🔥 Liga / Deux vieux potes, 2 Lions de l’Atlas, le 5e Beatles Armero : le 1️⃣1️⃣ de la J1️⃣7️⃣

0

Cette première journée de 2021 est une histoire de duos : deux anciens compères, deux Vikingos qui embrasent les ailes, deux internationaux marocains, deux Armeros ! Dans un 4-2-4 technique, créatif et offensif, voici notre XI de la 17e journée de Liga avec Bryan Gil en MVP. 

Yassine Bono (Séville) : un grand gardien sort les grands arrêts au bon moment. Le Marocain a empêché la victoire du Betis lors du Gran Derbi en détournant le penalty frappé par Nabil Fekir.

José Luis Gayà (Valencia) : le capitaine abandonné du club che a tenu son équipe à bout de bras, multipliant les courses et les dépassements de fonction. Son centre parfait pour la tête de Maxi Gómez est un modèle du genre. Le phare dans la nuit.

Jawad El Yamiq (Valladolid) : 3 tacles, 4 interceptions, 6 dégagements, 3 duels aériens, aucune balle perdue et aucune faute pour le Marocain qui s’offre une place dans le XI de la journée pour la 2e fois consécutive.

Paulo Oliveira (Éibar) : 5 tacles, 4 interceptions, 6 dégagements, 6 duels aériens, aucune faute dans ses 35 mètres pour le capitaine de la défense armera qui a rayonné contre Granada dans des conditions particulièrement difficiles.

Óscar de Marcos (Athletic) : le latéral ultra polyvalent a réalisé un très beau match pour la dernière de Gaizka Garitano. Une passe décisive pour offrir la victoire aux Leones et toujours un immense travail sur son côté droit.

Sergio Canales (Betis) : son retour de blessure est la meilleure chose qui puisse arriver au Manquepiedra. Après un doublé contre Levante, le Cantabre a inscrit le penalty de l’égalisation contre Séville et a en plus dirigé le jeu Verdiblanco. Tellement précieux pour Manuel Pellegrini.

Bryan Gil (Éibar) ⭐Le MVP de ¡Furia Liga! : le 5e Beatles n’en finit plus de progresser sous les ordres de José Luis Mendilibar. Le gaucher prêté par Séville a inscrit un doublé contre Granada, le 1er en suivant un penalty repoussé, le 2nd d’une frappe superbe du droit. 2021 sera son année.

Marco Asensio (Real Madrid) : une passe décisive et un but pour le Majorquin, titularisé par Zinedine Zidane contre le Celta, un match qui était très attendu. L’ailier a répondu présent, un excellent signe après plusieurs sorties où il a tâtonné.

Lucas Vázquez (Real Madrid) : un but de la tête d’entrée de jeu et une passe décisive pour clore le score pour le talisman merengue qui s’impose dans le XI vikingo grâce à son travail et son abattage. Bien plus qu’un simple fantassin.

Lionel Messi (Barça) : la Pulga a été fort inspiré pour trouver parfaitement Frenkie de Jong dans la surface de Huesca car la lanterne rouge de Liga a posé de nombreux problèmes aux Culés. L’Argentin se débat dans un collectif brinquebalant.

Luis Suárez (Atlético) : le corps suit difficilement mais le sens du but reste intact. Alors que les Indios venaient d’être rejoints par Alavés et qu’il restait très peu de temps à jouer, le Pistolero a surgi pour offrir les 3 points à son équipe. Le facteur X du Cholo.

Commentaires