📌 LDC / Les notes de RB Salzburg – AtlĂ©tico de Madrid (0-2)

Accueil Actu Atlético Coupes d'Europe En avant

L’AtlĂ©tico de Madrid bousculĂ© mais l’AtlĂ©tico de Madrid qualifiĂ© ! Si le RB Salzburg n’ont absolument pas dĂ©mĂ©ritĂ©, ce sont bien les Colchoneros qui ont remportĂ© cette finale avant l’heure en Autriche (2-0). Contrat rempli pour les hommes du Cholo. Voici nos notes. 

RB Salzburg

Atlético de Madrid 

 

Le MVP : Yannick Carrasco

Le Belge a mis du temps Ă  rentrer dans son match comme le reste de ses coĂ©quipiers qui ont sans doute offert l’une des pires prestations de leur saison. Mais par la suite Yannick Carrasco a rĂ©ussi Ă  Ă©merger, se mettant Ă  fond dans les tĂąches dĂ©fensives. Une aide prĂ©cieuse pour sa dĂ©fense. En fin de premiĂšre mi-temps, il offre le premier but du match Ă  Mario Hermoso avant d’enfoncer le clou en fin de match sur une passe d’Ángel Correa. Un but, une passe dĂ©cisive, une qualification pour l’Atleti et un titre de MVP bien mĂ©ritĂ© pour Carrasco.

El PatrĂłn : Koke

En difficultĂ© dans les premiĂšres minutes du match, Koke a trĂšs vite enfilĂ© son costume de super capitaine pour remettre les siens sur le droit du chemin. Moins dominateur qu’Ă  l’accoutumĂ©e, le milieu de terrain des Rojiblancos a souffert mais ils sont parvenus Ă  limiter la casse et Ă  ressortir des ballons mĂȘme dans les phases de grosse domination autrichienne.

La Buena « Sorpresa » : Dominik Szoboszlai

Pas vraiment une surprise, d’oĂč les guillemets, mais tout de mĂȘme. Dominik Szoboszlai a longtemps mis Ă  mal la dĂ©fense colchonera par ses dĂ©placements incessants et sa technique au-dessus du lot. Malheureusement pour les siens, il a pĂ©chĂ© dans le dernier geste, parfois dans des situations extrĂȘmement favorables. Un manque de rĂ©alisme dont tous ses coĂ©quipiers ont souffert sur ce match. Les Autrichiens se consoleront avec leur 3e place qualificative pour l’Europa League.

La DecepciĂłn : Felipe

Certaines individualitĂ©s ont fortement déçu dans les rangs Indios. C’est le cas de SaĂșl Ñíguez qui semble patauger dans un ocĂ©an trĂšs loin du niveau qu’on lui a connut ou encore Kieran Trippier qui n’est jamais vraiment parvenu Ă  animer son couloir. Mais le plus en difficultĂ© a sans doute Ă©tĂ© Felipe. Le BrĂ©silien a mis en difficultĂ© ses coĂ©quipiers par ses dĂ©placements approximatifs et ses interventions hasardeuses. Pas si simple de remplacer Josema GimĂ©nez…

Commentaires