🔥 Liga / Un MVP Colchonero, El Chino et un canterano du Barça : le 1️⃣1️⃣ de la J8️⃣

0

Voilà un weekend comme on les aime ! Dans un 4-2-4 ultra-offensif, tous les joueurs ont l’objectif d’aller vers le but adverse. Sur un petit nuage, Joao Félix est notre MVP et est accompagné d’une légende qui n’est pas venue en pré-retraite, d’un double-pivot qui n’a pas froid aux yeux et d’un gardien redevenu muraille. Voici le XI de la 8e journée de ¡Furia Liga!

Fernando Pacheco (Deportivo Alavés) : Certes pas de portería a cero pour le gardien d’Alavés mais 7 parades qui ont permis aux Babazorros d’arracher le point du match nul contre le FC Barcelone. Pablo Machín peut compter sur les tauliers pour sortir la tête de l’eau.

Alfonso Pedraza (Villarreal) : Une passe décisive et une activité de nouveau remarquée contre Valladolid qui n’a pas eu le temps de croire à un exploit sur la pelouse du sous-marin jaune.

Íñigo Martínez (Athletic) : L’international espagnol a pesé de toute son expérience pour contribuer à la victoire des Leones contre Séville qui avait pourtant ouvert le score. L’Athletic n’est pas au mieux dans le jeu mais le défenseur central sait resserrer les troupes le moment venu.

Rubén Vezo (Levante) : Qu’il fait du bien aux Granotas ce but égalisateur contre Granada ! Dans les profondeurs du classement, Levante a profité de jouer 75 minutes en supériorité numérique pour prendre un point chez une équipe européenne. L’ancien Che a rendu une copie propre et été décisif : contrat largement rempli.

Carlos Akapo (Cádiz) : Les Amarillos n’en finissent plus de surprendre en ce début de saison et leur latéral droit est une valeur très sûre. Contre Éibar, ses statistiques sont éloquentes : 59 ballons touchés, 36 passes, 5 tacles, 5 interceptions, 6 dégagements, 4 blocs, 2 duels aériens pour seulement 1 perte de balle et 3 fautes dont une seule dans son camp.

Fede Valverde (Real Madrid) : Déjà buteur lors du Clásico, l’Uruguayen a remis ça et confirme qu’il devient un titulaire en puissance au Real Madrid. Son abattage est une des raisons du regain de forme merengue.

Carlos Soler (Valencia CF) : Repositionné dans l’axe cette saison, le canterano s’installe dans l’entrejeu che malgré des temps obscurs. Et puis il fallait avoir les huevos bien accrochés pour aller transformer ce penalty à la 100e minute contre Getafe, dans le plus pur style de Gaizka Mendieta.

David Silva (Real Sociedad) : Si maintenant, il commence à mettre des buts de la tête… El Chino a de nouveau impressionné, déjà comme un poisson dans l’eau à la Real Sociedad. Quel bonheur de le retrouver en Liga qui en avait bien besoin pour s’extasier !

Cristián Telló (Betis) : Est-ce la proximité du match contre le Barça qui a donné des ailes à l’ancien de la Masia contre Elche qui sortait d’une série de 4 victoires consécutives à l’extérieur, Segunda et Primera confondues. Un doublé qui ravit les Verdiblancos, en espérant qu’il restera régulier à ce niveau de performance.

Joao Félix (Atlético de Madrid) ⭐ Le MVP de ¡Furia Liga! : Le Portugais est dans une forme étincelante et il monte en gamme match après match. Au Sadar où il n’est jamais simple de s’imposer, le Colchonero a inscrit un doublé et même s’il a manqué son 2e penalty à cause d’un poteau récalcitrant, il s’impose définitivement comme la référence incontournable des Indios, exactement ce pour quoi il a été recruté à prix d’or.

Willian José (Real Sociedad) : Discret alors que la Real Sociedad flambait, le Brésilien s’est mis au diapason de ses coéquipiers en inscrivant un doublé contre le Celta de Vigo. S’il retrouve le rendement qui était le sien il y 2-3 saisons, les Txuri-urdinak vont être plus que des outsiders.

Commentaires