Segunda / Libéré par Saragosse, quel avenir en Espagne pour Kagawa ?

0
Shinji Kagawa of Real Zaragoza, Oscar Gil of Elche CF during the La Liga Smartbank, play off to LaLiga Santander match between Real Zaragoza and Elche CF at La Romareda Stadium on August 16, 2020 in Zaragoza, Spain. (Photo by Daniel Marzo/Pressinphoto/Icon Sport) - Saragosse (Espagne)

Shinji Kagawa n’est plus un joueur de Saragosse depuis quelques semaines, mais le Japonais s’entraîne toujours chez les Maños. Arrivé l’an dernier en Aragon, l’aventure du Japonais (31 ans) a tourné court et il a été libéré de son contrat. Lui souhaite poursuivre sa carrière en Segunda mais il n’a pour le moment essuyé que des refus.

Depuis le mois de mai, Shinji Kagawa savait qu’il ne reporterait plus le maillot de Saragosse. Les Maños étaient encore à la lutte pour monter en Liga mais il était déjà acquis que le Japonais, qui avait signé quelques mois plus tôt un contrat de 2 ans, n’entrait plus dans les plans du club. L’officialisation a eu lieu début octobre. Or deux semaines plus tard, le milieu de terrain s’entraîne toujours à la Ciudad Deportiva mais sans contrat. Jusqu’à présent, Kagawa n’a pas retrouvé d’équipe et son vœu de rester en Espagne, même en Segunda, n’a pas été exaucé.

Photo: Juan Carlos Rojas/Picture Alliance / Photo by Icon Sport – Shinji KAGAWA – Fernando Torres stadium – Fuenlabrada (Espagne)

Logique économique plus que sportive ? 

Le départ de Shinji Kagawa répond davantage à une logique économique qu’à une logique sportive pour le Real Zaragoza. Dans les colonnes d’Heraldo, le journaliste Chema R. Bravo a expliqué les conditions de la rescision de contrat : « Kagawa a accepté la proposition de Saragosse de percevoir le salaire de sa dernière année de contrat (autour de 500.000€) réparti en 3 versements, bien que le club soit parvenu à inclure une clause : il ne paiera au Japonais que la différence qu’il y aura entre ce qu’il touchera dans sa nouvelle équipe (évidemment si sa rémunération est inférieure) et ce qu’il aurait dû recevoir de Saragosse lors de la saison 2020-2021 ».

Les Maños voulaient aussi libérer une place d’extra-communautaire pour inscrire Gabriel « Toro » Fernández, le buteur uruguayen prêté par le Celta. Sur le terrain, le Japonais avait pourtant montré qu’il avait sa place au sein de l’effectif de Rubén Baraja : « s’il est certain que son rendement n’a pas été celui totalement espéré, avec des différents facteurs qui ont influé en sa défaveur comme l’adaptation, les blessures et le jeu dur de la 2e division, le Nippon a été le meilleur après le retour du championnat, a écrit Christian Ortíz dans les colonnes de Marca le 21 septembre dernier. Il est devenu le phare de l’équipe et il était le seul qui voyait comment faire mal aux adversaires ». Lors des 7 défaites des Maños après le « parón », Kagawa a été 3 fois sur le banc pendant 90 minutes (contre Girona, le Rayo Vallecano et Albacete).

Le Japonais se plaît en Espagne et s’est impliqué dans la vie locale, notamment pendant la crise sanitaire où il a apporté son écot financier au projet « Vamos Zaragoza » promu entre autres par son ami Ander Herrera (ils partagent également le même agent) : « je voulais vous remercier du fond du cœur pour l’effort que vous faites, car nous avions de bonnes expectatives mais le succès est vraiment immense, a déclaré le joueur du PSG dans un message publié le 3 avril dernier. Je voudrais mentionner plus particulièrement mon ami Shinji Kagawa, parce qu’il le mérite. C’est une personne qui vient de si loin, qui vit depuis peu de temps à Saragosse et dont l’apport à cette campagne est impressionnant ». De quoi gagner les cœurs des supporters maños qui ne voulaient pas de son départ.

La Segunda en priorité… mais où ?

Des clubs sont venus aux renseignements. Bordeaux, Hambourg, Brescia, le PAOK et le Fortuna Düsseldorf ont envisagé l’opportunité de signer l’ancien joueur du Borussia Dortmund mais Shinji Kagawa souhaite rester en Espagne. Fin septembre, Sabadell tenait la corde. Jadis dirigé par un propriétaire japonais qui avait même organisé un tournée au pays du soleil levant, le club arlequino semblait avoir trouvé un accord financier avec le joueur. La piste s’est sérieusement refroidie avec l’arrivée en prêt de Juan Diego Molina « Stoichkov » en provenance de Mallorca et qui a signé une grande saison à Alcorcón avec 16 buts et 5 passes décisives en 40 matches.

Malgré son regain de forme, le Japonais ne semble pas intéresser des clubs de Segunda outre mesure. L’Espanyol, le Rayo Vallecano et Leganés, des clubs de haut de tableau, ont décliné. Le promu Logroñés a été recalé. Shinji Kagawa souhaite rester en Espagne mais les options s’amenuisent. Existe-t-il des craintes par rapport à son physique, sa continuité, sa régularité après plusieurs saisons en dents de scie ? D’après les dernières rumeurs, le CD Tenerife pourrait recourir à ses services pour trouver des garanties au milieu. Pour l’heure, Fran Fernández a utilisé 3 systèmes tactiques (4-2-3-1, 4-4-2 à plat et 5-4-1) lors des 5 premières journées de championnat (2 victoires en 4-2-3-1 au coup d’envoi, ndlr) et le Tete aurait peut-être bien besoin d’un leader technique pour étoffer son jeu.

Arrivé en Europe directement de la D2 japonaise, Shinji Kagawa n’a pas connu une 2e partie de carrière aboutie, que cela soit à Manchester United, lors de son retour au Borussia Dortmund et à Besiktas. Pour autant, le Japonais aux 97 sélections avec les Samourai Blue a encore envie de jouer et d’apporter son expérience à un candidat à la montée en Liga. Dans un championnat réputé rugueux, sa présence ne serait pourtant pas du luxe. Mais ce luxe est-il réellement abordable ?

François Miguel Boudet
@fmboudet

Commentaires