📌 LDC / Les notes de Ferencvaros – FC Barcelone (0-3)

0
Martin Braithwaite of FC Barcelona during the La Liga match between FC Barcelona and Real Madrid played at Camp Nou Stadium on October 24, 2020 in Barcelona, Spain. (Photo by Pressinphoto/Icon Sport) - Martin BRAITHWAITE - Camp Nou - Barcelone (Espagne)

Déjà qualifié, le Barça de Koeman cherchait surtout à conserver sa 1re place de groupe en faisant tourner un peu un effectif touché par les blessures en défense. Face à Ferencvaros, les Catalans ont offert une prestation aboutie notamment grâce à son trio d’attaque en grande forme ce soir. Voici les notes de Ferencvaros – Barça.

Ferencvaros

FC Barcelone

 

Le MVP : Martin Braithwaite

On peut être un transfert irréel mais être utile au collectif. Martin Braithwaite est de ceux-là. L’ancien de Leganés apparaît comme le facteur X de cette animation offensive blaugrana qui fonctionne. Tenant le rôle du véritable numéro 9, Braithwaite, par son placement, ses déplacements et son rôle de premier défenseur de l’équipe, dynamite l’attaque de cette formation permettant à tous ses coéquipiers d’évoluer dans leur rôle de prédilection. Et comme si cela ne suffisait pas, il continue de marquer des buts importants. Qui a vraiment besoin de Luis Suárez ?

El Patrón : Antoine Griezmann

Depuis son passage chez Valdano mais aussi depuis l’arrivée de Martin Braithwaite dans le XI de départ, un nouveau Griezmann porte le maillot catalan. Libéré de ses démons après son interview et libéré de ce poste et ce rôle de numero 9 qui ne lui convient pas, le Français revit et tous ses coéquipiers en profitent allégrement. Auteur de l’ouverture du score sur une passe parfaite de Jordi Alba, il a été de tous les bons coups. Le début de l’ère Griezmann au Barça ?

La Buena Sorpresa : Ousmane Dembélé 

La surprise ne va bientôt plus être une surprise. Impliqué dans les 3 buts du Barça, avec une passé clé pour Jordi Alba, une passe décisive pour Martin Braithwaite et un but marqué sur penalty, Ousmane Dembélé a marqué ce match de son empreinte, une empreinte indélébile puisque le Français termine la rencontre avec le brassard de capitaine au bras. Un petit miracle lorsque l’on se souvient de son parcours semé d’embuches mais surtout un bel espoir pour la suite.

La (petite) Decepción : Francisco Trincão

Le mot déception est peut-être trop fort tant le Barça a offert une belle prestation mais si un joueur est apparu en dessous des autres et légèrement hors du tempo collectif c’est bien Trincão. Pourtant le jeune Portugais avait bien débuté et comme la soirée blaugrana est belle c’est cela que l’on retiendra.

 

Commentaires