đź“Ś Les notes de SĂ©ville FC – Borussia Dormund (2-3)

0
17 February 2021, Spain, Sevilla: Football: Champions League, knockout round, round of 16, first leg Sevilla FC - Borussia Dortmund at Estadio Ramon Sanchez Pizjuan. Dortmund's Erling Haaland (M) scores the goal to make it 1:3 against Sevilla goalkeeper Yassine Bounou "Bono" (l). Photo: Daniel Gonzalez Acuna/dpa By Icon Sport - Ramón Sánchez-Pizjuán - Seville (Espagne)

Les temps sont durs pour les clubs de Liga en Ligue des Champions… Après le Barça, c’est au tour de SĂ©ville d’ĂŞtre vaincu Ă  domicile. Le Borussia Dortmund d’un Erling Haaland XXL a eu raison de NerviĂłn qui a malgrĂ© tout eu le mĂ©rite de rĂ©duire l’Ă©cart et de croire encore en une qualification en Allemagne. Voici nos notes. 

SĂ©ville FC

Borussia Dortmund

El MVP : Erling Haaland

Passeur dĂ©cisif sur l’Ă©galisation du BVB, double buteur ensuite : le NorvĂ©gien a Ă©tĂ© tout bonnement monstrueux en 1re pĂ©riode, terrassant SĂ©ville par ses prises de balle, sa protection, ses courses et son instinct de Killer. A l’image de son Ă©quipe, il a Ă©tĂ© moins en vue par la suite mais son match reste un partidazo.

El PatrĂłn : Jadon Sancho

On Ă©tait pressĂ© de voir ce que l’ailier anglais pourrait donner dans un tel match. D’entrĂ©e de jeu, ses accĂ©lĂ©rations ont fait mal Ă  NerviĂłn. Sa passe dĂ©cisive sur le 1er but d’Haaland est vrai petit bijou de timing et prĂ©cision. Tout proche d’inscrire un 4e but en fin de match qui aurait quasiment valu une qualification.

La Buena Sorpresa : Mahmoud Dahoud

Edin Terzic a voulu densifier son milieu de terrain dès le coup d’envoi pour empĂŞcher les Palanganas de respirer. Excellente dĂ©cision ! Car son atout se nomme Mahmoud Dahoud et, en plus d’avoir Ă©galisĂ© d’un zapatazo lumineux, il a permis de contenir la pression adverse en distribuant et en accĂ©lĂ©rant le jeu.

La Mala Sorpresa : la 1re période de Séville

La Liga n’est pas la Ligue des Champions et SĂ©ville a mis 45 minutes Ă  le comprendre. DĂ©fense larguĂ©e, milieu de terrain dĂ©passĂ©e, attaque absente, heureusement que Suso a eu cet Ă©clair en dĂ©but de match pour ouvrir le score et prendre Ă  froid le BVB. Le second acte a Ă©tĂ© bien plus maĂ®trisĂ© et laisse de l’espoir pour le match retour en Allemagne, mĂŞme s’il faudra marquer au moins 2 fois pour se qualifier.

La DecepciĂłn : Ivan Rakitic

Sans influence, sans souffle, sans leadership, le Croate ne peut pas faire illusion quand le niveau augmente. En Liga, cela peut tenir mais pas en Coupe d’Europe. Sorti Ă  la pause par Julen Lopetegui, ce match est-il un point d’inflexion ? Oliver Torres propose plus de vivacitĂ© et de crĂ©ativitĂ© Ă  sa place et NerviĂłn a Ă©tĂ© au niveau de l’enjeu après l’entrĂ©e de l’ancien Portiste.

Commentaires