ūüĒ• Golazo J5ÔłŹ‚É£ / La passe de la mort de Valladolid et l’ex√©cution d’√Čibar par Toni Villa

0

En Espagne, le centre en retrait est surnomm√© ¬ę¬†el pase de la muerte¬†¬Ľ. Contre √Čibar, Valladolid en a donn√© une tr√®s belle illustration avec un but en 2 passes qui met en valeur l’initiative de l’organisateur de jeu pour d√©border un bloc compact, l’intelligence du lat√©ral et le placement des joueurs offensifs face √† une d√©fense √† reculons. Analyse en images de la r√©alisation de Toni Villa, notre golazo pour la 5e journ√©e de Liga.

Valladolid a perdu le ballon au terme d’une action rudimentaire. Paulo Oliveira a donn√© en retrait √† son gardien Marko Dmitrovic qui relance √† la main sur Esteban Burgos qui veut donner √† Rafa Soares mais envoie la balle en touche. √Čibar rend la balle √† Pucela dans son camp.

Pendant que le réalisateur effectue des gros plans par que le football est secondaire dans un match, Luis Pérez a effectué la touche, Fede San Emeterio lui a remis le ballon car il était pressé et a fait au plus simple.

√Čibar ferme tous les espaces de passes avec Kevin Rodrigues, Takashi Inui et Yoshinori Muto. Cela contraint Luis P√©rez √† reculer.

Luis P√©rez revient en arri√®re et donne √† Roberto Jim√©nez. Sur l’action pr√©c√©dente, le gardien a relanc√© court √† droite. Cette fois-ci, tous les joueurs de Valladolid sont suivis : Jawad El Yamiq par Takashi Inui, Javi S√°nchez par Yoshinori Muto, Nacho par E√Īaut Mend√≠a c√īt√© gauche et Kike P√©rez par Sergio √Ālvarez dans l’axe au milieu.

Roberto Jim√©nez dispose de 4 solutions, 3 complexes et 1 beaucoup plus simple. Les relances sur les 2 centraux ne sont pas possibles, par leur position corporelle et par la pression des deux attaquants d’√Čibar. Kike P√©rez redescend dans ses 40 m√®tres mais Sergio √Ālvarez ne le l√Ęche pas… avant de se replacer plus bas dans son camp. Roberto Jim√©nez prend la d√©cision de d√©gager pour sauter le milieu de terrain et trouver un attaquant.

Le d√©gagement de Roberto Jim√©nez est pr√©cis mais Paulo Oliveira devance Marcos Andre. Le ballon revient dans les pieds de Kike P√©rez qui peut organiser l’offensive de Pucela.

Kike P√©rez est sur son pied droit. Yoshinori Muto redescend pour presser, Pape Diop et Sergio √Ālvarez viennent serrer et fermer les angles. En orientant √† droite, Kike P√©rez a 4 possibilit√©s : Fabi√°n Orellana qui est entre les lignes, Sergi Guardiola qui semble l√©g√®rement hors-jeu, Fede San Emeterio qui est √† c√īt√©, Luis P√©rez qui acc√©l√®re c√īt√© droit mais avec Kevin Rodrigues qui peut intercepter la balle. Tous les joueurs d’√Čibar effectuent un placement vers l’int√©rieur.

Entour√©s par 3 Armeros, Kike P√©rez prend √Čibar √† revers. Seul sur le c√īt√© gauche, Nacho Mart√≠nez est trouv√© gr√Ęce √† une passe entre E√Īaut Mend√≠a, qui est pris dans son dos, et le lat√©ral droit Rober Correa.

Gr√Ęce √† cette passe, Pucela se retrouve √† 5 contre 5. Rober Correa fait l’effort pour parvenir √† bloquer le centre √† venir. Au 2nd poteau, Sergi Guardiola n’est plus hors-jeu et devance Rafa Soares, son adversaire direct. Fabi√°n Orellana veut se placer sur la droite √† l’entr√©e de la surface et est suivi par Kevin Rodrigues. Paulo Oliveira se retrouve seul dans sa zone avec Toni Villa et Marcos Andre.

Nacho Martínez a 3 solutions : centrer au 2nd poteau pour Sergi Guardiola ou centrer en retrait soit pour Toni Villa soit pour Marcos Andre qui arrivent lancés face à une défense qui est en retard et dos au jeu.

Toni Villa est dans une position id√©ale. Avec l’√©cart entre les deux centraux, il peut frapper au 1er poteau o√Ļ au 2nd.

Toni Villa glisse en frappant mais son tir fait poteau rentrant. Marko Dmitrovic est trop court.

Malgr√© une pr√©paration rudimentaire, Valladolid n’a eu besoin que de 8 secondes apr√®s la r√©cup√©ration du ballon pour marquer. L’intelligence de jeu de Kike P√©rez a √©t√© l’√©l√©ment d√©terminant avec ce changement. Avec seulement 1 passe dans la verticalit√©, Pucela compl√©tement d√©bord√© le bloc d’√Čibar. Revenant progressivement au niveau qu’il avait atteint lors de la saison 2018-2019, Toni Villa confirme son regain de forme avec ce but qui, malgr√© tout, n’a pas emp√™ch√© la d√©faite de son √©quipe qui ne compte toujours aucun point au classement.

François Miguel Boudet
@fmboudet

Commentaires