📝Analyse / Les 3ïžâƒŁ enseignements de Borussia Mönchengladbach – Real Madrid (2-2)

Accueil Actu Analyse Articles Coupes d'Europe En avant Real Madrid

DĂ©fait lors de la 1re journĂ©e, le Real Madrid devait s’imposer au Borussia Park, sous peine de se mettre en rĂ©el danger dans une poule relevĂ©e. En confiance aprĂšs leur victoire lors du ClĂĄsico le week-dernier, les hommes de Zidane se sont faits surprendre par une sĂ©rieuse Ă©quipe de Gladbach. Les Merengues repartent finalement avec le point du match nul grĂące Ă  un but dans les ultimes instants de Casemiro. Trois enseignements peuvent ĂȘtre tirĂ©s de cette rencontre europĂ©enne du Real Madrid.

1ïžâƒŁ Un Real Madrid gĂ©nĂ©reux dans la difficulté 

MenĂ© de deux buts d’Ă©cart jusqu’Ă  la 87Ăšme minute, le Real Madrid n’a jamais montrĂ© de signes de rĂ©signation. Pourtant, il pouvait se montrer frustrĂ© par le tableau d’affichage alors que le contenu de jeu proposĂ© Ă©tait plus que satisfaisant. Au coup d’envoi, Zinedine Zidane avait choisi de reconduire le mĂȘme XI que lors du ClĂĄsico, Ă  l’exception de Lucas VĂĄzquez qui remplaçait Nacho FernĂĄndez, blessĂ©.

Moins bien physiquement en 2nde mi-temps de ce fait, les Madridistas ont nĂ©anmoins montrĂ© qu’ils Ă©taient de nouveau capable de renverser une situation mal embarquĂ©e. Le coaching quoique tardif de l’entraĂźneur français, avec les entrĂ©es de Luka Modric et Eden Hazard, a donnĂ© le coup de pouce Ă  une Ă©quipe en manque de rĂ©alisme malgrĂ© des initiatives trĂšs intĂ©ressantes. ImpulsĂ©s par leur emblĂ©matique capitaine Sergio Ramos, les Merengues ont tout donnĂ© pour revenir au score, n’hĂ©sitant pas Ă  dĂ©passer leur fonction Ă  l’image de Casemiro, buteur dans les derniers instants. Ce Real Madrid-lĂ , jugĂ© dĂ©cevant avec Ă  sa tĂȘte un Zidane sous pression, a montrĂ© qu’il ne lĂącherait pas. A lui maintenant de prouver qu’il peut dĂ©finitivement lancer sa saison en allant chercher des points chez son concurrent interiste lors des prochaines journĂ©es de Ligue des Champions.

27 October 2020, North Rhine-Westphalia, Mˆnchengladbach: Football: Champions League, Group stage, Group B, 2nd matchday, Borussia Mˆnchengladbach – Real Madrid at the stadium in Borussia-Park. Jonas Hofmann from Mˆnchengladbach and Sergio Ramos (l) from Madrid fight for the ball. Photo: Marius Becker/dpa
Photo by Icon Sport – Borussia-Park – Monchengladbach (Allemagne)

2ïžâƒŁ Les transitions dĂ©fensives : le mal rĂ©current merengue 

On l’a encore vu contre le Borussia Mönchegladbach, les joueurs du Real Madrid n’aiment pas dĂ©fendre en reculant. Souvent pris dans le dos ou dĂ©passĂ©e par des transitions offensives adverses rapides, la dĂ©fense madridista souffre constamment quand il s’agit de basculer en phase dĂ©fensive. Face au club allemand, les Vikingos ont dĂ©cidĂ© de contrer le pressing adverse par un bloc haut capable d’aller contester les relances, nais aussi par la volontĂ© d’imposer leur jeu avec plusieurs joueurs devant le ballon pour faire reculer au maximum le bloc adverse.

Cependant, face Ă  une Ă©quipe Ă  l’aise techniquement et sur de sa force, il suffit de deux, trois passes dans les intervalles pour Ă©liminer plusieurs joueurs merengues de l’Ă©quation. Cela ne fonctionne pas toujours grĂące Ă  la vigilance de Casemiro, encore Ă©norme, ou de Fede Valverde, valeureux dans l’effort, mais les quelques fois oĂč le bloc madridista est aspirĂ© suffisent Ă  apporter un rĂ©el danger devant la cage de Thibaut Courtois. Et ça, Marcus Thuram l’avait bien compris. Plusieurs fois il a demandĂ© le ballon dans le dos des latĂ©raux du Real Madrid, montĂ©s pour apporter leur soutien lors des offensives de leur Ă©quipe. Ce dĂ©sĂ©quilibre est d’autant plus dangereux qu’on perçoit parfois un manque de rigueur dĂ©fensive dans le marquage traduisant peut-ĂȘtre un excĂšs de confiance. Il s’agirait donc de prendre moins de risques pour les latĂ©raux ou d’effectuer un repli dĂ©fensif plus intense pour Ă©viter de crĂ©er des opportunitĂ©s trop facilement Ă  ses adversaires souvent en supĂ©rioritĂ© numĂ©rique lors des contre-attaques.

3ïžâƒŁ Un manque de rĂ©alisme dangereux en Champion’s 

Contre le Borussia Mönchengladbach, les joueurs de Zinedine Zidane ont proposĂ© un jeu en mouvement avec de nombreux dĂ©doublements de passes dans les intervalles et des projections vers l’avant. Tous les joueurs se sentaient concernĂ©s et offraient plusieurs solutions au porteur de balle. On pensait alors les Madridistas capables de faire trĂšs tĂŽt la diffĂ©rence et de s’assurer une victoire logique.

Mais comme trop souvent cette saison, les Vikingos pĂȘchent dans la finition, Ă  l’image d’un Marco Asensio et d’un Karim Benzema qui ont tentĂ© de nombreuses fois leur chance devant les cages allemandes, le Real Madrid n’arrive pas Ă  marquer sur les nombreuses occasions qu’il se crĂ©e. Quand on sait que les transitions dĂ©fensives sont mal gĂ©rĂ©es et permettent aux adversaires de scorer sur un nombre restreint d’opportunitĂ©s, cela accentue d’autant plus cette carence offensive. Il a fallu attendre la toute fin de match et le surnombre dans la surface adverse pour enfin faire trembler les filets. Avec seulement 1 point en 2 journĂ©es de Ligue des Champions, le bilan comptable est donc loin d’ĂȘtre satisfaisant et s’explique en partie par ce manque de rĂ©alisme offensif. Le retour d’Eden Hazard Ă  la compĂ©tition devra impulser une nouvelle dynamique et stimuler ses partenaires pour alimenter Ă  nouveau la feuille de statistiques merengue.

Melvil Chirouze
@iamxmelvil

Commentaires