📝 Analyse / Les 3️⃣ enseignements de Real Madrid – Shakhtar Donetsk (2-3)

0
Partido de la Liga de Campeones entre el Real Madrid y el Shakhtar en Valdedebas sin espectadores. En la imagen, los jugadores del Real Madrid decepcionados.Champions League match between Real Madrd and Shakhtar at Valdedebas stadium without spectators. In this picture, Real Madrid players dejected. By Icon Sport - Stade Santiago-Bernabeu - Madrid (Espagne)

Pour son premier match de Ligue des Champions édition 2020-2021, le Real Madrid est passé complètement au travers et ce malgré une équipe bis du Shakhtar, décimé par la Covid-19. Décevants depuis le début de saison, les hommes de Zinedine Zidane ont donc confirmé leur mauvais état de forme à quelques jours du Clásico. Trois enseignements peuvent être tirés de cette défaite.  

1️⃣ Une défense aux formes inégales 

Au sortir de cette défaite où trois nouveaux buts ont été encaissés par la défense madridista, tout n’est pas si négatif pour le Real Madrid. Positionné latéral droit après la blessure de Dani Carvajal et ses récentes bonnes performances en Equipe de France, Ferland Mendy s’est de nouveau distingué à ce poste. Plein de bonne volonté, l’ancien Lyonnais s’est montré très disponible offensivement et a gagné de nombreux duels. Ses nombreux centres sont également à souligner. Il se positionne donc comme une alternative crédible, surtout que Marcelo semble de nouveau enclin à retrouver son niveau. Le Brésilien a animé avec détermination son couloir notamment en 2nde mi-temps lorsqu’il a fallu sonner la révolte merengue. Tout n’est pas encore parfait, néanmoins son match contre le Shakhtar est encourageant.

Mais malgré les promesses de ses latéraux, le Real Madrid se souviendra de cette défaite inaugurale comme le naufrage de sa charnière Raphaël Varane-Eder Militão. Placements hasardeux, duels perdus, mauvaises relances : le duo a subi tout au long du match les attaques ukrainiennes. L’absence de Sergio Ramos s’est de nouveau faite sentir et il faudra encore attendre pour voir une prestation aboutie de cette charnière. 

A LIRE :  LDC / Les notes de Real Madrid – Shakhtar (2-3)

2️⃣ Un milieu trop timoré

En titularisant Casemiro, Fede Valverde et Luka Modric, Zinedine Zidane avait décidé d’aligner un milieu en capacité de prendre le dessus rapidement sur son adversaire. Mais ce ne fut tout simplement pas le cas. Défensivement, ils ont été constamment mis à mal par les vagues ukrainiennes, notamment en phase de transition défensive. Jamais dans le bon tempo, le trio a été transpercé par les passes précises de Marlos et Antonio.

L’impact physique de Casemiro n’a pas suffi, tout comme l’abattage de Valverde qui a disparu à certains moments du match. Quant à Modric, à 35 ans, il n’est plus capable de faire les efforts du passé, notamment face à des ailiers virevoltants comme Tetê et Solomon. Le milieu merengue a pourtant montré de la volonté dans le pressing mais celui-ci a été contre-productif, laissant des espaces dans son dos. Offensivement, la prestation des trois joueurs n’a pas été plus reluisante, même s’il y a eu du mieux en 2nde mi-temps. On est en droit d’en attendre plus surtout dans la connexion avec l’attaque où très peu d’intervalles ont été trouvées.

Peu aidés certes par le trio de devant, les relayeurs madridistas n’ont pas semblé être en mesure d’imposer leur rythme et de faire mal à l’adversaire, que ce soit par la passe ou par leur projection. Les transversales pour étirer le bloc du Shakhtar n’ont pas fonctionné et le Real Madrid s’est montré incapable de contre-carrer le double rideau défensif ukrainien. Sans idées, il faudra donc vite retrouver la lumière pour voir le jeu merengue s’illuminer de nouveau.

3️⃣ Une attaque inefficace 

A quelques jours du Clásico, l’entraineur français du Real Madrid avait choisi de laisser au repos Vincius Jr et Benzema au profit de Rodrygo et Luka Jovic, les deux joueurs étant accompagnés de Marco Asensio. Tous les trois avaient donc une carte à jouer dans cette confrontation européenne, notamment les deux ailiers. Malheureusement, aucun n’a su saisir sa chance. Durant tout le match, l’attaque merengue a balbutié son football, incapable de créer le moindre jeu face à une solide défense du Shakhtar. Asensio a essayé de prendre le jeu à son compte mais n’a fait aucun différence avec son pied gauche. Rodrygo a tenté quelques débordements, sans grand succès.

Quant à Jovic, il a de nouveau déçu. Invisible pendant les 60 minutes passées sur le terrain, l’ancien buteur de Francfort a semblé perdu sur le terrain. Il n’a tout simplement rien proposé dans le jeu. Lors d’un rare appel, il aurait pu faire trembler les filets mais sa tête fut bien trop décroisée. On ne sait plus trop quoi penser de l’attaquant serbe. Une chose est sûre : il a encore perdu des points. Finalement, on a senti les attaquants du Real Madrid sans solutions face au bloc bas de leurs adversaires. On aurait aimé voir davantage de provocations et de prises de risques à l’image d’un Vinicius Jr buteur quelques secondes après son entrée en jeu.

Melvil Chirouze
@iamxmelvil

Commentaires