🔥 Liga / Un Pistolero MVP, un Comandante et un bizut : Le 1️⃣1️⃣ de la J2️⃣1️⃣

0
Atletico Madrid's striker Luis Suarez (L) celebrates after scoring the 0-1 goal during the Spanish LaLiga soccer match between Cadiz CF and Atletico Madrid held at Ramon de Carranza stadium, in Cadiz, southern Spain, 31 January 2021. Efe/ABACAPRESS.COM// Roman Rios By Icon Sport - Estadio Ramon de Carranza - Cadiz (Espagne)

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Luis Suárez, sur une autre planète depuis le début de l’année et une nouvelle fois MVP de notre XI. Pour cette 21e journée, le 3-5-2 est de sortie avec un paria en meneur de jeu, une défense improbable mais solide et un triple buteur en pleine réussite. 

Rubén Blanco (Celta) : 5 parades, une portería a cero pour un gardien qui a progressé à vue d’oeil depuis l’arrivée du Chacho Coudet.

Saúl Ñíguez (Atlético de Madrid) : positionné à gauche pour en l’absence de Mario Hermoso et Yannick Carrasco, il a été présent défensivement (5 tacles, 6 duels aériens) et offensivement en inscrivant le 2e but colchonero contre Cádiz. Longtemps dans le creux de la vague, l’Ilicitano revient petit à petit à son meilleur niveau.

Jeison Murillo (Celta) : 7 tacles, 2 interceptions, 4 dégagements, 7 duels aériens pour seulement 1 faute à 50 mètres de ses cages et une balle perdue pour le Colombien, impeccable contre Granada.

Tachi (Alavés) : 3 tacles, 6 dégagements, aucune perte de balle et surtout aucune faute, ce qui est un petit exploit pour un match contre Getafe, pour le natif de Fuenlabrada, parfaitement dans le ton du match le plus défensif de la journée.

Sofian Chakla (Getafe) : pour sa première avec les Azulones, le défenseur prêté par Villarreal a été très solide avec aucune faute commise, 6 dégagements et une très grosse présence dans les airs avec 8 duels aériens. Il a tout de la bonne pioche pour José Bordalás.

Jorge Miramón (Levante) : un centre parfait pour José Luis Morales, 4 tacles, 2 interceptions, 4 dégagements, aucune balle perdue ni aucune faute dans son camp, qui plus est contre le Real Madrid, c’est ce qu’on appelle un match très réussi.

José Luis Morales (Levante) : El Comandante a une nouvelle fois éclairé le jeu des Granotas et son but pour égaliser contre le Real Madrid est un véritable bijou. Toujours l’un des plus beaux joueurs de Liga, ça bouge pas !

Joan Jordán (Séville) : José Luis Mendilibar forme très bien et parfois cela se retourne contre Éibar. Capable de défendre (8 tacles, 1 interception), d’organiser le jeu et de marquer, le Catalan de Nervión a fait mal aux Armeros. La ley del ex…

Dani Parejo (Villarreal) : un bombazo pour bien commencer le match et rappeler que l’homme au plus grand nombre de passes en Liga sait aussi marquer. Qui aurait pu croire qu’avec Unai Emery, Parejo allait se régaler ? À peu près tout le monde sauf les dirigeants du Valencia CF !

Rafa Mir (Huesca) : l’ancien Valencien a été le héros de la victoire des Oscenses à Valladolid. Avec un triplé de très grande classe, l’attaquant a offert une victoire cruciale pour un promu qui refuse de rendre les armes.

Luis Suárez (Atlético de Madrid)Le MVP de ¡Furia Liga! : un but sur coup franc direct, un penalty et une nouvelle démonstration du Pistolero à 2000 à l’heure sur l’autoroute de la vengeance !

Commentaires