🔥 Liga / Le fils de D10S, 3 🇫🇷 et un gaucher andalou : le 1️⃣1️⃣ de la J1️⃣1️⃣

0

La 11e journée de Liga a été morose, endeuillée par la disparition de Diego Maradona. Mais, en plus de l’hommage de Lionel Messi, notre MVP pour la 1re fois de la saison, les gauchers se sont mis en valeur en l’honneur de Pelusa. Ils sont 6 dans ce XI forcément offensif et créatif. 

Fernando Pacheco (Alavés) : 7 parades contre le Real Madrid, des arrêts salvateurs quand les Vikingos poussaient pour réduire l’écart avec les Babazorros. Seul Casemiro a réussi à percer la muraille, grâce à un placement aléatoire d’Edgar Méndez. Le gardien formé à la Fábrica confirme qu’il est une référence en Liga.

Lucas Olaza (Celta) : une passe décisive Nolito pour l’égalisation du Celta contre Granada, 4 tacles, 2 interceptions, 5 duels aériens, aucune faute et seulement 1 balle perdue dans une équipe qui, depuis l’arrivée d’Eduardo Coudet sur le banc, refuse de balancer et de se débarrasser du ballon. Forcément, ça change tout.

Esteban Burgos (Éibar) : une passe décisive, un but sur penalty et un 2e penalty offert à son coéquipier Sergi Enrich mais qui n’a pas transformé le cadeau. Le défenseur central armero est l’un des hommes en forme du moment et après Sevilla, c’est au tour du Betis de perdre à domicile cette saison contre l’équipe de José Luis Mendilibar.

Jules Koundé (Séville) : 3 tacles, 2 interceptions, 5 dégagements, 5 duels aériens, aucune balle perdue et aucune faute contre Huesca. La régularité dans l’excellence.

Damián Suárez (Getafe) : avec 79 ballons touchés (record du match), 4 dribbles, 4 tacles, 2 ballons perdus (dans le camp adverse) et seulement 1 faute à 50 mètres de ses cages, le Charrua a réalisé un match plein et étonnamment propre contre l’Athletic.

Tomás Pina (Alavés) : s’il a peu touché de ballons contre le Real Madrid, le milieu défensif Babazorro a charbonné pendant 77 minutes. Son bilan : 5 tacles, 3 interceptions, aucune faute et aucune balle perdue. Un taulier, tout simplement.

Thomas Lemar (Atlético) : le champion du monde a certainement produit sa prestation la plus aboutie avec les Colchoneros depuis son arrivée. Contre Valencia, l’ancien Monégasque a beaucoup tenté, combiné et défendu, pour le grand plaisir du Cholo Simeone qui retrouve le joueur qu’il avait recruté en 2018.

Lionel Messi (Barça) ⭐ Le MVP de ¡FuriaLiga!  : un golazo et un hommage déjà dans l’Histoire pour saluer la mémoire de Diego Armando Maradona. El Hijo de D10S est orphelin mais il a déjà repris le flambeau de Pelusa.

Bryan Gil (Éibar) : le gaucher prêté par Séville continue sa montée en puissance sous les ordres de l’exigeant José Luis Mendilibar. Constamment en mouvement, juste dans ses déplacements, ses dribbles et ses passes, l’Andalou virevolte et a martyrisé de pâles Verdiblancos.

Antoine Griezmann (Barça) : parler avec Jorge Valdano a des vertus thérapeutiques ! Après un but en Champion’s contre le Dynamo Kiev, Grizou a claqué une volée de l’espace contre Osasuna et a ajouté la petite célébration qui va bien.

Marcos de Sousa (Valladolid) : depuis plusieurs matches, le Brésilien porte Valladolid et entraîne Pucela dans son sillage. Contre Levante, il a inscrit son 3e but en 3 matches de championnat. Depuis qu’il a trouvé le chemin des filets, l’équipe de Sergio González a pris 7 points et de sortir de la zone rouge.

Commentaires