📝 Analyse / Les 3ïžâƒŁ enseignements de Juventus – FC Barcelone (0-2)

0
Foto LaPresse - Marco Alpozzi 28 Ottobre 2020 Torino, Italia Sport Calcio Juventus Fc vs Barcellona - Uefa Champions League 2020 2021 - Fase a gironi - Gruppo G Nella foto: Lionel Messi (FC Barcelona); Leonardo Bonucci (Juventus)Photo LaPresse - Marco Alpozzi October 28, 2020 Turin, Italy sport soccer Juventus Fc vs Barcellona - Uefa Champions 2020 2021- Group Stage - Group G In the pic: Lionel Messi (FC Barcelona); Leonardo Bonucci (Juventus) By Icon Sport - Allianz Stadium - Turin (Italie)

La rencontre entre les favoris du groupe G s’est soldĂ©e par une victoire des visiteurs. Le FC Barcelone repart de l’Allianz Stadium avec les 3 points et s’empare logiquement de la tĂȘte. Cela faisait bien longtemps que le Barça n’avait pas livrĂ© une telle performance en Ligue des Champions. Une victoire importante pour la suite de la compĂ©tition avec un Ronald Koeman qui peut ĂȘtre satisfait de ses joueurs. Voici 3 enseignements Ă  tirer de ce Juventus – FC Barcelone.

1ïžâƒŁ Ousmane DembĂ©lĂ© face Ă  lui-mĂȘme

Il fait partie des satisfaction de la soirĂ©e. Ousmane DembĂ©lĂ© a livrĂ© une bien belle copie face Ă  la Juventus. Titulaire sur l’aile droite de l’attaque blaugrana, le Français s’est certainement rendu compte que ses multiples efforts pour revenir au niveau commencent Ă  payer. Il est d’ailleurs celui qui dĂ©cante la rencontre en ouvrant le score, sur un tir contrĂ©. Il devient donc buteur lors de deux matchs de Ligue des Champions consĂ©cutifs.

Nous avons vu un DembĂ©lĂ© qui hĂ©site moins dans ses prises de balle, qui parvient Ă  percuter sur son couloir pour prendre ensuite une dĂ©cision intĂ©ressante. Trop souvent lors de ses prĂ©cĂ©dentes prestations, Ousmane DembĂ©lĂ© perdait trop de ballons et ne montrait pas assez d’Ă©lĂ©ments lui permettant de briller. Mais sur ce match, il a su gagner des mĂštres avec le ballon, dĂ©marrer des courses pour dĂ©poser ses vis-Ă -vis et surtout prendre de bonnes dĂ©cisions mĂȘme en Ă©tant en bout de course. Le constat avec ce jeune joueur est simple : moins il hĂ©site, mieux il analyse la situation et mieux il peut pleinement faire valoir ses qualitĂ©s.

Son apport a Ă©tĂ© bĂ©nĂ©fique au quatuor offensif, et sa performance lui permettra sĂ»rement d’engranger un peu de confiance, lui qui en a grandement besoin. Évidemment, il y a encore du dĂ©chet technique par moment, et notamment sur l’action manquĂ©e Ă  la 36e minute oĂč son crochet (de trop ?) l’empĂȘche de conclure et d’ajuster le gardien adverse. Mais il faut souligner la progression d’Ousmane DembĂ©lĂ© lorsqu’il joue sur le terrain. EspĂ©rons pour lui et pour son club que les blessures ne soient qu’un trĂšs mauvais souvenir.

2ïžâƒŁ L’animation offensive Ă  l’honneur

Quelques heures aprĂšs l’officialisation de la dĂ©mission de Josep MarĂ­a Bartomeu, le FC Barcelone a semblĂ© libĂ©rĂ© d’un poids. Les hommes de Ronald Koeman ont affichĂ© un beau visage Ă  l’extĂ©rieur, et une maĂźtrise collective du dĂ©but Ă  la fin du match. Le choc du groupe G a permis aux 4 hommes de devant de briller, et ce collectivement surtout. Le quautor offensif composĂ© de Pedri Ă  gauche, Messi en numĂ©ro 10, Griezmann en pointe, et DembĂ©lĂ© Ă  droite, a Ă©tĂ© vĂ©ritablement mobile grĂące Ă  des permutations et chacun des joueurs a couvert une grande surface de jeu. La Juventus a Ă©tĂ© parfois impuissante face au collectif blaugrana. Les hommes de Koeman ont rĂ©ussi Ă  combiner dans les petits espaces en alliant justesse technique et mobilitĂ© autour du ballon. 59% de possession pour le Barça, 13 tirs pour 4 cadrĂ©s. C’est d’autant plus Ă©vocateur en comparant avec l’adversaire. Les Bianconeri ont tirĂ© au but Ă  10 reprises, mais aucune fois dans le cadre de Neto.

PlutĂŽt en retrait sur ses derniĂšres apparitions, Lionel Messi a retrouvĂ© le sourire et nous a offert une prestation comme il en a l’habitude. AlignĂ© dans le cƓur du jeu sur la ligne de 3 du 4-2-3-1, l’Argentin a su se rendre libre de par ses nombreux dĂ©crochages pour crĂ©er des dĂ©calages dans les couloirs Ă  destination de DembĂ©lĂ© et de Jordi Alba. Mettre dans ce sens le latĂ©ral gauche et l’ailier droit dans de bonnes conditions leur a permis Ă  chacun de briller. Le premier but du Barça provient justement de ce type d’action. Longue transversale de Messi pour trouver Ousmane DembĂ©lĂ©, qui rĂ©ceptionne cĂŽtĂ© droit, qui pique intĂ©rieur et tir au but.

Le jeune Pedro Gonzalez dit « Pedri » de 17 ans a profitĂ© des 90 minutes accordĂ©es par son entraĂźneur pour inscrire son nom sur la liste des meilleurs joueurs de son Ă©quipe. Pourtant placĂ© dans un rĂŽle qu’il maitrise moins que celui de meneur de jeu, Pedri a su s’adapter pour sortir une prestation folle. Faire parler sa technique en se projetant du cĂŽtĂ© gauche jusqu’au cƓur du jeu, pour ensuite combiner avec Messi et Griezmann, a Ă©tĂ© un type d’action rĂ©pĂ©tĂ© plusieurs fois. Au total, 42 passes avec un taux de prĂ©cision de 95% et 6 ballons rĂ©cupĂ©rĂ©s. Un match trĂšs abouti pour la recrue estivale du Barça.

3ïžâƒŁ La bonne attitude Ă  adopter

Plus gĂ©nĂ©ralement, et en allant plus loin que de se contenter du tableau d’affichage, les joueurs du FC Barcelone ont adoptĂ© un comportement exemplaire, du dĂ©but au coup de sifflet final. A tel point que ce match contre la Juventus d’Andrea Pirlo peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un des plus aboutis sous l’Ăšre Ronald Koeman. En plus de l’animation offensive intĂ©ressante, le Barça a produit une meilleure organisation dĂ©fensive sur attaque placĂ©e adverse.

Le passage en 4-4-2 en phase dĂ©fensive de Ronald Koeman a portĂ© ses fruits, empĂȘchant la Juve de crĂ©er du danger (en oubliant les 3 buts hors-jeu refusĂ©s de Morata, synonyme aussi d’un bon placement des dĂ©fenseurs). Cette variation de systĂšme a vu Ă©galement les ailiers Pedri et DembĂ©lĂ© redescendre Ă  hauteur du double pivot pour l’accompagner des les efforts dĂ©fensifs. Globalement, l’Ă©quipe a Ă©tĂ© trĂšs impliquĂ©e et gĂ©nĂ©reuse dans les efforts collectifs. Un bon point pour la suite des Ă©vĂ©nements.

De plus, l’attitude aperçue tout au long de la rencontre peut nourrir des motifs de satisfaction pour l’entraĂźneur et les supporters. Autrefois, notamment sous les ordres d’Ernesto Valverde ou de Quique SetiĂ©n, nous pouvions reprocher au Barça de tenir le score quand celui-ci Ă©tait favorable. Le coach en question enlevait une piĂšce offensive pour faire rentrer un milieu ou un dĂ©fenseur. Cela permettait au Barça de reculer et de finir le match en dĂ©fendant, espĂ©rant maintenir leur avantage au score. Or ce premier test en Ligue des Champions pour Ronald Koeman a offert l’attitude opposĂ©e. MĂȘme en menant 1-0, le FC Barcelone n’a pas reniĂ© ses principes et a continuĂ© d’attaquer, inscrivant un deuxiĂšme but sur pĂ©nalty en fin de match par Lionel Messi. Ainsi, les efforts dans la lecture du match et dans la construction du jeu doivent ĂȘtres soulignĂ©s. Le Barça devra indĂ©niablement se servir de ce match pour maintenir ce niveau de performance tout au long de la saison.

Dorian Faucherand (@DorianFchrd)

Commentaires