🔥 Liga / Merino XXL, un roc 🇫🇷, l’éternel Joaquín : Le 1️⃣1️⃣ de la J5️⃣

0

La 5e journée n’a pas donné lieu à une avalanche de buts (17 seulement) mais de nombreux ont su tirer leur épingle du jeu, en dépit de la fatigue due à l’accumulation des matches cette semaine. Trois internationaux espagnols ont confirmé leur niveau de jeu, Jules Koundé a sorti son habit de lumière contre le Barça et Joaquín sa cape de super-héros. Voici notre XI disposé en 4-2-3-1. 

Edgar Badía (Elche) : la réception de Huesca ne restera pas dans les mémoires mais le gardien des Ilicitanos a sorti un match parfait pour tenir les Oscenses en respect. Avec 4 parades et une portería a cero, le Catalan a réalisé un grand match.

Facundo Roncaglia (Osasuna) : le latéral droit des Rojillos a non seulement rendu une très belle copie mais il a en plus expédié une ogive dans la lucarne d’Iván Villar, impuissant comme le reste de Celta au Sadar.

Jules Koundé (Sevilla) : à l’image des Palanganas, le défenseur central a haussé son niveau de jeu pour arracher le point du nul au Camp Nou. Sérénité et propreté. Il confirme sa classe à chaque sortie.

Paulo Oliveira (Éibar) : avec 4 tacles tentés, 2 interceptions, 2 dégagements, 5 duels aériens, 1 seule faute et aucune perdu, le défenseur central des Armeros a bien tenu la boutique lors de la 1re victoire d’Éibar cette saison.

Ferland Mendy (Real Madrid) : le latéral gauche aurait pu dépanner à droite pour pallier les absences de Dani Carvajal et Álvaro Odriozola. Mais il est beaucoup plus utile sur son côté de prédilection. Contre Levante, il a été impeccable : 77 ballons touchés, 5 tacles tentés, 4 interceptions, 1 perte de balle et aucune faute. Indiscutable.

Sergio Canales (Betis) : belle semaine pour le Cantabre qui a été appelé par Luis Enrique et inscrit l’un des golazos de ce début de saison. Le Betis est 2e après 5 journées et son métronome n’y est pas étranger.

Luka Modric (Real Madrid) : le Croate a été précieux dans l’entrejeu du Real Madrid, au côté de Casemiro. Outre son travail défensif, il s’est également porté vers l’avant, avec 62 passes réalisées dont les 2/3 dans le camp granota.

Mikel Oyarzabal (Real Sociedad) : 1 but sur penalty et 1 passe décisive pour l’international espagnol agrémenté de 6 dribbles. Le capitaine txuri-urdin est sur des bases très élevées en ce début de saison et Getafe l’a appris à ses dépens.

Joaquín Sánchez (Betis) : il est éternel, il est décisif, il a croqué Geoffrey Kondogbia pour offrir un but à Cristián Telló contre Valencia et il a fêté son 379e match de Liga avec les Manquepiedras, un record absolu. Chapó !

Mikel Merino (Real Sociedad) ⭐ Le MVP de ¡Furia Liga! : 1 but, 4 dribbles, 4 tacles tentés, 3 interceptions, 1 dégagement, 6 duels aériens et 7 fautes (aucune dans ses 40 derniers mètres) parce qu’il faut se respecter contre Getafe. Un match XXL.

Luuk de Jong (Sevilla) : si sa première saison en Liga n’a pas été fabuleuse, le Néerlandais semble avoir pris une nouvelle dimension depuis le Final 8 de Ligue Europa. Son but contre le Barça en atteste : il s’impose comme le 9 indiscutable de Julen Lopetegui.

Commentaires