📌 LDC / Les notes de FC Barcelone – Dynamo Kiev (2-1)

0
Photo by Icon Sport - Jordi ALBA - Camp Nou - Barcelone (Espagne)

Après deux matchs réussis contre Ferencvaros et la Juventus, le Barça recevait les Ukrainiens du Dynamo Kiev au Camp Nou dans l’optique de continuer son carton plein. Contrat rempli pour les Catalans avec cette victoire (2-1). Malgré tout c’est une rencontre soporifique que nous ont offert les hommes de Koeman, sans réel enthousiasme ni même progrès. Qui a réussi à se démarquer dans cette ambiance morose ? Réponse avec nos notes. 

Barça

 

Dynamo Kiev 

 

Le MVP : Leo Messi

Il est l’homme du résultat. Auteur de l’ouverture du score sur pénalty, il permet aux siens de s’offrir un début de match « facile ». L’essai ne sera pourtant pas transformé, le Barça aura finalement souffert jusqu’au bout de la rencontre face à des Ukrainiens grandement diminués. L’Argentin aurait pu aggraver la marque mais Neshcheret était dans un très grand soir. Un match sans histoire pour Leo Messi.

El Patrón : Marc André Ter Stegen

Comment le Barça a-t-il pu survivre sans lui ? De retour sur les terrains, Marc André Ter Stegen a rappelé pourquoi il n’y avait aucun débat entre lui et Neto, malgré son très bon interim. Le portier Allemand est le Messi de la défense : indispensable, intouchable et incontestable.

La Buena Sorpresa : Dynamo Kiev

On s’attendait à une équipe très affaiblie, presque en visite au Camp Nou, la faute à de nombreux absents (Covid-19 et blessures), mais le Dynamo a fait plus que de la figuration avec son équipe remaniée. Après 15 premières minutes très difficiles les hommes de Lucescu se sont vite repris et ont presque fait jeu égal avec le Barça mettant en difficulté à maintes reprises Ter Stegen pour son retour sur les terrains. Mention spéciale au gardien Ruslan Neshcheret, 18 ans, un match joué cette saison avant ce soir, qui a offert un très grande prestation face à Messi et ses coéquipiers, permettant à son équipe d’y croire jusqu’au bout.

La Decepción : Antoine Griezmann

Entouré de Pedri, Leo Messi et Ansu Fati, le Français a semblé bien en deçà du niveau de ses compères de l’attaque catalane. Auteur d’une grosse occasion loupée juste après l’ouverture du score de Leo Messi, alors qu’il se trouvait seul face au gardien, le Français continue d’inquiéter. Aligné dans l’axe, Griezmann ne parvient toujours pas à  se mettre dans le tempo de ses coéquipiers et ça se voit.

Commentaires