🔴🟡 Previa Roja – EURO 2020 / 🇪🇸 Espagne – 🇸🇪 Suède : Et surtout pas de Blågult !

0
Worldwide known Spain's supporter 'Manolo el del Bombo' (R) ('Manolo the Bass Drummer') plays his guitar and borrows his bass drum to a Sweden's supporter hours before UEFA's Euro 2021 match Spain vs. Sweden in Seville, southern Spain, 14 June 2021. Efe/ABACAPRESS.COM//Raul Caro by Icon Sport - Ramón Sánchez-Pizjuán - Seville (Espagne)

Après un an d’attente, un changement de stade et une préparation tronquée par la COVID-19, l’Espagne entre en lice dans cet Euro et défie la Suède privée de Zlatan Ibrahimovic. A l’Estadio Olímpico (sic) de la Cartuja de Séville, la Roja doit impérativement commencer fort pour se rassurer et avoir l’horizon dégagé. Mais les Blågult et leur bloc défensif coriace sont des adversaires à ne surtout pas prendre à la légère. Malgré les faibles attentes autour de la Selección, la perspective d’être la seule nation couronnée 4 fois peut porter l’équipe de Luis Enrique. Previa d’un premier match capital pour éviter la lose andalouse.

Frapper fort d’entrée, voilà ce que doit faire l’Espagne pour entamer son Euro. Dans ce groupe E accessible composé également de la Slovaquie et la Pologne, les 3 adversaires de la Roja voudront tous créer l’exploit. Car malgré une période difficile et trois dernières compétitions internationales loupées dans les grandes largeurs, la Selección conserve son aura de triple championne d’Europe (1964, 2008 et 2012). Suffisant pour prendre en défaut la Suède qui ambitionne de sortir des groupes pour la première fois depuis l’Euro 2004, lors duquel elle s’était hissée jusqu’aux 1/4 de finale.

Espagne : Nouveau look pour une nouvelle vie

Pour cet EURO 2020 mais en 2021, la Roja fait peau neuve. Exit le capitaine de toujours Sergio Ramos, blessé, hors de forme et vice-versa et bonjour au sang neuf ! Si le Real Madrid ne compte aucun représentant pour cette compétition, une première qui n’a pas manqué de faire grincer des dents, le FC Barcelone, fournisseur officiel de talent entre 2008 et 2012, n’a pas non plus eu le loisir de placer une ribambelle de joueurs puisque uniquement Sergio Busquets, Pedri et Jordi Alba sont dans le groupe. La grande gagnante de la liste de Luis Enrique ? La Premier League et ses 10 joueurs dont Aymeric Laporte, naturalisé de la 25e heure.

Avec des joueurs clés comme Gerard Moreno, les hommes de Luis Enrique veulent faire mieux que pendant les phases de qualifications où ils se sont montrés trop incohérents, sans pour autant subir le moindre revers, une tradition depuis 1993. L’Espagne connaît des années difficiles sur la scène internationale depuis la victoire à l’Euro 2012. Après une élimination à l’issue de la phase de groupes de la Coupe du monde 2014 et deux sorties en huitièmes de finale à l’Euro 2016 et lors de la Coupe du monde 2018, les Espagnols n’ont plus le droit à l’erreur et doivent montrer que tous les espoirs sont permis. Dans cette équipe, les joueurs talentueux ne manquent pas, mais les hommes de Luis Enrique devront aller au bout de leurs idées mais devront se passer de Busquets, indétrônable au milieu mais testé positif à la COVID-19 entre les matches amicaux contre le Portugal et la Lituanie qui a finalement été disputé par la Sub21 fraîchement éliminée en demi-finale à l’Euro espoirs. Également testé positif, Diego Llorente est ensuite redevenu négatif lors d’un autre contrôle et sera disponible. Pour l’heure, le sélectionneur hésiterait encore sur la moitié de sa composition de départ : le pendant en charnière de Laporte (Pau Torres ou Eric García), le latéral gauche (José Gayà ou Jordi Alba), les deux milieux pour accompagner Rodri (Koke Resurrección, Fabián Ruiz, Pedri et Thiago Alcantara) et la ligne d’attaque (3 places entre Gerard Moreno, Ferran Torres, Dani Olmo et Álvaro Morata). En revanche, Unai Simón serait bien l’élu dans les cages.

Suède : Une équipe confiante et rigoureuse

La Suède entre dans la compétition en excellente forme après avoir remporté les cinq matches qu’elle a disputés en 2021 et en gardant quatre porterías a cero. Les Suédois rêvent d’atteindre à nouveau les dernières étapes de l’Euro. En 1992, la sélection scandinave avait atteint les demi-finales à domicile et les quarts de finale en 2004. Après avoir tapé l’Italie en barrages pour le Mondial 2018 et avoir disputé les 1/4 de finale (sans Zlatan Ibrahimovic de retour mais finalement forfait), la Suède sait qu’elle peut prétendre à mieux avec son bloc compact et solidaire en défense. La tâche ne sera pas non plus aisée, les Blågult (les jaune et bleu dans la langue de Thomas Brolin) ont été éliminés en phase de groupes lors des trois derniers Euro. Les hommes de Janne Andersson sont cependant confiants : malgré les tests positifs COVID-19 de Mattias  Svanberg et Dejan Kulusevski qui seront absents pour ce premier match, ils ont remporté leurs deux matches amicaux de préparation contre la Finlande et l’Arménie les 29 mai et 5 juin derniers.

L’homme à surveiller : Gerard Moreno

(Photo by Ruben Albarran / Pressinphoto / Icon Sport)

Et si c’était lui la clé du renouveau de la sélection espagnole ? Gerard Moreno est sans doute l’un des joueurs sur qui Luis Enrique pourra compter. L’attaquant de Villarreal a marqué 30 buts toutes compétitions confondues (meilleur buteur espagnol de Liga) et a ajouté à son beau palmarès de la saison avec le sous-marin jaune 12 passes décisives. Après avoir soulevé l’Europa League, le Catalan aura sans doute à cœur de laisser sa marque avec la Roja sur la plus grande des scènes européennes. Il sera l’une des attractions de cette Roja qui peut éclore tout au long de cette phase de groupe avant de performer en phase finale… ou pas.

📝XI probables

🇪🇸 Espagne

🇸🇪 Suède

Commentaires