🏆 Copa del Rey 2020 / Athletic Club – Real Sociedad : une finale pour l’Histoire

0
Partido de LaLiga Santander entre el Athletic y la Real Sociedad en San Mamés sin espectadores. En la imagen, Oyarzabal y Muniain.LaLiga Santander match between Athletic and Real Sociedad at San Mamés stadium without spectators. In this picture, Oyarzabal and Muniain. Photo by Icon Sport - Estadio de San Mames - Bilbao (Espagne)

L’heure est enfin arrivée ! Après un an de retard, la finale de la Copa de la Rey 100% Euskadi se dispute ce samedi (21h30) au stade de La Cartuja de Séville. Mieux classée en Liga, la Real Sociedad semble en position de force mais l’Athletic est une redoutable équipe de coupe, vainqueur de la SuperCopa en janvier et qualifiée pour la finale de la Copa 2021. Présentation d’un match déjà dans les livres d’Histoire. 

  • Marcelino García Toral est le dernier entraîneur vainqueur de la Copa avec Valencia en mai 2019. Il peut réaliser le doublé avec un 2e club. Depuis son arrivée en remplacement de Gaizka Garitano, l’Athletic a soulevé la SuperCopa et s’est hissé une nouvelle fois en finale de la Copa. Le coach asturien a le vent en poupe et a appris comment gagner des trophées.
  • Imanol Alguacil a longtemps paru être un choix par défaut pour la Real Sociedad. Pourtant, le sheriff a fait ses preuves. Même si elle a parfois des creux, les Txuri-urdinak jouent bien et beau. Ce n’est pas pour rien si le technicien a été prolongé.
  • A 33 ans, Guadalupe Porras sera la 1re arbitre assistante présente pour une finale de la Copa del Rey.
  • 22 joueurs ont porté les deux maillots. Dans les effectifs actuels figurent Mikel Balenziaga, Íñigo Martínez, Yuri Berchiche et Alex Remiro.

Athletic Club : au complet

  • Cela fait 37 ans que les Zuri-gorriak n’ont pas remporté la Copa del Rey. En 1984, le club avait réalisé le doublé sous les ordres de Javier Clemente. Davantage que l’unique but inscrit par Endika contre le Barça de Diego Maradona qui disputait son dernier match en blaugrana, c’est la baston générale sur la pelouse de Santiago-Bernabéu qui est restée dans les mémoires.
  • Aucune surprise pour la tactique de Marcelino, ce sera bien évidemment un 4-4-2 à plat. La seule inconnue est le double pivot : 4 joueurs sont en balance : Unai Vencedor, Dani García, Mikel Vesga et Unai López. A priori, les deux premiers cités tiennent la corde.
  • Bonne nouvelle pour les Leones, tout l’effectif est disponible. Aucun blessé et aucun suspendu.

Real Sociedad : sans son capitaine

  • La Copa 1987 est le dernier trophée en date de la Real Sociedad. Le trophée avait été conquis aux tirs au but contre l’Atlético de Madrid (2-2-, 4 tab à 2). Après 34 ans de disette, c’est le soir ou jamais pour les txuri-urdinak.
  • La Real Sociedad devrait logiquement se présenter en 4-3-3 pour cette finale, avec une composition de départ sans surprise. Ander Guevara devrait jouer devant la défense en l’absence du capitaine Asier Illarramendi qui s’est blessé lors du dernier entraînement à La Cartuja et a donc dû déclarer forfait.
  • Trois joueurs sont indisponibles, blessés : Asier Illarramendi donc, Miguel Ángel Moya et Luca Sangalli.

💬 Les déclas

  • Marcelino García Toral (Entraîneur Athletic Club) : « le principal, c’est que tous les joueurs en profitent car nous sommes des privilégiés. Leur rêve quand ils ont mis le maillot pour la 1re fois, c’était de jouer dans l’équipe première et ensuite de disputer une finale. Ils sont dans cette situation si belle et désirée. Ils voulaient tous être des joueurs de l’Athletic ou de la Real ».
  • Imanol Algualcil (Entraîneur Real Sociedad) : « voir tous les messages reçus de Gipuzkoa me fait rend très fier. A présent, il faut écrire l’histoire pour ce grand club et il faut gagner. Nous avons des joueurs expérimentés, d’autres qui le sont moins mais tous ont très bien préparé cette finale. Une fois sur le terrain, le scenario peut changer et tous les détails compteront. L’équipe qui montrera le plus de personnalité gagnera ».

📝Les XI possibles

Athletic Club

Real Sociedad

⭐ Bonus : Mundo Maldini spécial Euskal Finala

Commentaires