🔴🟡 Previa Roja / 🇪🇸 Espagne – Allemagne : Enfin un match sérieux ?

0
Crédits : Iconsport

De nouveau tenue en échec, cette fois contre la Suisse, l’Espagne semble toujours dans une longue zone de turbulences. Les orages sont nombreux, le ciel est sombre, l’avion rouge tremble et ça commence à être long. Après des changements lors du dernier match, Luis Enrique a de nouveau été confronté aux mêmes problèmes. Previa d’un match important pour la Ligue des Nations face à l’Allemagne. 

Sur le papier, l’Allemagne est la sélection la plus forte que l’Espagne va rencontrer lors de cette trêve à 3 rencontres. Face au Pays-Bas et à la Suisse, deux nuls. Sergio Ramos a notamment enfilé son costume de clown face à la Nati quand Morata et Canales ont été les plus importants face aux Battaves. Malgré ces deux rencontres assez faibles sur le contenu, des joueurs ont marqué des points, et pourraient donc être utilisés pour cette rencontre au sommet du groupe 4.

La nécessité d’avoir un avant-centre 

C’est l’un des choix de Luis Enrique qui a le plus interpellé dans le match contre la Suisse. Alors que Morata et Moreno avaient été bons face au Pays Bas, l’ancien coach du Barça a décidé de les laisser sur le banc face à la Nati. Un début de match tonitruant dans l’intensité mais faible dans la production offensive n’ont pas permis de valider ce choix. C’est après l’entrée de Morata que Sergio Ramos rate son premier penalty. C’est Gerard Moreno, quelques minutes après son entrée qui égalise et sort l’Espagne d’une situation difficile.

Même s’il est vrai que le faux neuf est un plaisir coupable pour beaucoup d’entraineurs, surtout en Espagne, la présence d’un buteur semble primordial dans le foot moderne tant le jeu est souvent faible dans la surface adverse quand il est remplacé par un milieu ou un ailier. Surtout que là où des sélections ont peu de solutions, l’Espagne peut s’appuyer notamment sur Morata et Moreno en ce moment, deux buteurs très mobiles, intelligents et capables de se déplacer ou de s’associer pour jouer avec le reste de l’équipe. Il est donc difficile de s’en priver tout en voulant être compétitif surtout quand la Roja joue bien mieux avec eux.

Canales, l’autre pion déjà important ? 

Sergio Canales aussi avait été très bon face au Pays-Bas, lui aussi avait débuté sur le banc pour donner des minutes à Fabian Ruiz notamment. Premier remplacé face à la Suisse, Fabian n’a pas vraiment marqué de points quand on compare sa prestation à celle de Canales face aux Battaves. L’actuel joueur de la Real Sociedad, a tout pour être un joueur important de l’entrejeu de Luis Enrique. En plus de sa polyvalence, sa capacité à se projeter tout en étant un joueur très créatif en fait un remède contre les longues phases de possession qui n’aboutissent à rien d’autre qu’une perte de balle.

On aurait aussi pu évoquer le niveau de Sergio Ramos, problématique surtout quand il se met à rater plusieurs penaltys dans le même match. Cependant il semble peu probable de voir Luis Enrique bouleverser sa charnière à quelques mois de l’Euro. Beaucoup de joueurs se montrent ou perdent des points avec la Roja, peu arrivent vraiment à se stabiliser à un niveau de performance assez haut pour devenir incontournable. Sauf peut-être Unai Simon ?

Onze probable

Benjamin Chahine 

@BenjaminB_13

Commentaires