📌 LDC / Les notes de FC Barcelone – Juventus (0-3)

0
FC Barcelona's Jordi Alba (L) in action against Juventus' Juan Cuadrado (C) during a UEFA Champions League group G soccer match at Camp Nou stadium in Barcelona, Catalonia, Spain 08 December 2020. Efe/ABACAPRESS.COM// Alberto Estevez By Icon Sport - Camp Nou - Barcelone (Espagne)

Le Barça s’incline lourdement face à la Juventus et poursuit sa saison compliquée. Le mal catalan est profond et peu de joueurs sont à récupérer de ce naufrage collectif. Messi à beau continuer à se battre pour sauver encore ce qui peut l’être, la maison blaugrana est en péril et attend son nouveau chef pour rebâtir des fondations solides. Retour sur ce match avec nos notes. 

Barça 

Juventus

Le MVP : Cristiano Ronaldo

Il n’a été ni flamboyant ni brillant mais son activité a suffi à bousculer l’arrière-garde barcelonaise. Auteur d’un doublé sur pénalty, il a lancé les siens dans ce match. Homme du match, il permet aux siens d’obtenir la première place du classement.

El Patrón : Andrea Pirlo

Difficile de sortir un homme d’une bonne prestation collective rendue possible grâce à des individualités égales et globalement à un bon niveau. Alors c’est à Andrea Pirlo qu’en revient le mérite. Maestro sur sa touche comme il l’était sur la pelouse, l’Italien a peut-être trouvé la formule. A confirmer face à une défense qui ne se fait pas éliminer en un regard menaçant…

La Mala Sorpresa : Ronald Koeman

Accabler le coach néerlandais n’a que peu de sens, il récupère un édifice en ruine. Mais il a un pouvoir, celui de ne pas tomber dans une intransigeance qui ne sert à personne. La situation du Barça nécessite à l’heure actuelle de l’envie, de l’ambition et de l’insouciance et par-dessus tout de la flexibilité. Ouvre ton esprit Ronald, à tomber, autant tomber en beauté !

La Decepción : Clément Lenglet

Il est le symbole de cette équipe en ruine. Le Clément Lenglet si élégant, propre et avec un temps d’avance sur ses adversaires n’est plus, balayé par son fantôme. Le Français est orphelin de Gerard Piqué, tous les deux abandonnés par un milieu en perdition, tous sous la coupe d’un mal profond.

 

Commentaires