Séville FC / En Nesyri, figure de proue d’un Seville patient qui défie le Barça

0
Crédits : Iconsport

En ce début d’année, le feu présent En Nesyri s’est révélé. Sur les 13 derniers buts de son équipe en 2021, l’attaquant marocain en a marqué 8. En Nesyri, connu en Liga et en Espagne surtout comme un attaquant peu fiable, excentrique, avec peu de réussite est en train de s’affirmer comme l’un des meilleurs à son poste. Monchi avait perçu des choses que peu étaient capables de voir, et Julen Lopetegui en profite directement. Avec @DunkTheData, retour sur l’importance de l’ancien de Malaga avant de voir le Séville FC défier à nouveau le Barça. 

Quatrième de Liga avec un match en moins et une avance confortable sur le cinquième, Séville est en train de s’imposer comme un club qui pèse en Espagne. Connus pour ses performances en Europa League, les Palanganas avaient décidé de tout faire pour s’imposer comme la quatrième force de la péninsule et le retour de Monchi et la nomination de Julen Lopetegui ont permis cela. Les deux s’entendent très bien et Séville est devenue une équipe fiable et performante. La formation andalouse reste sur 6 victoires de rang en Liga, peut rêver qu’un quart de finale en Ligue des Champions, en plus de jouer une finale de Copa cette saison. En Nesyri, lui, est un atout de poids dans le jeu de l’ancien sélectionneur de la Roja. Décryptage.

En Nesyri l’un des meilleurs en Liga 

Entre son émergence à Malaga, ses premières sélections avec le Maroc et son arrivée à Leganes contre un gros chèque, En Nesyri a connu une progression linéaire mais pas explosive. Fantasque, mais peu fiable, le Marocain avait la fâcheuse tendance à faire le geste de trop, et se retrouvait même dans des situations improbables. Sa conduite de balle était elle aussi problématique. Cependant, à l’été 2020, Monchi décide de signer le buteur. Une surprise, même s’il était dans une bonne dynamique dans la banlieue sud de Madrid.

Pour sa première saison avec les Palanganas, le Marocain a joué peu de minutes et son arrivée a réveillé un Luuk de Jong très timide jusque-là. Pourtant, l’attaquant va finir par s’imposer petit à petit comme un joueur clé de Julen Lopetegui. Cette saison, il monte encore en puissance et se détache de plus en plus de Luuk de Jong et semble s’imposer comme le buteur de référence de Séville. Le joueur marocain a déjà marqué 13 buts en 14 titularisations le tout en 24 rencontres de Liga.

Ses statistiques sont éloquentes en comparaison des autres attaquants de la compétition. Attaquant de surface par excellence, Julen Lopetegui a très bien compris qu’il devait trouver son attaquant dans une zone très précise et le plus près de la zone de vérité pour en tirer le meilleur. Il est notamment dans les meilleurs en ce qui concerne les touches dans la surface. Son nombre de tirs par match est aussi consistant pour un buteur. Entre la saison dernière et celle actuelle, En Nesyri tire plus, cadre plus et marque plus. Les saisons précédentes, il a grandi, en ce moment, il explose.

Le joueur qui rend le jeu de Séville plus décisif 

Le jeu mis en place par Julen Lopetegui n’est pas le plus enthousiasmant, au contraire. L’équipe andalouse est surtout bien en place, cohérente, équilibrée avant de chercher à attaquer. Avec 34 buts en 23 matchs, les Palanganas ont la 6e attaque du championnat mais la seconde défense. Ils ne sous-performent pas en termes de production offensive en ayant marqué autant que leur xGoals cette saison.

Dans ce jeu strict et ce 4-3-3 qui génère du danger surtout par du dépassement de fonction, le poids d’En Nesyri est très important. Il représente plus d’un quart des ballons touchés dans la surface adverse de sa formation. Il représente plus d’un tiers des frappes cadrés et un quart des tirs de son équipe. Il est le buteur de Séville et incarne parfaitement ce rôle et la vision de l’attaquant de surface voulu par Lopetegui dans ce 4-3-3. Il doit être trouvé, et faire parler la poudre dès qu’il le peut.

Cette saison, la surface adverse et notamment le côté gauche se trouve être la zone préférée d’En Nesyri. Celle où il touche le plus de ballon. En Nesyri n’a pas vocation à toucher énormément de ballon ailleurs, on ne cherche pas plus que ça à l’inclure dans le circuit de passes, par contre, dés qu’on peut trouver son jeu de tête dans la zone de vérité, ses coéquipiers n’hésitent pas. Un rôle qu’on avait un peu perdu vu qu’on demande toujours plus à l’ensemble des joueurs de champs, mais une chose est sûre désormais, entre lui et Luisito, les attaquants de surface sont de retour en force.

Une équipe qui joue de plus en plus pour lui 

Il est difficile de savoir si c’est la forme d’En Nesyri qui pousse l’équipe à jouer de plus en plus pour lui ou si c’est Julen Lopetgui qui veut mettre son buteur dans les meilleures conditions pour performer. Celui qui a déjà marqué deux triplés en 2021 est central dans ce que construit l’ancien sélectionneur. Dans le 4-3-3 relativement strict de l’ancien entraîneur du Real, avec des latéraux qui centrent beaucoup, il est une cible de choix. Cependant, les relayeurs l’activent aussi régulièrement, il a une activité très importante pour un buteur seul, un poste assez ingrat dans un 4-3-3.

Joan Jordan est le joueur qui le trouve le plus souvent, et c’est aussi le joueur qui est le plus trouvé par En Nesyri. L’ancien d’Eibar est un milieu de grande qualité, situé surtout à droite, il active régulièrement le buteur Marocain. Sur les 21 passes du milieu qui ont conduit à un tir, 4 ont été pour En Nesyri. Le rôle de point d’appui d’En Nesyri est mis en valeur par ses deux camemberts. Son jeu dos au but est souvent recherché par les relayeurs pour faire des appuis remises, ce qui est très utile pour gagner des mètres.

Sur les 13 buts marqués par En Nesyri, 4 l’ont été de la tête, Séville étant une des équipes qui marquent le plus dans ce secteur en Liga. La qualité de centre de Jesus Navas y est pour beaucoup. La preuve, 8 de ses 38 passes ont conduit à un tir pour le Marocain. L’ancien de Malaga est la grosse force offensive des Palanganas et prend une épaisseur très intéressante. Malgré ses débuts difficiles, s’avoir qu’il était gaucher aurait dû nous alerter … Séville en profite, en espérant ne pas le voir se perdre en Premier League dès la saison prochaine. En attendant, Séville veut encore rêver plus grand cette saison et En Nesyri veut devenir en plus grand.

Benjamin Chahine 

@BenjaminB_13

Commentaires