📝 Analyse / Les 3ïžâƒŁ enseignements d’AtlĂ©tico de Madrid – Bayern Munich (1-1)

Accueil Actu Analyse Atlético Coupes d'Europe En avant

Les matchs de Ligue des Champions se suivent et se ressemblent pour un AtlĂ©tico de Madrid dominateur mais dĂ©muni au moment de conclure. L’absence du buteur Luis SuĂĄrez se fait ressentir mais ce n’est pas le seul facteur qui explique ce match nul contre un Bayern Munich largement remaniĂ©. Voici les 3 points Ă  retenir de cette rencontre qui n’aurait pas dĂ» Ă©chapper aux Indios.

1ïžâƒŁ Manque pistolero prĂȘt Ă  armer 

« Un rĂ©sultat court offre la possibilitĂ© Ă  l’adversaire d’Ă©galiser. Nous Ă©tions dans le meilleur moment pour marquer un deuxiĂšme but et sur une attaque de l’adversaire, ils ont obtenu le penalty alors que jusque-lĂ  ils n’avaient pas eu l’occasion de marquer« . Diego Simeone l’avoue : son Ă©quipe n’a pas su enfoncer le clou. Pourtant il refuse de parler de manque de Luis SuĂĄrez mais plutĂŽt d’un travail de rĂ©alisme Ă  faire pour tous les joueurs.

TroisiĂšme match nul consĂ©cutif en Ligue des Champions pour les Rojiblancos dans un scĂ©nario presque identique. Il est vrai que la question de l’absence de l’Uruguayen se pose, lui qui n’a pas participĂ© aux deux derniers matchs. Mais ce n’est pas tout. Avec des armes comme JoĂŁo Felix ou encore Ángel Correa, l’Atleti est Ă©quipĂ© pour marquer plus de deux buts en trois matchs. Pourtant, les hommes de Simeone pĂȘchent dans le dernier geste et ne parviennent pas Ă  mettre le ballon au fond des filets malgrĂ© presque 15 tirs par match.

MalgrĂ© tout, le Cholo ne semble pas inquiet outre mesure. Le retour du Pistolero va forcĂ©ment changer la donne en matiĂšre de rĂ©alisme, mĂȘme si, et c’est Ă  noter, le Charrua n’a pas encore marquĂ© avec l’Atletico en Ligue des Champions. MalgrĂ© tout, sa prĂ©sence est un facteur en plus pour les dĂ©fenses adverses permettant de mettre ses coĂ©quipiers dans de bonnes dispositions de tirs. Il faut espĂ©rer que la fameuse thĂ©orie du ketchup de Cristiano Ronaldo s’applique aussi aux Rojiblancos.

📌 LDC / Les notes d’AtlĂ©tico de Madrid – Bayern Munich (1-1)

2ïžâƒŁ La perte du patron 

Sa sortie a largement changĂ© la donne. RemplacĂ© touchĂ© Ă  la 66e minute de jeu, JosĂ© MarĂ­a GimĂ©nez tenait jusque-lĂ  sa dĂ©fense d’une main de maĂźtre face aux quelques lĂ©gĂšres offensives munichoises. Mais avec l’entrĂ©e de Thomas Muller (62e), le Bayern Munich a changĂ© de visage et s’est montrĂ© de plus en plus entreprenant face Ă  la dĂ©fense des Indios. C’est au pire moment donc que le patron de la dĂ©fense a dĂ» quitter les siens, dĂ©stabilisant quelque peu sa dĂ©fense.

C’est son remplaçant Felipe qui provoque le penalty Ă©galisateur du Bayern en fin de rencontre. Auteur de bonnes performances en dĂ©but de saison, le BrĂ©silien va devoir vite se remettre au niveau pour se mettre Ă  hauteur de la dĂ©fense centrale Savic – GimĂ©nez. Loin d’ĂȘtre le seul responsable Felipe intĂšgre une dĂ©fense en perte de repĂšres aprĂšs la sortie de Josema.

Photo by Icon Sport – Jose Maria GIMENEZ – Estadio Wanda Metropolitano – Madrid (Espagne)

3ïžâƒŁ Un Atleti en ordre de bataille 

Le duo Ángel Correa – JoĂŁo Felix fonctionne et bien que l’Argentin ne soit pas Luis Suarez, ses qualitĂ©s de dĂ©stabilisation apporte un plus non nĂ©gligeable, surtout aussi grĂące Ă  l’appui d’un Marcos Llorente toujours aussi impressionnant. L’animation offensive des Rojiblancos fonctionne et ce schĂ©ma mouvant de  4-4-2 Ă  3-4-3 permet d’avoir des attaques Ă©quilibrĂ©es et un danger qui arrive autant du cĂŽtĂ© droit que du cĂŽtĂ© gauche avec un Yannick Carrasco qui semble ĂȘtre revenu Ă  son niveau d’avant son exil en Chine.

Au milieu, le capi Koke continue d’impressionner son monde, dominant le milieu de terrain dans tous les aspects. D’une aide inĂ©galable pour aider ses coĂ©quipiers sur les transitions dĂ©fensives, il est aussi l’un des dynamiteur de cet Atleti new age. Si SaĂșl Ñíguez n’est pas encore totalement au niveau des siens, Diego Simeone continue de lui faire confiance et son apport, bien que minime, permet aux autres de s’exprimer au mieux. Un rĂŽle de l’ombre pour un joueur Ă©clatant mais qui sera amenĂ© Ă  Ă©voluer.

Tracy Rodrigo

Commentaires