đź“Ś LDC/ Les notes de Dynamo Kiev – FC Barcelone (0-4)

0
KYIV, UKRAINE - NOVEMBER 24: Benjamin Verbic of Dynamo Kiev, Oscar Mingueza of FC Barcelona during the UEFA Champions League match between Dinamo Kyiv and Barcelona at NSK Olimpiyskiy stadium on november 24, 2020 in Kyiv, Ukraine (Photo by Andrey Lukatsky/Orange Pictures) | usage worldwidePhoto by Icon Sport - NSC Olimpiyskiy Stadium - Kiev (Ukraine)

Décevant en Liga depuis le début de saison, le FC Barcelone profite une nouvelle fois de la Ligue des Champions pour se donner un peu d’air. Les Catalans ont conforté leur première place dans ce groupe et assuré la qualification pour les huitièmes, avec une victoire 4 à 0 ce mardi soir sur le terrain du Dynamo Kiev. Un Barça remanié avec des jeunes joueurs qui avaient à cœur de se montrer. Voici les notes de ce Kiev – Barça.

Kiev

 

Barça 

 

Le MVP : Sergino Dest

Voilà ce que ça donne lorsqu’un latéral de métier occupe le couloir droit de la défense. Sergino Dest est l’homme du match. Solide défensivement, l’Américain s’est surtout distingué par son apport offensif et ses projections. En plus de son ouverture du score, il nous a offert quelques gestes de grande classe sur le côté droit. Sans rentrer dans les comparaisons, son match nous rappelle évidemment un certain Daniel Alves… À lui de confirmer désormais.

El Patron : Oscar Mingueza (et la jeunesse)

Pour ses débuts officiels avec la A, le canterano Oscar Mingueza a rendu une copie impeccable et s’est imposé comme le patron de la défense Blaugrana. Aux côtés d’un Clément Lenglet en difficulté puis de Junior Firpo, l’Espagnol a montré toutes les qualités qui étaient les siennes lors des matchs de la B : bon à la relance, il n’hésitait pas à donner les consignes à ses coéquipiers. Décisif qui plus est, sur un des buts de Martin Braitwhaite. Mais le réel patron ce soir, c’est la jeunesse de l’équipe. Aleña étincelant au milieu de terrain, Pedri a dicté le tempo de cette rencontre. Riqui Puig a également montré à Ronald Koeman qu’il avait un rôle à jouer dans cette équipe.

La Buena Sorpresa : Martin Braithwaite

Qui aurait cru l’an passé que Martin Braitwhaite, alors numéro 9 de Leganes, inscrirait un jour un doublé en Ligue des Champions sous le maillot Blaugrana ? Pas grand monde… Le Danois a réalisé une chose que même Luis Suarez manque de faire depuis 5 ans : marquer à l’extérieur en Coupe d’Europe. Bien placé au second poteau sur la déviation de Mingueza, il a ensuite pris ses responsabilités pour transformer le pénalty du 3-0. La configuration du match et le bloc bas adverse ne lui ont pas rendu la tâche facile mais il a su être efficace.

La Decepcion : Philippe Coutinho

Parmi les quatre offensifs alignés au coup d’envoi, Philippe Coutinho est celui qui s’est le moins distingué. Et pourtant, en l’absence de Messi, Griezmann et Ansu Fati, on l’attendait comme le détonateur. Le Brésilien n’a pas su dynamiser un secteur offensif qui semblait davantage dirigé par le jeune Pedri. Son positionnement côté gauche ne l’a pas aidé et pouvait malheureusement lui rappeler certaines de ses rencontres sous les ordres d’Ernesto Valverde.

 

 

Commentaires