📌 LDC / Les notes de Atlético de Madrid – RB Salzbourg (3-2)

0
Photo by Icon Sport - Estadio Wanda Metropolitano - Madrid (Espagne)

Après leur défaite inaugurale contre le Bayern, les hommes de Diego Simeone étaient déjà attendus au tournant pour cette rencontre contre le RB Salzbourg. Contrat rempli pour les coéquipiers de João Felix, étincelant ce soir. Victorieux face aux Autrichiens, l’Atlético a séduit mais inquiète aussi toujours. Voici les notes de cette rencontre à suspense.

Atleti 

 

RB Salzbourg

Le MVP : João Felix 

Il est là le crack de l’Atleti ! Merveilleux en première temps (quelle chilena sur la transversale !), son duo avec Luis Suárez a offert de belles combinaisons. Buteur victorieux de son équipe, il avait déjà permis aux siens de revenir à 2-2 au retour des vestiaires. Incroyable balle au pied, ses dribbles et sa verticalité ont mis à mal la défense des Autrichiens, submergée par la virtuosité du talent portugais. Un grand soir pour João Felix !

El Patrón : Marcos Llorente 

Auteur de l’ouverture du score, Marcos Llorente a également eu l’occasion de mettre les siens à l’abri sur un belle passe de Luis Suárez. Raté. Cette action aurait pu coûter cher aux hommes de Simeone mais ce loupé mis à part, l’Espagnol a été un véritable patron dans le double pivot colchonero. Disponible, il a touché beaucoup de ballons, donnant l’impression d’être partout sur le terrain alors que son coéquipier Héctor Herrera était, lui, en difficulté. Une performance  majuscule dans un match compliqué pour l’Atleti.

La Buena Sorpresa : Dominik Szoboszlai

Le jeune Hongrois a été plus qu’intéressant dans un collectif autrichien qui a, à plusieurs surprises, causé des frayeurs à l’arrière-garde des Indios. Buteur, il a permis aux siens de reprendre l’avantage avant le show João Felix. Dans les bons coups mais aussi parfois en difficulté face au pressing adverse, le joueur de 20 ans peut encore progresser mais offre déjà un joli espoir.

La Decepción : la défense colchonera 

Déjà en difficulté dans ce domaine contre le Bayern. l’Atleti semble incapable de contrôler le jeu aérien. offrant des possibilités énormes à ses adversaires. Une situation forcement préjudiciable, surtout lorsqu’on s’appelle l’Atlético de Madrid. Les deux latéraux, eux aussi souvent aspirés, n’offrent pas les meilleures garanties, permettant aux adversaires de se créer beaucoup trop de situations dangereuses.

 

 

Commentaires