🔥 Liga / Un Basque MVP, un 🇫🇷 et un Panda 🐼 : le 1️⃣1️⃣ de la J2️⃣6️⃣

0
Partido de LaLiga Santander disputado entre Real Sociedad y Levante. LaLiga Santander match played between Real Sociedad and Levante. By Icon Sport - Mikel MERINO - Stade Anoeta - Saint Sebastien (Espagne)

La 26e journée a rebattu les cartes dans le haut du tableau comme dans la zone rouge. Cela se reflète dans ce XI disposé en 4-3-3, évidemment tourné vers le jeu offensif et avec un Txuri-urdin MVP au nez et à la barbe de la Pulga ! 

 

Jeremías Ledesma (Cádiz) : sa jubilation devait être immense quand il a détourné le penalty de son homologue d’Éibar, Marko Dmitrovic. Une parade qui vaut très cher dans l’optique du maintien pour les Gaditanos.

Jordi Alba (Barça) : dans le 3-5-2 instauré par Ronald Koeman, ce rôle de carrillero lui sied à merveille. Son zapatazo pour ouvrir le score contre Osasuna a débloqué une rencontre âpre.

Robin Le Normand (Real Sociedad) : 6 tacles, 3 dégagements, 3 duel aérien, 1 tacle, aucune faute, aucune perte de balle et une portería a cero contre Levante. La ballade du défenseur heureux.

Jawad El Yamiq (Valladolid) : 10 dégagements, 4 interceptions, 1 tacle, 4 duels aériens, aucune faute et aucune balle perdue. Le défenseur de Pucela serait-il une révélation de la saison ?

Emerson (Betis) : 87 ballons touchés, 3 tacles, 3 dégagements, 3 duels aériens, aucune faute et aucune perte de balle dans son camp et la galette sur la tête du Panda Borja Iglesias pour le but de la victoire verdiblanca contre Alavés. Le latéral droit du Manquepiedra tient la très grande forme.

Casemiro (Real Madrid) : le Brésilien est au four et au moulin avec les Vikingos. Des tacles en pagaille (8 !), une présence énorme dans l’entrejeu pour ratisser, faire les bonnes fautes, râler, et accessoirement faire la décisive pour Karim Benzema en fin de match.

Mikel Merino (Real Sociedad) ⭐ Le MVP de ¡Furia Liga! : le but de la victoire contre Levante assorti d’une frappe sur le poteau, 73 ballons touchés, 5 tacles, 7 duels aériens, 1 seul faute dans ses 30 mètres et aucune balle perdue. Le milieu txuri-urdin a frisé la perfection.

Raúl Guti (Elche) : le milieu le plus complet du promu a réalisé un match complet, tant défensivement (3 tacles, 2 interceptions) qu’offensivement (3 tirs, 1 but). Son ouverture du score contre Séville a propulsé les Ilicitanos vers une victoire capitale dans l’optique du maintien.

Lionel Messi (Barça) : au cours d’un match compliqué contre Osasuna, la Pulga a sorti deux passes décisives du chapeau pour que le Barça reparte avec 3 points du Sadar. Les années passent et il est toujours aussi régulier dans l’existence.

Marcos Llorente (Atlético de Madrid) : quand il a percé le premier tacle madridista, l’affaire était entendue et ça ne pouvait finir que par un but pour ouvrir El Eterno Derbi. Une petite revanche pour lui, vu le passif avec son club formateur.

Borja Iglesias (Betis) : entré à la pause alors que le Manquepiedra perdait 2-0, le Panda a réduit l’écart sur penalty avant de claquer une tête parfaite pour offrir la victoire. Et si la fin de saison était la sienne ?

 

Commentaires