📌 LDC / Les notes de SĂ©ville FC – Stade Rennais (1-0)

Accueil Actu Coupes d'Europe En avant Sevilla

SĂ©ville Ă©tait bien trop fort pour ce Stade Rennais trop tendre et inexpĂ©rimentĂ©. Le score ne tĂ©moigne pas de l’Ă©cart entre les deux Ă©quipes, tant NerviĂłn a survolĂ© les dĂ©bats. Sans un Alfred Gomis en mode Spiderman, les Bretons seraient rentrĂ©s d’Andalousie avec une valise. Voici nos notes, avec notre MVP Jules KoundĂ©. 

SĂ©ville FC

Stade Rennais

El MVP : Jules Koundé

Julen Lopetegui Ă©tait pressĂ© de rĂ©cupĂ©rer le dĂ©fenseur central français touchĂ© par la COVID-19 et absent contre Chelsea. On le comprend. L’ancien Bordelais a Ă©tĂ© au plus que parfait, intransigeant dans les duels, formidable Ă  la relance, capable de transversale d’une rare prĂ©cision. Pour son 1er match de Ligue des Champions, il Ă©tait fabuleux. Il est impensable de ne pas le voir en Equipe de France.

El Patrón : Joan « Air » Jordån

82 ballons touchĂ©s, aucune perte de balle, voilĂ  deux statistiques qui dĂ©montrent le trĂšs grand match de l’ancien joueur d’Éibar, libĂ©rĂ© par l’absence d’Ivan Rakitic et bien plus efficient avec Óliver Torres au milieu, sans oublier le toujours trĂšs rĂ©gulier Fernando. Le milieu de terrain rennais n’a pas existĂ©, complĂštement surclassĂ© par le trio palangana. JordĂĄn a failli doubler la mise mais la transversale en a dĂ©cidĂ© autrement.

La Buena Sorpresa : Alfred Gomis

Pas simple de remplacer Edouard Mendy, mais l’ancien gardien de Dijon a sorti un match de trĂšs grande classe et il a bien fallu une galette sans saucisse de Marcos Acuña pour que Luuk de Jong parvienne enfin Ă  percer la muraille. CanardĂ© par SĂ©ville (23 tirs), Gomis a effectuĂ© 8 parades, souvent spectaculaires et techniques. De trĂšs loin le seul Rennais au trĂšs haut niveau.

La Decepción : la défense rennaise

Certes, Rennes n’a pas eu de chance avec la sortie prĂ©coce de Daniele Rugani sur blessure. Mais globalement, le niveau de l’arriĂšre-garde bretonne n’a pas Ă©tĂ© Ă  la hauteur du dĂ©fi qui l’attendait. Les latĂ©raux ont Ă©tĂ© dĂ©bordĂ©s, aspirĂ©s, Ă©parpillĂ©s; la dĂ©fense a souffert avec Luuk de Jong et toute l’armada des milieux palanganas. Certes, le milieu n’a pas Ă©tĂ© trĂšs efficace mais y compris sur les coups de pieds arrĂȘtĂ©s, la diffĂ©rence d’attitude avec leurs homologues nervionenses a Ă©tĂ© immense.

 

Commentaires