Previa Roja / Espagne 🇪🇸 – Suisse 🇨🇭 : Retour des cadres et nouveautĂ©s offensives

0

Après le match nul ramenĂ© du Portugal (0-0), l’Espagne retrouve les joies de la Ligue des Nations en recevant la Suisse au stade Alfredo di StĂ©fano de Madrid. Si le socle dĂ©fensif est dĂ©jĂ  dĂ©terminĂ©, l’animation offensive sera de nouveau scrutĂ©e de près par Luis Enrique qui devrait titularisĂ© un nouveau duo crĂ©atif. Toutes les infos, les dĂ©clas et les XI possibles : c’est la Previa Roja !

Espagne – Suisse, voilĂ  une affiche qui rappelle la 1re marche (loupĂ©e) de la Roja lors du Mondial 2010 ! Cette fois-ci, la rencontre a moins de clinquant, la Ligue des Nations Ă©tant une compĂ©tition mineure mise en place par Michel Platini pour s’assurer des votes des fĂ©dĂ©rations europĂ©ennes mineures lors de l’Ă©lection prĂ©sidentielle Ă  la FIFA (loupĂ©e).

La dernière fois que la Roja a croisĂ© la route de la Nati, c’Ă©tait en match amical en 2018 Ă  Villarreal (1-1) juste avant le Mondial (loupĂ©… dĂ©cidĂ©ment) en Russie. Alors, hors de question de prendre ce match par dessus la jambe pour Luis Enrique qui, pour l’anecdote, a inscrit son premier but avec la Roja contre la Suisse lors du Mondial 94 aux États-Unis. DĂ©jĂ , parce que ce n’est pas le genre de la maison. Ensuite, parce qu’il faut chasser les doutes concernant le rĂ©alisme offensif. Si la nette victoire contre l’Ukraine (4-0) le mois dernier a pu dissiper quelques inquiĂ©tudes, l’opposition n’Ă©tait pas assez forte pour s’assurer de la rĂ©solution des problèmes de finition. L’Allemagne et le Portugal, bien plus consistants, ont montrĂ© que la SelecciĂłn n’avait pas encore trouvĂ© la bonne formule pour pallier le manque de 9 qui dure depuis 8 ans et la dernière victoire Ă  l’Euro 2012.

« depuis que la sĂ©lection espagnole a cessĂ© de gouverner les grands rendez-vous, chaque match s’est transformĂ© en revalidation, avec toujours l’ombre lointaine de ces joueurs et de ces temps glorieux »
Ladislao j.moñino dans el país

Confirmation de la défense titulaire

Si la rencontre contre le Portugal Ă©tait un match de gala, il n’en demeure pas pas moins qu’il s’agissait d’un amical. Après avoir effectuĂ© plusieurs tests, Luis Enrique se remet en mode compĂ©tition et devrait aligner de nouveau sa dĂ©fense type avec David De Gea dans les cages, Pau Torres-Sergio Ramos en charnière, JosĂ© Luis GayĂ  en latĂ©ral gauche et l’inusable JesĂşs Navas en latĂ©ral droit. A ce quintet, il convient d’ajouter Sergio Busquets, inamovible au milieu de terrain.

Ceballos et Merino Ă  l’animation ?

C’est surtout le secteur offensif qui sera scrutĂ©. En l’absence de Thiago Alcantara, positif Ă  la COVID-19 et forfait, Luis Enrique doit confier les clefs de l’animation Ă  de nouveaux profils, ce qui est loin d’ĂŞtre superflu, la Roja ayant rarement brillĂ© par la qualitĂ© de ses plans B tactiques.

Titulaire contre le Portugal mais sorti Ă  la pause Ă  la place de JosĂ© Campaña, Dani Ceballos serait reconduit selon Diario AS et Marca qui annoncent le mĂŞme XI de dĂ©part ce soir. En confĂ©rence de presse, le Gunner s’est dĂ©clarĂ© ravi du jeu proposĂ© par la SelecciĂłn, impulsĂ© en partie par une nouvelle gĂ©nĂ©ration dont il est l’un des Ă©tendards : « ce que nous produisons n’est pas le fruit du hasard. Nous avons des joueurs avec un rendement immĂ©diat, qui jouent dans les clubs, qui se battent pour gagner la Premier League ou la Liga, qui sont utiles ». S’il n’Ă©tait pas le nom le plus Ă©vident Ă  deviner de la liste de Luis Enrique, l’ancien joueur du Betis dĂ©veloppe de nouvelles aptitudes Ă  Arsenal sous les ordres d’un coach espagnol, ancien milieu de terrain qui plus est : « on dit toujours que la première saison en Premier League est une saison de transition. Après le confinement et avec l’arrivĂ©e de Mikel Arteta, j’ai trouvĂ© une position inconnue pour moi. Je me suis amĂ©liorĂ© physiquement et je suis très heureux de continuer un an de plus Ă  Arsenal ».

EntrĂ© Ă  la pause contre le Portugal Ă  la place de Rodrigo Moreno, Mikel Merino devrait occuper le flanc droit du milieu du 4-3-3 de Luis Enrique. TitularisĂ© lors de la goleada contre l’Ukraine, le Txuri-urdin est un novice avec la SelecciĂłn mais le contenu de ses matches en Liga avec la Real Sociedad font de lui un incontournable des convocations de la Roja. CrĂ©ateur et influent, il dispose d’une belle occasion pour confirmer les espoirs placĂ©s en lui depuis son retour en Liga il y a 2 ans.

Rodrigo Moreno placé en pointe

Moreno Gerard ou Moreno Rodrigo : qui sera le 9 de la Roja dans les mois Ă  venir ? Contre le Portugal, les deux ont Ă©tĂ© titularisĂ©s avec Gerard en pointe et Rodrigo sur un cĂ´tĂ©. La tentative n’a durĂ© qu’une mi-temps. Ce soir, c’est Rodrigo qui est annoncĂ© en pointe, tandis que Gerard serait relĂ©guĂ© sur le banc. C’est toujours le mĂŞme casse-tĂŞte depuis 8 ans : il n’y a pas de relève de très haut niveau dans la surface adverse. Il s’agit davantage de 9 et demi, de vrais bons joueurs de ballon qui combinent et sentent le jeu mais de purs « killers ». Alors, chaque sortie de la SelecciĂłn doit servir Ă  compenser cette absence. En confĂ©rence de presse, Luis Enrique a affirmĂ© privilĂ©gier des attaquants collectifs qui Ĺ“uvrent pour le collectif, garantie que ne lui offrirait pas un buteur isolĂ© : « je prĂ©fère avoir cette Ă©quipe plutĂ´t qu’un joueur qui peut me conditionner certaines choses comme le travail dĂ©fensif. C’est seulement mon opinion. Je suis ravi de ce que nous avons et je le dĂ©fends de tout cĹ“ur ». NĂ©anmoins, on imagine qu’il ne renâclerait pas sur un profil Ă  la David Villa ou Fernando Torres…

Enfin, malgré tout le battage médiatique, Adama Traoré ne devrait pas être dans le XI. Ansu Fati à gauche et Ferran Torres à droite sont annoncés mais il est acquis que le bulldozer de Wolverhampton entrera en jeu, a priori à droite pour évaluer la compatibilité avec le Blaugrana.

Les XI possibles

Espagne

Suisse

Commentaires