🔥 Liga / La résurrection de Coutinho, l’éternel Navas, la muraille Ledesma : le 1️⃣1️⃣ de la 4️⃣e journée

0

Pour cette première journée en milieu de semaine de la saison, les joueurs offensifs se sont mis en valeur. Autour de notre MVP Philippe Coutinho revenu en grâce au Barça, un 4-4-2 « rumbo » porté vers l’avant avec de la création et de l’audace. Voici le XI de ¡Furia Liga! pour le compte de la J4 de championnat. 

 

Jeremías Ledesma (Cádiz) : aidé par ses poteaux, le gardien gaditano a écoeuré l’Athletic avec 4 parades. Même à 9 contre 11, Ledesma a tenu bon et validé la victoire à San Mamés. Si la tactique de Cádiz ne vend pas beaucoup de rêve, la mission maintien démarre fort pour le promu.

José Luis Gayà (Valencia) : le capitaine courage du VCF a été une nouvelle fois décisif contre la Real Sociedad en adressant une passe décisive au cordeau pour Maxi Gómez. Qu’elle fait du bien au moral cette victoire à Anoeta pour les Blanquinegros !

Hugo Guillamón (Valencia) : révélation de la fin de saison passée à Mestalla, l’international U19 a profité des blessures d’Eliaquim Mangala et Gabriel Paulista pour revenir dans le XI. Sans surprise, c’est une réussite.Il défend debout, proprement (1 seule faute), efficacement (10 dégagements, 1 interception), monte au duel (4). Reste à savoir pourquoi il doit en faire 3 fois plus pour devancer les deux Français.

Anaitz Arbilla (Éibar) : certes, les Armeros ont perdu contre le promu Elche. Mais ils ont récupéré la meilleure version de leur capitaine de défense : 5 tacles, 4 interceptions, 3 duels aériens, aucune faute et aucune perte de balle.

Jesús Navas (Sevilla) : le Benjamin Button andalou a sorti LE centre parfait pour Youssef En-Nesyri à la 92e minute contre Levante. La légende palangana n’a pas de rival à son poste en Liga et il s’efforce de le prouver à chaque sortie.

Thomas Partey (Atlético de Madrid) : le meilleur coup du mercato des Colchoneros qui ont réussi à conserver le Ghanéen. C’est toujours ça de pris pour le Cholo Simeone. Si les Indios n’ont pas livré un match fabuleux, doux euphémisme, contre Huesca, le milieu de terrain a en revanche rayonné avec 112 ballons touchés, 4 dribbles, 6 tables tentés, aucune perte de balle et seulement 2 fautes dans le camp adverse.

Ansu Fati (FC Barcelone) : le phénomène, l’étoile, le crack, appelez-le comme vous voulez. Son but contre le Celta est un modèle de technique et de sang froid. Il n’a pas 18 ans et il est déjà mâture pour le très niveau. Absolument bluffant.

Gerard Moreno (Villarreal) : un régulier de cette rubrique ! Un but sur penalty, son 3e de la saison, un lob quasi-parfait qui retombe sur le poteau puis dans les pieds de Paco Alcácer : l’attaquant est constant dans l’excellence.

Philippe Coutinho (FC Barcelone) ⭐Le MVP de ¡Furia Liga! : est-ce un épiphénomène ou est-ce appelé à durer ? Le Brésilien régale sous les ordres de Ronald Koeman. Dans le coeur du jeu (65 ballons touchés dont les 3/4 dans le camp du Celta), il offre sa meilleure version, capable d’évoluer entre les lignes et d’orienter le jeu. Le meilleur coup du mercato du Barça est involontaire mais il arrive à point nommé pour redonner de l’ambition au club blaugrana.

Ángel Rodríguez (Getafe) : le buteur n’était pas certain de rester chez les Azulones, mis à rude concurrence avec Jaime Mata, Cucho Hernández et Enes Ünal. Son doublé contre le Betis (100% de réussite) le conforte plus que jamais dans l’esprit de José Bordalás. Mention spécial pour sa volée sur le 1er but de Getafe.

Paco Alcácer (Villarreal) : à la conclusion d’un mouvement d’école pour ouvrir le score contre Alavés, le natif de Torrent a eu de la réussite pour inscrire un doublé, bien placé après le lob de Gerard Moreno qui a terminé sa course sur le poteau. Le Sous-marin jaune d’Unai Emery dispose d’un tandem complémentaire qui pourrait bien disputer le prochain Euro.

Commentaires