♀️ Football féminin /🥇 SuperCopa – Finale : Levante UD – Atlético de Madrid

0
Crédits : compte Twitter officiel du Levante UD féminin

Énorme surprise en Espagne : le FC Barcelone a été éliminé en 1/2 finale de la SuperCopa par l’Atlético aux tirs au but. Les Colchoneras ont eu un maximum de réussite mais ce sont bien elles qui défient Levante, vainqueur de Logroño mardi soir. Une finale indécise au Stade des Jeux méditerrannéen d’Almería entre des Indias rassérénées et des Granotas sur une pente ascendante.

Elles l’ont fait ! Les Indias de l’Atlético de Madrid ont déjoué tous les pronostics et ont renversé l’ogre blaugrana au terme d’une séance de tirs au but mouvementée avec 3 échecs barcelonais consécutifs. L’Atlético accède donc à la finale (20h45) de cette SuperCopa qui l’opposera ce samedi à Levante qui a confirmé son statut de favori contre Logroño.

Levante : la régularité dans la performance

Sur une très belle lancée en championnat, Levante est un candidat très sérieux au podium et à la qualification en Ligue des Champions. Ce Final 4 de SuperCopa confirme les impressions laissées en Primera. Les Granotas n’ont pas tremblé en demi-finale contre l’EDF Logroño, finaliste de la Copa de la Reina en retard. Ce match contre l’équipe riojana avait tout du piège et l’exemple de l’Athletic battu au même stade de la compétition en Copa en octobre dernier a été évité.

Pourtant, c’est bien Jade Boho qui a ouvert le score à la 27e minute. Un golazo qui aurait pu couper les jambes des joueuses de María Pry mais qui, au contraire, les a réveillées. Cinq minutes plus tard, c’est Esther González, la Pichichi de Primera, qui a égalisé au terme d’une action d’école initiée par l’Argentine Estefania Banini. Levante a définitivement pris la mesure de Logroño grâce à un zapatazo d’Eva Navarro, passeuse décisive sur le 1er but, à l’heure de jeu. Servie par Esther González, Natasa Andonova a mis un terme au suspense à la 72e minute.

« Cela fait 13 ans que Levante n’a pas joué une finale, a rappelé María Pry en conférence de presse d’avant-match. Cela nous a pris de nombreuses années pour y arriver, beaucoup d’efforts de la part des joueuses et des gens au club, celle et ceux qui y étaient et qui y sont en ce moment. Dans le football, il faut profiter du moment présent, c’est très important et il ne faut pas l’oublier. Nous devons proposer notre meilleure version ».

La coach granota a également insisté sur l’importance de l’identité de jeu proposé depuis le début de saison : « nous nous sommes préparées à ce match en pensant à nous. C’est ce qui nous a amenées jusqu’ici. Nous devons être fidèles à notre philosophie. Nous essaierons de donner le meilleur de nous-mêmes ».

Atlético : retour fracassant et réussite maximale

De retour sur le banc de l’Atleti en remplacement de Dani González, José Luis Sánchez Vera a réalisé le coup parfait. Même s’il a très mal pris la réflexion d’un journaliste qui lui a signalé que les Indias avaient « pris un bain » contre le Barça, le coach connaît parfaitement la valeur de cette qualification, d’autant que l’égalisation sur coup franc direct d’Alexia Putellas à la 89e minute aurait pu sonner le glas des espoirs colchoneros. Contre les Blaugranas, son équipe n’a marqué que sur penalty, d’abord par Merel van Dongen à la suite d’une main d’Andrea Pereira à la 67e minute, ensuite lors de la séance de tirs au but. Certes, l’arbitrage a été très clément avec l’Atlético et l’absence de la VAR à ce stade de la compétition a fait jaser, sachant que l’arbitre a oublié deux penalties évidents en faveur des Culés. Pour autant, le Barça n’a pas su tuer le match.

Finalement, quasiment rien n’a changé par rapport à l’équipe qu’il avait conduit au titre de champion en 2019. « J’ai trouvé ce que je m’attendais à retrouver, a ainsi déclaré l’entraîneur rojiblanco. Le groupe m’a reçu à bras ouverts et avec une prédisposition énorme au travail ».

Cependant, avoir joué un jour après Levante peut être ressenti comme un désavantage et il a fallu consacré tout le jeudi à la récupération. Un répit salutaire pour aborder un match qui pourrait relancer le club pour la deuxième moitié de saison : « nous sommes très enthousiastes à l’idée de disputer un nouveau titre, a expliqué Amanda Sampedro. Nous connaissons très bien Levante. Le vestiaire est tel qu’il doit être, équilibre, avec une mentalité totalement focalisée sur la finale ».

François Miguel Boudet

Commentaires