Celta / Tapia, le poulpe de Vigo

0
Partido del LaLiga Santander entre Celta y Valencia. En la imagen, Vicente Esquerdo y Tapia.LaLiga Santander match between Celta and Valencia. In this picture, Vicente Esquerdo and Tapia. Photo by Icon Sport - Renato TAPIA - Vicente ESQUERDO - Municipal de Balaídos - Vigo (Espagne)

Quand Renato Tapia est arrivé sur la pointe des pieds, personne ne se doutait que le Celta venait de faire la bonne affaire de l’été. Arrivé libre en provenance du Feyenoord, le milieu défensif s’est très vite intégré et crève l’écran depuis le début de la saison. Au point que les rumeurs l’envoient déjà à l’Atlético et au PSG. Zoom sur le patron du milieu de l’équipe de Chacho Coudet.

Arrivé à 17 ans aux Pays-Bas après un passage au Club Esther Grande de Bentín dans son Pérou natal et après des débuts prometteurs au FC Twente, Renato Tapia a eu bien du mal à confirmer toutes les promesses qu’il avait montrées. Entre les blessures et une concurrence trop haute pour lui, il n’a jamais vraiment pu s’imposer du côté du Feyenoord où le Celta est allé le récupérer libre cet été.

Pivot indispensable

Depuis son arrivée au Celta, Tapia est un titulaire indéboulonnable. Positionné très généralement en sentinelle devant la défense, il se fait remarquer dès les premiers matchs en étant l’une des rares satisfactions d’un Celta moribond sous Óscar García. L’arrivée de Chacho Coudet lui fait franchir un pallier dans ce rôle de pivote très important dans le 4-1-4-1 qu’aligne généralement le bouillant entraîneur argentin. Le Péruvien joue juste, première rampe pour amorcer les attaques, comme cela a par exemple été le cas lors de l’ouverture du score du Celta contre Elche lors de la 23e journée.

Partido de la LaLiga Santander disputado entre Celta y Alavés. En la imagen, Tapia lucha con Jota.
LaLiga Santander match played between Celta and Alavés. In this picture, Tapia battles with Jota.
By Icon Sport – JOTA – Renato TAPIA – Municipal de Balaídos – Vigo (Espagne)

Avec une activité incessante, il est toujours présent pour harceler le porteur de balle. Son intelligence de jeu est aussi à noter. Tapia est toujours là pour compenser les erreurs de placement de ses coéquipiers, toujours bien placé pour être à la réception des centres adverses ou pour jaillir au bon moment. Enfin, il est loin d’être maladroit avec le ballon, possédant une bonne qualité technique. Il perd peu de ballons et oriente plutôt bien le jeu. Il connaît par exemple moins de déchet que Denis Suárez, qui fait lui aussi une grosse saison pourtant. Tapia a ainsi pu amener un peu de physique à un Celta qui en manquait cruellement au milieu de terrain. Cette intensité qu’il est capable d’imposer pendant 90 minutes a coûté sa place à Okay Yokuslu, mis au placard par Coudet alors que le Turc présente un profil de jeu similaire.

Les performances de Tapia sont unanimement saluées, au point qu’il a même été adoubé par Iago Aspas, patron du vestiaire, qui a déclaré tout simplement que « Renato Tapia nous est indispensable ». Le seul match que le milieu a loupé, pour cause de suspension, s’est bien fait sentir : une déroute 0-4 à Balaídos contre Villarreal.

Pas de doute que Tapia risque d’être courtisé cet été, lui qui fêtera ses 26 ans en juillet. Avec une clause de départ situé entre 30 et 35M€, il constituerait unee une recrue de choix s’il confirme jusqu’à la fin de saison ses grandes performances sur le terrain.

Damien Dufresne

Commentaires