📌 LDC / Les notes de Juventus – FC Barcelone (0-2)

0
Rodrigo Bentancur and Danilo of Juventus and Ousmane Dembele of Barcelona during the Champions League Group Stage G football match between Juventus FC and Barcelona at Juventus stadium in Torino (Italy), October, 28th, 2020. Photo Andrea Staccioli / Insidefoto/Sipa USA By Icon Sport - Allianz Stadium - Turin (Italie)

Malgré l’absence de Cristiano Ronaldo c’était LE choc tant attendu de cette 2e journée de la Ligue des Champions. Sans atteindre des sommets, cette rencontre a offert de nombreux enseignements et a permis au Barça de Koeman d’offrir une prestation convaincante et aboutie en battant une Juventus bien triste (0-2). Voici nos notes. 

Juventus

Barça

 

Le MVP : Ousmane Dembélé

Impliqué, le Français a produit ce que l’on attendait de lui depuis bien longtemps : garder ses qualités de dribbleur tout en s’intégrant au collectif. Sur ce match Ousmane Dembélé n’a pas été l’élection libre qui joue pour lui tout seul dans son coin, mais un soliste collectif dont les qualités ont rendu service à toute une équipe. Il se permet même le luxe d’être buteur. Une prestation qu’il devra garder en tête pour les prochaines semaines. Le Barça pourrait bien avoir besoin de ce Dembélé-là.

El Patrón : Ronald Araujo

Il n’a joué qu’une seule mi-temps, mais sa sortie a quelque peu changé la sérénité catalane en défense. Solide, bien placé et constamment en couverture de son coéquipier Clément Lenglet, l’Uruguayen a sécurisé une défense centrale Piqué-Lenglet qui a posé de nombreuses questions de fiabilité lors des dernières semaines. A sa sortie le Français, associé à un Frenkie de Jong redescendu, a souffert commettant des erreurs évitables.

La Mala Sorpresa : Andrea Pirlo

Plutôt emballant dans son discours lors de sa prise de fonction, le nouvel entraineur de la Juventus a quelques difficultés à s’y tenir. Privé de joueurs importants Andrea Pirlo a du mal à mettre en place un jeu offensif cohérent. La méforme de plusieurs joueurs n’aide pas non plus. Du temps est nécessaire, forcement, pour l’ancien joueur mais pour l’instant difficile de voir la direction prise.

La Decepción : Clément Lenglet

Si Ronald Araujo s’est comporté comme un véritable patron ce n’est pas le cas de l’international français dont la baisse de forme et de plus en plus visible. Mal placé, constamment sur le fil Clément Lenglet inquiète. Une inquiétude à la hauteur des grosses performances de l’ancien Sévillan il y a de ça quelques mois. La défense centrale titulaire du Barça grince sérieusement des dents depuis plusieurs matchs mais peu de solutions à disposition pour Ronald Koeman.

 

Commentaires