Cucho Hernández – Enes Ünal, le duo qui doit faire rêver en grand Getafe

0
Crédits : Iconsport

Ils sont jeunes, ils sont beaux et ils ont été très vite médiatisés. Enes Ünal et Cucho Hernández ont 23 et 21 ans, ont été achetés par des clubs anglais avant de rejoindre l’Espagne. Actuellement à Getafe, les deux attaquants ont été des choix forts de José Bordalás et doivent permettre de faire passer un nouveau pallier au club de la banlieue sud de Madrid.

2015 pour Enes Ünal, 2017 pour Cucho Hernández : voilà les étés qui ont changé beaucoup de choses dans la carrière des deux buteurs de Getafe. Le Turc est vu comme l’un des talents à suivre avec le maillot de Bursaspor. Manchester City le signe, dans un océan d’excellents jeunes. Comme beaucoup d’autres avant et après lui, il enchaîne les prêts avant d’être vendu à Villarreal, puis de nouveau prêté, à Valladolid cette fois, avant de rejoindre Getafe lors de la dernière intersaison. Un parcours assez similaire à celui du Colombien  a tout d’abord rejoint l’empire Pozzo via Watford, puis via un prêt comme il se doit à Granada, puis Huesca qu’il contribue largement à faire monter en Liga et Mallorca où il a connu les affres de la relégation. Sous ce nouveau maillot de Getafe, ils veulent enfin connaitre le haut du tableau et la lutte pour l’Europe. Pepe Bordalas a beaucoup misé sur ce duo.

Du flou après une saison 2019-2020 particulière 

L’été 2020 a été court mais agité pour les clubs de Liga. Après la reprise du championnat sous le joug de la COVID, Getafe n’a jamais réussi à se remettre dans le rythme. Une seule victoire en Liga en 12 journées, une non-qualification en Europe à 2 petits points de Granada et une élimination en Ligue Europa face à l’Inter. Le Geta se stabilise dans le haut du tableau mais voit ses recettes et donc son budget prévisionnel pour la prochaine saison fortement impactés par la situation sanitaire. Ángel Torres, le président Azulón, parle même d’une baisse de l’ordre de 30%.

De son côté, Pepe Bordalás semble avoir fait le tour à Getafe. Cette 3e saison en Liga et la 4e comme entraineur des Azulones est conforme aux attentes : sans surperformance comme les précédentes saisons. L’amoureux des légions romaines sent que c’est peut-être le bon moment pour partir. Cependant, les offres n’arrivent pas vraiment. Dans ce moment particulier pour le football espagnol et européen, son profil ne semble pas déchaîner les foules. Bordalás se fait une raison, mais pose ses conditions quant à la poursuite de son travail dans la banlieue sud de Madrid.

Crédits : Iconsport

Tout d’abord, les Azulones doivent tout faire pour signer Marc Cucurella, courtisé un peu partout en Europe. C’est chose faite pour 10 M€. Ensuite, Ángel Torres doit rajeunir l’effectif de Getafe. L’ossature doit rester, notamment le double pivot Maksimovic-Arambarri ainsi que les défenseurs Djené Dakoman et Mathias Oliveira. C’est au poste d’attaquant que les changements sont plus importants. Trois des attaquants Azulones ont plus de 30 ans. Jorge Molina et ses 38 ans sont priés de plier bagage, direction Granada. Les deux meilleur buteur du club avec 14 buts la saison dernière sont Jaime Mata, 32 ans, et Ángel Rodríguez, 33 ans. Le second est longtemps poussé vers la sortie mais, faute d’accord, reste dans l’effectif.

Dans le même temps, Getafe pose 9M€ sur Enes Ünal, attaquant qui avait notamment tapé dans l’œil du grand Ronaldo Fenómeno lors de son passage à Valladolid. Cucho Hernández signe en prêt. Enfin, Víctor Mollejo est également prêté par l’Atlético de Madrid. Dario Poveda et Ante Palaversa achèvent ce rajeunissement global de l’effectif avec un investissement raisonné. Les Azulones ont investi 10M€ en tout et pour tout pour ce lifting nécessaire.

Cucho – Ünal, choix clair de Bordalás

Alors que la logique de l’ancienneté voudrait que le premier choix de Pepe Bordalas soit d’accorder sa confiance à la doublette Ángel-Mata,qui connaît parfaitement le style du natif d’Alicante, c’est Cucho qui est l’attaquant le plus utilisé des Azulones. Il a débuté les 8 matchs de championnat de Getafe pour un bilan d’un but et deux passes décisives. Cependant, le meilleur buteur reste Ángel avec 3 buts en deux titularisations. Mata, qui avait la faveur de son entraineur en début de championnat, a laissé sa place de titulaire à Enes Ünal lors des deux dernières journées de championnat. Le Turc n’a pas encore marqué en championnat mais il est encore attendu titulaire pour la rencontre face à Eibar. Pepe Bordalás a un plan.

Dans l’esprit du Míster, Cucho remplace Jorge Molina. Bien sûr, le jeune Colombien et le vétéran espagnol ont des styles bien différents et ça dit quelque chose de l’évolution de Bordalás. Comme Diego Simeone avant lui, il a compris qu’il devait faire évoluer son approche, avoir des joueurs plus fluides et capables de proposer autre chose que des coups, de la vivacité et une grosse activité. Molina, excellent de la tête, laisse place à un petit joueur cubique, qui court partout et dézone beaucoup. Par exemple, l’actuel attaquant de Granada a toujours été en dessous des 20 passes en moyenne par match sous le maillot de Getafe. Cette saison, Cucho tourne à une moyenne de 24.

Pepe Bordalás a donc remplacé un garçon capable d’imposer un combat physique à son adversaire direct par un joueur mobile, dribbleur, rapide, qui aime décrocher pour s’associer et qui sait autant jouer proche que loin de la surface adverse. Alors que Molina avait pour mission de pousser toujours plus les défenseurs vers son buteur pour créer de l’espace dans son sillage, Cucho est un joueur qui décroche, bouge et met un autre type de pagaille tout en étant capable d’être activé dans le cœur du jeu. Dans les stats, Cucho tire en moyenne plus de fois par match que Molina, tente plus de dribbles, réussit plus de passes clés. En bref, sa présence permet à Getafe d’avoir un attaquant capable de varier son jeu quand le vétéran était surtout monostyle.

Crédits : Iconsport

Le choix de Pepe Bordalás de faire confiance à Ünal dans son duel avec Mata a pour but d’activer les bonnes dispositions du Turc comme il a pu réveiller le Colombien, auteur de prestations très solides depuis le début du championnat avec notamment un match fou face au Barça qui s’est conclu par une victoire de Getafe et un poteau de Cucho. Jaime Mata a longtemps été le joueur mobile de l’attaque de Getafe mais il a atteint son plafond alors qu’Enes Unal a déjà montré durant des périodes plus ou moins longues un talent rare pour un offensif mais qui a du mal à confirmer sur la durée. En clair, il veut donner des minutes à l’ancien de City en espérant qu’il explose.

Getafe reste l’équipe en Liga avec le moins de possession en moyenne, le plus faible taux de passes réussies, l’une des plus faibles moyennes de tirs ou de dribbles tentés par match. Cependant, Bordalás et Ángel Torres peuvent se targuer d’avoir sur le papier l’une des paires d’attaquants les plus jeunes et les plus talentueuses d’Europe. Si jamais les deux parviennent à s’entendre et à confirmer les bonnes dispositions que l’on a vu pour Cucho à Huesca et pour Ünal à Twente et Bursaspor, il est certain que cela changera beaucoup de choses dans la banlieue sud de Madrid. Dans cette entreprise, Bordalas aura un rôle important à jouer, notamment dans la confiance qu’il accordera à ses deux buteurs et dans l’écosystème qu’il va créer pour eux. Malgré tout, ne vous inquiétez pas : Allan Nyom restera encore un peu l’ailier droit du Geta, il ne faut pas tout changer non plus !

Benjamin Chahine
@BenjaminB_13

Commentaires