🔥 Golazo J1️⃣5️⃣ / Diego Lainez (Betis) prend le bloc de Cádiz à revers et offre un caviar à Guido Rodríguez

0
December 23, 2020, Sevilla, SEVILLA, SPAIN: Celebrate score of Guido Rodriguez of Real Betis during LaLiga, football match played between Real Betis Balompie and Cadiz Club Futbol at Benito Villamarin Stadium on December 23, 2020 in Sevilla, Spain. (Credit Image: © Joaquin Corchero/AFP7 via Zuma Wire/ABACAPRESS.COM) Photo by Icon Sport - Guido RODRIGUEZ - Benito Villamarín - Seville (Espagne)

Pas facile de percer le coffre-fort de Cádiz ! Le Betis s’y est employé pendant 70 minutes avant de finalement trouver la combinaison. Grâce à un Diego Lainez inspiré et entré en jeu justement pour déstabiliser le bloc gaditado, le Manquepiedra a inscrit l’unique but du match par l’intermédiaire de Guido Rodríguez, auteur d’un partidazo. Voici en images notre golazo de la 15e journée de Liga ! 

Choco Lozano commet une faute sur Aissa Mandi dans le camp du Betis. L’ancien Rémois relance sur Guido Rodríguez qui transmet à Andrés Guardado.

Guardado trouve un relais avec Joaquín Sánchez pendant que Jon Ander Garrido redescend pour former un rideau de 4 milieux. Guardado retrouve l’axe avec Rodríguez. Lozano se replie dans le rond central pour resserrer le bloc gaditano.

Le 4-4-2 à plat d’Álvaro Cervera est recomposé dans la moitié de terrain de Cádiz. Rodríguez donne à Mandi qui investit le camp adverse à la recherche d’un décalage.

Mandi trouve Nabil Fekir qui donne en 1re intention à Diego Lainez le long de la craie. Le duo est bloqué par le trio Jon Ander Garrido-Jens Jonsson-Alfonso Espino.

Lainez subit une prise à deux alors que Fekir avait fait l’appel le long de la ligne. Le Mexicain s’en sort et glisse le ballon en retrait à Martín Montoya avant de se positionner à l’intérieur. Garrido le voit et vient le serrer au milieu. Montoya transmet malgré tout à Lainez.

Lainez est cerné par les Gaditanos et perd le ballon. Espino récupère. Cádiz peut amorcer un contre ou temporiser en retrait.

Le contrôle trop long d’Espino permet à Rodríguez de récupérer la balle. Il peut donner à Guardado qui profite du décrochage de Joaquín pour offrir une position axiale préférentielle au capitaine du Betis.

Joaquín profite du replacement bas de Jairo Izquierdo pour donner à Guido Rodríguez qui oriente de nouveau à droite pour Fekir. Laissé libre par Juan Cala, Lainez apporte une solution sur le côté.

Pendant que Montoya propose un dédoublement, Lainez fait l’appel entre Cala et Espino qui ne voit pas le Mexicain dans son dos. Fekir donne dans la course du nouvel entrant.

4 joueurs Gaditanos sont focalisés sur Lainez. A priori, le Mexicain a comme seule possibilité le débordement. Guido Rodríguez monte d’un cran en cas de 2nd ballon. Lainez a seulement 2 solutions dans la surface et peu d’espace pour centrer.

La technique de Lainez fait la différence. Il feinte et crochète du gauche pour prendre les Gaditanos à revers. Pris à contre-pied, ils laissent le Mexicain servir Rodríguez qui arrive lancé dans la surface de réparation.

L’Argentin, absolument seul, à tout le temps pour ajuster Jeremías Ledesma. Poteau rentrant, imparable.

La sortie 3 minutes plus tôt de Fali, perclus de crampe, a en partie désorganisé le bloc de Cádiz qui contenait les assauts désordonnés des Verdiblancos. L’entrée de Garrido a apporté de la fraîcheur mais peut-être aussi un manque de placement alors que Fali était absolument partout jusqu’alors. L’entrée de Lainez a permis au Betis d’apporter de la vitesse, de la technique et de la spontanéité. Sa contribution en amont avec Fekir, sa feinte de débordement et sa passe en retrait dans la course de Rodríguez ont fait basculer le match et le Manquepiedra se retrouve désormais à 4 points des places européennes.

François Miguel Boudet

Commentaires