📌 Les notes : Atalanta – Real Madrid (0-1)

0
Ferland Mendy of Real Madrid celebrates after scoring the goal of 0-1 during the Champions League round of 16 football match between Atalanta BC and Real Madrid at Atleti azzurri d'Italia stadium in Bergamo (Italy), February, 24th, 2021. Photo Image Sport / Insidefoto/Sipa USAPhoto by Icon Sport - Stadio Atleti Azzurri d'Italia - Bergame (Italie)

A 11 contre 10 pendant 75 minutes, le Real Madrid a attendu un zapatazo du droit de Ferland Mendy dans les 5 dernières minutes pour l’emporter sur le pelouse de l’Atalanta Bergame. Avec un effectif très réduit, Zinedine Zidane a ramené un résultat essentiel d’Italie en prévision du match retour à Valdebebas le 16 mars prochain. Voici nos notes. 

Real Madrid

Atalanta

Le MVP : Ferland Mendy

Son but lui permet de remporter ce titre honorifique MVP mais en dehors de ça, son match a été plutôt intéressant. Il n’est jamais facile pour un latéral de défendre face à une défense à 3. Le Français s’est montré solide défensivement et s’est distingué d’une frappe mauvais pied qu’il est venu déposer dans le côté droit du but de Gollini. Une fois de plus, il est décisif et permet au Real Madrid de prendre une option sur la qualification.

El Patrón : Raphaël Varane

Le débat revient tout le temps sur la table : est-ce que Raphaël Varane peut être le patron de la défense madridista en l’absence de Sergio Ramos ? Ce soir, le Français a démontré qu’il en avait les capacités. Aux côtés de Nacho, il a su maîtriser les assauts italiens, bien aidé également par la sortie prématurée de Duván Zapata.

La Mala Sorpresa : le positionnement d’Isco

Zinedine Zidane a tenté mais le pari n’a pas forcément porté ses fruits. L’entraîneur français a décidé de donner sa chance à Isco, très peu en vue cette saison du côté de Valdebebas, dans un poste de falso nueve. Mais les manques de rythme et de compétition de l’Espagnol se sont fait ressentir. Très peu actif au cœur du jeu, il n’a pas su dicter le rythme et distribué de bons ballons sur ses compagnons d’attaque du soir en la présence de Vinicius Jr et Marco Asensio. Pas sûr que ZZ retente le coup lors des prochaines rencontres…

La Decepción : Marco Asensio

Asensio est certainement l’attaquant le plus décevant de la soirée côté merengue. Vinicus, par ses dribbles, a permis de faire quelques différences malgré ses défauts dans le dernier geste. Isco a été plutôt propre sans jamais créer l’étincelle. Quant au Majorquin, il n’a ni été actif ni décisif et n’a jamais su apporter le danger que ce soit balle au pied ou par le déclenchement d’appels qui auraient pu être intéressants avec la qualité de passe d’Isco.

Fabien Chevallier (@fabchevallier)

Commentaires