♀️ Football féminin / SuperCopa – 1/2 finale : Levante UD – EDF Logroño

0

La SuperCopa féminine se tient cette semaine en Andalousie, tout comme son pendant masculin. En ouverture ce mardi soir à 19h, Levante UD affronte l’EDF Logroño à Almería (19h). Un match où les Granotas, actuellement 3es de Primera, seront favorites face à une équipe qui joue le maintien mais qui sera finaliste de la Copa de la Reina 2020.

Pas si simple d’organiser la SuperCopa féminine cette saison. Outre le format Final 4, la tempête Filomena a paralysé l’Espagne et le déplacement en Andalousie a été particulièrement périlleux. En attendant le choc entre le FC Barcelone et l’Atlético de Madrid, la première demi-finale oppose Levante à Logroño au Stade des Jeux méditerranéens d’Almería. Les deux équipes suivent des trajectoires diamétralement opposées cette saison. Qualifiées pour ce dernier carré en vertu de leur 3e place en championnat en 2019-2020, les Granotas sont sur la même dynamique et après leur succès le weekend dernier contre l’UDG Tenerife, elles sont de retour sur le podium à égalité de points avec le Real Madrid. Les Escolares, en revanche, sont au bord de la zone rouge, 14es et premières non-relégables. Cependant, depuis l’arrivée de Javier Moncayo sur le banc mi-décembre, elles ont remporté 2 victoires consécutives cruciales contre le Betis, son premier succès de la saison lors de la 12e journée et l’Athletic, contrebalancées par une défaite contre Éibar. Leur place en SuperCopa a été acquise le 7 octobre dernier après leur victoire aux tirs-au-but en 1/2 finale de la Copa de la Reina contre l’Athletic Club (0-0, 3 t.a.b à 1).

13 ans de disette pour Levante

Levante est un grand nom du football féminin espagnol avec 4 championnats et 6 Copas de la Reine dans la vitrine. Or depuis 2008 et une finale de Coupe perdue contre le Rayo Vallecano, le club d’Oriolls n’a plus soulevé le moindre trophée. La saison dernière, il avait été sorti en demi-finale contre la Real Sociedad. Pour sa seconde saison sur le banc granota, María Pry a dû faire sans Ivana Andrés et Marta Cardona, parties toutes les deux au Real Madrid, et Sonia Bermúdez, la légende qui a arrêté sa carrière. En revanche, la coach pourra compter sur Esther González, Pichichi actuelle de Primera avec 14 réalisations, la dernière contre Tenerife (1-0). Point positif : Levante a battu Logroño à Las Gaunas lors de la 1re journée cette saison (1-2). Cependant, la coach se doute bien que le contexte de la rencontre remet les compteur à zéro au coup d’envoi : « ce sera un match totalement différent et nous nous attendons à une rencontre serrée et très disputée. Nous devons y aller très concentrées et avoir une identité de jeu très claire. Disputer cette SuperCopa est le résultat du travail de beaucoup de monde et c’est pour cela que nous mettre Levante là où il le mérite ». 

Une occasion en or pour Logroño

Qu’il a été long le voyage de la Rioja à l’Andalousie ! Après un voyage en bus jusqu’à Madrid et un vol dans un ciel tourmenté, les Escolares sont arrivées à bon port, un peu moulues par le périple : « Nous savions que ce serait une année atypique à cause de la pandémie et nous devons jouer avec ça, a expliqué l’attaquante Jade Boho, l’une des têtes d’affiches de l’EDF Logroño. Le voyage est à oublier mais notre motivation est suffisante pour affronter l’événement ». Les joueuses sont conscientes de l’enjeu, non seulement pour le club mais aussi pour la Rioja. « C’est un jour très spécial pour beaucoup d’entre nous, a poursuivi la milieu de terain Silvia Ruiz. Dommage qu’il n’y ait pas de public. La dynamique est très bonne avec Javier Moncayo et nous savons ce que nous avons à faire. Nous avons l’étincelle qui nous manquait pour gagner un match. Nous avons retiré cette pression et nous sommes plus tranquilles ». Une attitude qui plaît au nouvel entraîneur au moment d’affronter une équipe redoutable et toujours compétitive : « les joueuses sont des éponges au moment d’assimiler toutes les informations que nous transmettons. Nous avons la tête froide, de l’enthousiasme et de la motivation pour placer le nom de La Rioja le plus haut possible ».

Si le vainqueur affrontera un gros morceau en finale, Levante et Logroño ont l’opportunité de montrer l’étendue de leurs progrès au niveau national. Une première mise en bouche avant de se confronter à des objectifs majeurs en 2021.

François Miguel Boudet

Commentaires