Girona – Rayo Vallecano : Rien n’est gagné d’avance pour la montée

0
Girona et le Rayo Vallecano jouent le match retour d'ascension en Liga dimanche 20 juin [Crédits : El Pais]

Girona et le Rayo Vallecano s’affrontent dimanche soir (21h) pour la finale retour des play-offs. Après avoir remporté le match aller (1-2) sur la pelouse de Vallecas, l’équipe catalane espère réitérer sa prestation solide du week-end dernier. Une place en Liga est à gagner et les Franjirrojos sont encore loin d’avoir déposé les armes.

Catalans et Madrilènes ont l’habitude des grandes confrontations. Pour ce match, les deux équipes espèrent rejoindre l’élite du football espagnol, qu’elles ont chacune quitté en mai 2019. Deux ans plus tard, Girona part avec l’avantage d’un match aller remporté à l’extérieur malgré une ouverture du score des locaux. À l’inverse, le Rayo aborde la rencontre en pleine remise en question. Le club de Vallecas n’a pas été en mesure de conserver le score et a cruellement manqué de précision face à des Catalans qui ne faisaient pas de cadeau.

Pour le match retour, les deux formations vont devoir miser sur l’offensive sans se laisser surprendre par l’adversaire. Il faudra cependant calmer les nerfs des 22 protagonistes qui n’ont pas hésité à se rentrer dedans à plusieurs reprises. La mi-temps du match aller a d’ailleurs été marquée par des prémices de bagarre générale à la suite d’un but refusé. Sans le faire exprès, Nahuel Bustos avait donné l’avantage à Girona avant que son action ne soit invalidée pour cause de main. La pression pèse sur l’épaule des joueurs et il est inimaginable de voir deux équipes timides sur la pelouse. D’autant que les deux entraîneurs jouent leur place ce soir.

Girona : Concrétiser une belle fin de saison

Aux ordres de Francisco Rodríguez, Girona a vécu une remarquable fin de saison, marquée par une série de sept victoires entre la mi-avril et fin mai. Son système à trois défenseurs permet des attaques rapides et construites mais aussi une restructuration immédiate en déplaçant les latéraux. Cette tactique s’est montrée très efficace lors du match aller, durant lequel Enric Franquesa a pu rester dans les hauteurs du jeu à maintes reprises. Un positionnement qui lui a notamment permis d’inscrire le but de l’égalisation.

Girona part avec l’avantage du match aller [Crédits : Wisisport]

Pour espérer retrouver la Liga, Francisco Rodríguez devrait conserver ce dispositif, tout en optant pour quelques changements. Cristhian Stuani espère notamment être en mesure de récupérer sa place mais l’attaquant de 34 ans est encore fragile. Entré en jeu à la fin du dernier match, il est harcelé par un claquage qui fatigue constamment ses tendons. Le duo offensif devrait être maintenu, Bustos et Sylla s’étant montrés dangereux sur chacune des occasions catalanes.

Girona maintient sa confiance en de jeunes joueurs polyvalents. Valery Fernández peut se positionner en avant-centre quand Ibrahima Kéké pourrait retrouver une place au milieu de terrain. Francisco Rodríguez devra choisir entre la continuité du match aller et le bouleversement tactique du retour. Parmi les joueurs à suivre, Arnau Martínez se distingue par ses 18 ans. Le défenseur central a obtenu la confiance du coach et dispute depuis fin mars la totalité des rencontres, faisant preuve d’une remarquable aisance pour son âge.

Rayo Vallecano : Ne pas se laisser dépasser mentalement

En ouvrant le score dès la 6e minute, les Franjirrojos ont pris le match pour acquis. Mais face à un Girona combattif et subissant le manque de réalisme de ses éléments offensifs, le Rayo s’est vite laisser dépasser. Un match d’une telle importance, perdu alors qu’il était mené dès l’entame, a forcément un impact sur le mental. Cela s’est d’ailleurs ressenti sur les joueurs, qui ont laissé exprimer leurs émotions lors de l’affrontement physique à la mi-temps. Rester concentré sera essentiel dans ce retour, d’autant plus pour des éléments tels que Bebé et Saveljich, qui s’emportent plus que facilement.

Meilleur buteur du Rayo, Isi Palazón devra se surpasser [Crédits : GOAL]

La saison du Rayo Vallecano est un mélange de doute et d’espoir. Mais les Franjirrojos ont toujours répondu présent dans les moments les plus critiques. Si la défaite contre Sabadell, alors bon dernier de Segunda début mai, a rappelé l’équipe à la réalité, le Rayo a su se relever pour prendre des points nécessaires pour jouer les play-offs. La défaite lors du dernier match, à domicile face à Lugo (0-1) n’a pas empêché ces mêmes joueurs d’éliminer brutalement Leganés des promotions (5-1 au total).

Pour ce match retour, Andoni Iraola va devoir relancer la machine offensive de son 4-2-3-1. La connexion se doit d’être efficace entre l’ailier Álvaro García et l’avant-centre, poste actuellement occupé par Yacine Qasmi. Derrière, Luis Advíncula ne peut pas oublier qu’il a tout à prouver à des supporters qui lui reprochent ses prises de position politique. Enfin, Luca Zidane – qui remplace Dimitrievski, titulaire à l’Euro avec la Macédoine du Nord – devra améliorer ses réflexes lors des frappes à ras-de-terre s’il veut conserver sa place dans les cages la saison prochaine.

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires