🔥 Liga / La vengeance de Parejo, super Choco et danse du Milla : le 1️⃣1️⃣ de la J6️⃣

0

Pour le retour de la Liga après deux semaines de trêve, il y a eu des surprises avec les défaites du Real Madrid, du Barça et de Séville mais aussi des confirmations avec l’influence de Dani Parejo, notre MVP, à Villarreal et de Luis Suárez à l’Atlético. Voici notre XI de la 6e journée disposé en 4-4-2 rumbo.

Jan Oblak (Atlético de Madrid) : le Slovène n’était pas encore apparu dans cette rubrique cette saison, c’est désormais chose faite après ses 5 parades et sa portería a cero contre le Celta de Vigo.

Alfonso Pedraza (Villarreal) : le latéral gauche groguet a mis Valencia au supplice pendant tout le derbi de la Communauté valencienne. Son vis-à-vis Thierry Correia a cavalé tout le match sans jamais l’attraper.

David García (Osasuna) : 2 tacles, 2 interceptions, 8 dégagements, 9 duels aériens, aucune perte de balle, certes 5 fautes commises mais aucune dans les 35 derniers mètres, c’est ce qu’on appelle un match plein, couronné par une portería a cero pour les Rojillos contre Éibar.

Gonzalo Verdú (Elche) : 1er relanceur de son équipe avec 54 passes, 4 tacles réalisés, 1 interception, 5 dégagements, aucune faute et aucune perte de balle, c’est peu dire que le défenseur ilicitano a réalisé un grand match contre le Deportivo Alavés.

Carlos Akapo (Cádiz) : contre le Real Madrid, le latéral droit de Cádiz n’a touché que 35 ballons et fait que 19 passes mais avec 4 tacles, 5 interceptions, 3 dégagements, aucune faute et aucune perte de balle, le Gaditano a réalisé une performance complète sur la pelouse merengue

Dani Parejo (Villarreal) ⭐ Le MVP de ¡Furia Liga! : comme dirait le grand Anil Murthy, « es lo que hay » !

Marc Cucurella (Getafe) : plus que jamais, le canterano blaugrana est l’ailier gauche espagnol le plus régulier de Liga. Contre le Barça, il a une nouvelle fois très bien défendu et contre-attaqué malgré les 27% de possession des Azulones qui sont venus à bout des hommes de Ronald Koeman. Cucu Selección !

Dimitri Foulquier (Granada) : toujours aussi hyperactif, le Français a délivré une passe décisive en fin de match à Yangel Herrera pour faire gagner les Nazarís contre Séville. Certes, il était positionné latéral et il est placé ailier droit dans notre XI mais son profil porté sur l’offensive nous autorise ce petit ajustement.

Portu (Real Sociedad) : son but pour ouvrir le score contre le Betis a lancé les Txuri-urdinak vers la 1re place de la Liga. Offensivement, la Real a la qualité et la quantité.

Anthony « Choco » Lozano (Cádiz) : jamais Cádiz n’avait battu le Real Madrid dans l’antre de la Casa Blanca. Même si ce n’était qu’au Di Stéfano et pas le Bernabéu, le Hondurien est entré dans l’histoire du club en devançant adroitement la sortie de Thibaut Courtois.

Pere Milla (Elche) : la dernière fois qu’il a marqué, c’était pour envoyer Elche en Liga. A 28 ans, il a inscrit son premier but en Primera en transperçant Fernando Pacheco. Il s’est aussi permis de réaliser le rêve de tout joueur : adresser un carton jaune à l’arbitre !

Commentaires