🔥 Liga / Un gardien MVP, un ex-Canari et l’héritier de Zlatan : le 1️⃣1️⃣ de J2️⃣4️⃣

0
Partido de LaLiga Santander entre el Atlético y el Levante. En la imagen, Cárdenas.LaLiga Santander match between Atlético and Levante. In this picture, Cárdenas. By Icon Sport - Estadio Wanda Metropolitano - Madrid (Espagne)

Daniel Cárdenas n’est peut-être pas encore le gardien le plus connu de Liga mais il a rendu fou l’Atlético de Madrid. Cornaqué par le portero de Levante, voici notre 11 de la 24e journée, un 4-3-3 avec du solide derrière, du rugueux au milieu et du soyeux devant. 

Daniel Cárdenas (Levante) ⭐ Le MVP de ¡Furia Liga! : 10 arrêts. Portería a cero. Contre l’Atlético.

Javi Galán (Huesca) : 57 ballons, 9 dribbles, 3 tacles, à peine 2 fautes et aucune balle perdu dans ses 45m pour le carillero du club aragonais, assurément dans le Top 3 des meilleurs à son poste cette saison.

Diego Carlos (Séville) : défendre debout, sans commettre de faute dans son camp, sans perte de balle et en inscrivant le premier but du match contre Osasuna, voilà un nouveau match bien complet pour l’ex-Nantais.

Gabriel Paulista (Valencia) : 4 interceptions, 7 dégagements, 6 duels aériens, aucune faute, aucune balle perdue. Le Brésilien a tenu la boutique che contre le Celta.

Antonio Barragán (Elche) : il défend plus qu’il n’attaque (4 tacles, 2 interceptions, 2 duels, aucune faute) mais il adresse la passe décisive qui offre 3 points aux Ilicitanos. Un match qui compte.

Casemiro (Real Madrid) : premier attaquant merengue (4 tirs, 1 but) et meilleur défenseur (5 duels aériens, 4 tacles, 3 interceptions, 1 dégagement, 0 faute et 0 perte de balledans son camp), un match dans la norme pour le Brésilien.

Enis Bardhi (Levante) : le Macédonien tient la grande forme, à l’image de tout le club d’Oriolls. Gros volume de jeu, gros sens du sacrifice et de l’organisation du jeu, le milieu a été déterminant contre l’Atlético.

Joan Jordán (Séville) : outre sa passe décisive pour Diego Carlos, l’ancien Perico a réalisé un match de très haute facture contre Osasuna avec 4 dribbles et aucune faute commise dans ses 45 derniers mètres. La Selección se rapprocherait-elle ?

David Silva (Real Sociedad) : 48 ballons touchés, 3 dribbles, 3 tacles, aucune faute et deux passes décisives. C’est officiel : el Chino est bel et bien de retour !

Gerard Moreno (Villarreal) : il marque, il dribble, il provoque, il organise le jeu, il est toujours décisif. L’homme a tout bien faire de Villarreal a de nouveau été énorme contre l’Athletic, une habitude décidément.

Alexander Isak (Real Sociedad) : qui arrêtera le buteur suédois ? Contre le Deportivo Alavés, le grand échalas a claqué un triplé histoire de s’affirmer encore un peu plus comme un attaquant de référence en Liga. Complètement sur son petit nuage.

Commentaires