📝Analyse / Les 3ïžâƒŁ enseignements d’AtlĂ©tico de Madrid – RB Salzbourg (3-2)

0
Partido de la Champions League disputado entre Atlético y Salzburg. En la imagen, Marcos Llorente celebra el primer tanto.Champions League match played between Atlético and Salzburg. In this picture, Marcos Llorente celebrates the first goal.Photo by Icon Sport - Marcos LLORENTE - Estadio Wanda Metropolitano - Madrid (Espagne)

Dans un match qu’il fallait obligatoirement gagner pour ne pas hypothĂ©quer les chances de qualification, l’AtlĂ©tico de Madrid a connu quelques frayeurs mais est finalement venu Ă  bout du RB Salzbourg (3-2) dans une fin de rencontre Ă  suspens. Que retenir de ce match fou pour les hommes de Simeone ?

1ïžâƒŁ JoĂŁo FĂ©lix, l’étincelle

Absolument fabuleux en premiĂšre mi-temps l’international portugais a permis Ă  son Ă©quipe d’offrir une prestation intĂ©ressante qui va prĂȘter Ă  rĂ©flĂ©chir pour el Cholo. Vrai leader technique sur la pelouse, Joao FĂ©lix a impressionnĂ© par sa virtuositĂ©, ses choix intelligents et sa couverture de balle quasi parfaite. Encore mieux il a semblĂ© entraĂźner avec lui tout le secteur offensif madrilĂšne et notamment Luis SuĂĄrez qui a parfois donnĂ© l’impression de rĂ©cupĂ©rer ses jambes. Une association qui a fonctionnĂ© offrant Ă  JoĂŁo FĂ©lix les espaces dont il avait besoin pour dĂ©velopper ses dribbles virevoltants qui ont complĂštement perturbĂ© l’arriĂšre-garde autrichienne, sans solution face Ă  l’attaquant madrilĂšne.

Plus en retrait en seconde mi-temps tout en restant prĂ©cieux pour les siens, il s’est offert un doublĂ© permettant aux rojiblancos d’égaliser (2-2) puis de prendre l’avantage dans les derniĂšres minutes (3-2). Une performance remarquĂ©e dans un match primordial pour les MadrilĂšnes va forcĂ©ment rĂ©veiller l’enthousiasme de l’aficion Ă  son Ă©gard. Il faudra en ĂȘtre digne dans les prochaines semaines mais JoĂŁo FĂ©lix semble avoir les cartes en main pour devenir le leader d’attaque du Cholo Simeone.

(Photo by Ruben AlbarrĂĄn/Pressinphoto/Icon Sport) – Estadio Wanda Metropolitano – Madrid (Espagne)

2ïžâƒŁ Marcos Llorente, le facteur X 

Son face Ă  face loupĂ© Ă  1-0 face Ă  Stankovic ne lui permet pas d’ĂȘtre le MVP du match aprĂšs son but qui avait permis l’ouverture du score madrilĂšne mais l’Espagnol a tout de mĂȘme offert une prestation remarquĂ©e. ExcentrĂ© Ă  droite dans le 4-4-2 de Simeone lors du match contre le Bayern il est cette fois apparu dans le double pivot aux cĂŽtĂ©s de HĂ©ctor Herrera laissant l’aile Ă  un Angel Correa lui aussi convaincant. OmniprĂ©sent en premiĂšre mi-temps il a aimantĂ© les ballons permettant Ă  son Ă©quipe de tenir le ballon tout en se projetant efficacement comme sur son but et sur son face Ă  face loupĂ© oĂč il est parti seul dans l’axe Ă  la limite du hors-jeu sur un petit ballon de Luis Suarez.

Une facultĂ© au dĂ©passement de fonction qui peut s’avĂ©rer trĂšs utile dans un Atleti qui semble parfois manquer de verticalitĂ© et de liant au milieu de terrain. Signe de cette envie de participer offensivement il a tirĂ© 3 fois au but dans ce match et a offert une passe clĂ©. DĂ©fensivement il est auteur de 2 tacles et d’une intervention salvatrice (Whoscored).

3ïžâƒŁ SOS dĂ©fense

DĂ©jĂ  en difficultĂ© dans le jeu aĂ©rien contre le Bayern Munich, les Rojiblancos sont encore apparus fĂ©briles dans ce secteur de jeu. Le comble pour une Ă©quipe du Cholo qui dans le passĂ© maitrisait ce domaine comme personne. Mais les hommes ont changĂ© et les profils aussi. Si la dĂ©fense centrale composĂ©e de Felipe et Savic rĂ©siste encore habilement aux assauts adverses Ă  ce niveau-lĂ , ce n’est pas le cas de tout le monde. L’Atleti est en difficultĂ© dĂ©fensivement et pas uniquement dans les airs.

Si talon d’Achille il y a actuellement du cĂŽtĂ© du Wanda, il se situe peut-ĂȘtre chez les latĂ©raux. Renan Lodi et encore plus Kieran Trippier sont bien trop souvent aspirĂ©s par leurs adversaires. La faute Ă  une placement douteux qui laisse l’adversaire dans de bonnes dispositions de centres ou de pĂ©nĂ©trations dans la surface plusieurs fois dans la rencontre. Des assauts que la dĂ©fense centrale bien esseulĂ©e doit gĂ©rer bien trop souvent.

 

 

 

Commentaires