🔥 Liga / Un Lion de l’Atlas MVP, la Pulga et un roc 🇫🇷 : Le 1️⃣1️⃣ de la J1️⃣8️⃣

0
January 9, 2021, Sevilla, SEVILLA, SPAIN: Celebrate score Youssef En-Nesyri of Sevilla during LaLiga, football match played between Sevilla Futbol Club and Real Sociedad at Ramon Sanchez Pizjuan Stadium on January 9, 2021 in Sevilla, Spain. (Credit Image: © Joaquin Corchero/AFP7 via Zuma Wire/ABACAPRESS.COM) By Icon Sport - Ramón Sánchez-Pizjuán - Seville (Espagne)

La 18e journée a donné lieu à un festival offensif et les attaquants se sont livrés une bataille âpre à distance pour briller le plus possible. Dans un 4-2-3-1 aimanté par la cage adverse, voici notre XI avec Youssef En-Nesyri, auteur d’un triplé, en MVP. 

Sergio Herrera (Osasuna) : rares sont les gardiens à avoir réussi une portería a cero contre le Real Madrid. Certes peu d’arrêts (seulement 2) mais une parade impressionnante face à Karim Benzema qui pensait déjà avoir marqué sur la patinoire du Sadar.

José Luis Gayà (Valencia) : les Blanquinegros peuvent sombrer en coulisses ou sur le terrain, leur capitaine reste égal à lui-même, excellent défenseur, passeur décisif et proche d’inscrire un golazo sans l’intervention du bout des doigts de Jordi Masip. Le patron.

Aïssa Mandi (Betis) : l’international algérien n’a pas connu ses meilleures heures depuis le début de saison. Son but contre Huesca est une vraie bouffée d’air frais, d’autant qu’il n’a perdu aucun ballon et commis aucune faute contre la lanterne rouge.

Jules Koundé (Séville) : 71 ballons touchés, 3 interceptions, 4 dégagements, aucune faute, aucune balle perdue, une volonté constante de défendre debout et un sauvetage sur la ligne pour empêcher le 3-3 contre le Real Sociedad. Encore un match XXL de l’ancien Bordelais.

Jesús Navas (Séville) : en 70 minutes, le latéral palangana a touché 69 ballons sans en perdre un seul. Une copie propre (1 dribble, 2 tacles, 2 dégagements, 2 duels aériens) seulement entachée par une blessure à la cuisse.

Dani Parejo (Villarreal) : épaulé par Aurélien Capoue tout juste arrivé à Villarreal, l’ancien capitaine de Valencia a été proche du parfait lors de la démonstration du sous-marin jaune sur la pelouse du Celta. Une récupération suivie d’une passe décisive pour l’ouverture du score, un coup franc vicieux qui transperce la défense galicienne : le milieu de terrain a montré la voie.

Carlos Soler (Valencia) : 86 ballons, aucune balle perdue et surtout ce but tellement important pour les Murciélagos contre un concurrent direct en bas de tableau. Le milieu che n’a pas mis beaucoup de temps à prendre la mesure de son repositionnement dans l’axe.

José Luis Morales (Levante) : le Comandante est en grande forme et après son titre de MVP de la 16e journée, le totem granota a offert l’égalisation à Gonzalo Melero avant d’inscrire le but de la victoire contre Éibar. 3 points cruciaux dans la lutte pour le maintien.

Lionel Messi (Barça) : le doublé qui va bien pour la Pulga contre Granada avec une lucarne nettoyée et un coup franc aussi malin que précis. En plus, on a rarement vu l’Argentin s’entendre aussi bien avec Antoine Griezmann sur la durée.

Gerard Moreno (Villarreal) : pour devancer Antoine Griezmann dans ce XI, il fallait du très lourd. C’est ce qu’a réalisé l’international espagnol, auteur d’un but, d’une passe décisive et d’une maîtrise technique exceptionnelle à Balaídos.

Youssef En-Nesyri (Séville)⭐ Le MVP de ¡Furia Liga! : un triplé en 42 minutes pour le Marocain qui a survolé l’un des chocs de la 18e journée contre la Real Sociedad. Au bout de 7 minutes, le Lion de l’Atlas avait déjà célébré un doublé et, dès le retour des vestiaires, il a inscrit le but du break contre des Txuri-urdinak qui n’ont jamais pu remonter le score. MVP sans discussion possible.

Commentaires