Iago Herrerín, huit ans d’implication à l’Athletic

0
Iago Herrerín a joué à l'Athletic de 2013 à 2021 [Photo de IconSport]

Iago Herrerín n’est pas prolongé dans les rangs de l’Athletic Club. À 33 ans, le natif de Bilbao quitte le club dans lequel il aura passé les huit dernières années. Acceptant tous les rôles, le gardien a toujours fait preuve d’une forte implication. Aujourd’hui, tout porte à croire qu’il poursuivra sa carrière. En parvenant à la relancer ?

La nouvelle n’a surpris personne. « Il ne devait pas renouveler jusqu’en 2025 ? » risquent, avec ironie, certains supporters sur les réseaux sociaux. Le départ d’Iago Herrerín n’était qu’une question de temps. Le gardien avait subi un revers que d’autres n’auraient pas supporté. Depuis la 38e et dernière journée de la saison 2019/20, soldée par une violente défaite 4-0 sur la pelouse de Granada, Herrerín n’a pas joué une minute. La promotion en août dernier de Jokin Ezkieta en provenance de l’équipe réserve après un passage par la Masia, a scellé son futur. L’homme dont la main droite est tatouée d’un lion lui cède le n°13. Ce changement d’immatriculation signifie surtout la fin de sa présence sur le banc de l’Athletic. De remplaçant, il passe à réserviste.

« J’ai besoin de quitter l’Athletic car je n’y suis pas heureux ». Par ces mots, Herrerín avait affirmé son souhait de partir dès l’été 2020. Dans cette interview touchante pour le quotidien El Correo, il reconnaîssait notamment avoir eu besoin de « parler de son anxiété à un professionnel ». Herrerín faisait ici référence aux nombreuses insultes qu’il a reçues au cours de l’année. Une violence à laquelle il aurait également fait face dans la rue. « C’est difficile quand les gens de ta propre ville, tes supporters, t’insultent et te méprisent » expliquait-il. Pour ces raisons, qui passent avant le fait de ne pas jouer, le natif de Bilbao souhaitait changer d’air.

Iago Herrerín excelle dans les relances au pied [Photo de IconSport]

Une année 2020 à enterrer

Sa clause de 50 millions d’euros freinerait tout potentiel club intéressé. Mais l’Athletic avait accepté de trouver un accord, dès lors qu’une équipe rentrerait en contact. « Je pense que personne ne paierait une telle somme pour moi » avait souligné le portier, se justifiant d’avoir entamé ses recherches d’une terre d’accueil. Historiquement, Iago Herrerín est le gardien titulaire en Copa et en Europa League. La saison 2019/20 ne faisant pas exception, il était dans les cages lors de l’élimination de l’Intercity, de Sestao River, d’Elche et de Tenerife. C’est lors de ce dernier match que les choses ont basculé. A la 2e minute de cette huitième de finale de Copa, Herrerín sort de ses cages pour contrer de la tête un ballon aérien. Arrivant en retard, il percute violemment l’attaquant adverse.

À LIRE AUSSI : Quand Asier Riesgo aurait pu jouer à Manchester City

L’arbitre n’hésite pas une seconde : carton rouge. À la suite de cette action, le jeune Jokin Ezkieta entre sur la pelouse. Il encaisse trois buts. Yuri Berchiche ayant offert l’égalisation, une séance de tirs au but départage les deux équipes et Ezkieta arrête l’avant-dernière frappe, avant que Villalibre n’offre la victoire aux Basques. L’erreur de sortie d’Herrerín lui coûte sa place. Jusqu’à la finale, il reste en dehors de la pelouse d’une compétition qu’il devait jouer. « Ce fut difficile, mais c’est l’entraîneur qui décide » expliqua-t-il à AS en mai 2020, continuant de penser que « ça ne valait pas un rouge ». Il joue ses deux derniers matchs en juillet de la même année, profitant d’une expulsion d’Unai Simón. Encaissant un total de six buts, Herrerín n’a pas joué un seul match depuis.

Le carton rouge qui changea tout pour Herrerín [Photo de IconSport]

Un joueur fidèle au poste

Passé par l’équipe réserve de l’Atletico de Madrid, Iago Herrerín a rejoint l’équipe première de l’Athletic en 2013. Remplaçant mais titulaire dans les compétitions hors Liga, il tente de se faire une place à l’ombre d’un monument, Gorka Iraizoz. À la fin de l’année 2016, Iraizoz est devenu vieillissant et c’est un certain Kepa Arrizabalaga qui prend la place dans les cages. Sentant qu’il ne peut rien apporter dans cette équipe, Herrerín demande à être prêté. Il dispute le reste de la saison au CD Leganés, dernier endroit où il semble heureux. Sportivement comme mentalement. Toujours en première division, il milite avec un club madrilène voulant tout faire pour se maintenir. À l’issue de la saison 2016/17, les Pepineros terminent 16e.

De retour à l’Athletic, Iraizoz n’est plus là mais Kepa a pris la place. Son opportunité finale intervient après le départ de ce dernier à Chelsea. Ironie du sort, Iago Herrerín est blessé au début de la saison 2018/19, ce qui permet à Unai Simón de faire ses débuts. Mais après avoir reçu le feu vert médical, l’heureux maître de quatre chats prend enfin le contrôle des cages. Il jouera les 29 matchs restants en Liga, concrétisant enfin un rêve, celui d’être titulaire à l’Athletic. Bien aidé par son mètre 87, il est capable de sauter très haut lors des coups francs. Mais c’est surtout avec ses pieds qu’il excelle. En janvier 2019, il se permet une passe décisive pour Iñaki Williams, qui offre la victoire sur la pelouse du Celta (1-2). Mais après la présaison estivale 2019, Unai Simón devient le portier de l’Athletic.

Iago Herrerín est également un habitué de l’Euskal Selekzioa, la sélection basque [Photo de IconSport]

Une carrière pouvant être relancée

Herrerín se retrouve aujourd’hui sans club, après avoir passé l’essentiel de sa carrière en tant que secondes mains. Bien qu’âgé de 33 ans, le Bilbotarra peut encore retrouver du temps de jeu ailleurs. En janvier dernier, il était annoncé en Europe de l’Est mais aucune offre concrète n’a été envoyée. La symbolique voudrait qu’il retourne à Leganés, qui lutte actuellement pour retrouver l’élite du football espagnol. Le club madrilène ne devrait pas tarder à renouveler ses portiers. Habituellement titulaire, Iván Cuéllar approche des 37 ans quand Asier Riesgo aura 38 ans au mois d’octobre. Herrerín apporterait de la fraîcheur dans une équipe qu’il connaît bien et qu’il ne manque pas d’encourager sur les réseaux sociaux.

Mais pour le moment, aucune rumeur n’a circulé et seul le départ du gardien basque a été officialisé. Une aventure à l’étranger pourrait également être envisagée, bien que moins probable. De nouvelles informations concernant son futur devraient arriver dans les prochaines semaines. Si la perte d’Herrerín n’affectera pas le jeu de l’Athletic, elle aura des conséquences non-négligeables dans le vestiaire. De l’aveu du portier, « le club sait qu’il a un caractère et une façon d’être qui aident ses coéquipiers ».

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires