📌LDC / Les notes de Real Madrid – Borussia Mönchengladbach (2-0)

0
Karim Benzema of Real Madrid during the Champions League match, Group B between Real Madrid and Borussia Monchengladbach played at Alfredo Di Stefano Stadium on December 9, 2020 in Madrid, Spain. (Photo by Ruben Albarran/Pressinphoto/Icon Sport) - Stade Santiago-Bernabeu - Madrid (Espagne)

Il n’y a pas eu de suspense et l’ADN du Real Madrid a parlé pour vaincre sans trembler un Borussia Mönchengladbach très décevant (2-0). Emmenés par un Karim Benzema décisif et un Luka Modric magnifique, les Vikingos se qualifient donc pour les 1/8 de finale de la Ligue des Champions et recevront au retour. Voici nos notes.

Real Madrid

Borussia Mönchengladbach

El MVP : Karim Benzema

Les grands joueurs dans les grands matches. Un doublé de la tête époustouflant le jour où il dépasse Roberto Carlos comme le joueur étranger le plus capé de l’Histoire du Real Madrid : cela résume toute la place de KB9 dans la hiérarchie merengue. Il a tué le suspense avec grande classe.

El Patrón : Luka Modric

Sa première période n’est pas footballistique : elle est artistique. Seul le poteau lui a refusé un but qui aurait été fort mérité pour boucler l’affaire avant la pause. Une centaine de ballons touchés, des exter du droit, des transversales dans les pieds, des choix parfaits : magistral, avec un M comme Modric.

La Mala Sorpresa : Gladbach

Après un match aller où ils avaient failli l’emporter avant de craquer à la toute fin, les Borussen ont largement déçu. La première mi-temps a frôlé l’indigence et quand ils ont sorti la tête de l’eau en début de 2e période, il était déjà trop tard. Peu tranchant et pas au rendez-vous physique des Vikingos, Gladbach n’a pas été au niveau escompté. Moindre mal : les Allemands verront tout de même les 1/8 de finale.

La Decepcíon : Vinicius Jr

Certes, il est actif défensivement. Mais offensivement, il reste beaucoup trop brouillon. Psychologiquement, le Brésilien semble bloqué. Sa spontanéité s’est égarée et il multiplie les mauvais choix (7 pertes de balle !) et les approximations. De l’autre côté, Rodrygo laisse une bien meilleure impression, notamment en délivrant un centre parfait pour Karim Benzema sur le 2nd but du Français.

Commentaires