de Madrid (4-3). Ces Ă©piphĂ©nomĂšnes n’auront aucune influence sur la fin de saison fabuleuse des CulĂ©s, avec 3 triomphes en Liga, en Copa et en Champion’s et l’humiliation historique du Real Madrid Ă  Santiago-BernabĂ©u (2-6). Pour IvĂĄn de la Peña, ce doublĂ© d’esthĂšte est le dernier coup d’Ă©clat d’une carriĂšre qui aurait pu ĂȘtre bien plus Ă©tincelante.

François Miguel Boudet

Commentaires