đŸ”„ Golazo J4ïžâƒŁ / Tableau noir pour sous-marin jaune : Parejo distribue, AlcĂĄcer conclut implacablement pour Villarreal

0

Le Villarreal d’Unai Emery prend forme match aprĂšs match et l’affrontement contre le Deportivo AlavĂ©s de Pablo MachĂ­n a offert un but Ă  montrer dans toutes les Ă©coles de football. Avec 9 joueurs impliquĂ©s avec et sans le ballon, un Dani Parejo brillant et un Paco AlcĂĄcer lĂ©tal, cette ouverture du score est le golazo de la 4e journĂ©e pour ÂĄFuria Liga!

AprĂšs une rĂ©cupĂ©ration dans son camp, Villarreal se procure une occasion Ă©norme de but grĂące Ă  une passe laser de Dani Parejo. LancĂ© en profondeur, Moi GĂłmez centre pour Paco AlcĂĄcer qui est empĂȘchĂ© in extremis de pousser le ballon au fond. L’attaquant s’arrache pour empĂȘcher la sortie de but et gagne une touche.

Le latĂ©ral droit Mario Gaspar se charge de la rentrĂ©e (le rĂ©alisateur a prĂ©fĂ©rĂ© enchaĂźner des gros plans sur Moi GĂłmez et Paco AlcĂĄcer) avant de se placer Ă  l’intĂ©rieur du jeu. Paco AlcĂĄcer (flĂšche bleue) se place sur le cĂŽtĂ© droit. Pendant ce temps, Dani Parejo a transmis le ballon Ă  Vicente Iborra.

L’objectif de Villarreal est d’offrir des possibilitĂ©s de passes Ă  Dani Parejo. Vicente Iborra fixe pour faire reculer la ligne de milieu d’AlavĂ©s et redonne le ballon Ă  Dani Parejo qui dispose de 4 options : court sur Moi GĂłmez placĂ© dans le coeur du jeu, long par-dessus la dĂ©fense pour Gerard Moreno positionnĂ© au niveau de la demi-lune, long et au sol sur Paco AlcĂĄcer qui s’est replacĂ© dans l’axe mais peu dynamique, dans l’intervalle pour Mario Gaspar qui peut passer dans le dos de la dĂ©fense.

Dani Parejo joue simple et alerte Moi GĂłmez qui est pris par Rodrigo Battaglia et qui est contraint de redonner Ă  l’ancien capitaine du Valencia CF. Celui peut envisager le mĂȘme joueur, Mario Gaspar, avec 2 itinĂ©raire. Le latĂ©ral se replace Ă  droite, sans que cela n’Ă©meuve Borja Sainz qui dans les deux cas ne pourrait pas intervenir.

Dani Parejo préfÚre aérer le jeu en direction de Pau Torres monté aux avant-postes.

Le dĂ©fenseur international sollicite Manu Trigueros qui lui remet dans l’espace. Dans l’axe, 3 Groguets (Moi GĂłmez, Gerard Moreno, Paco AlcĂĄcer) mobilisent 4 Babazorros. Dani Parejo, le joueur par qui le jeu doit s’accĂ©lĂ©rer est absolument seul.

Pau Torres peut donner Ă  Pervis Estupiñån Ă  gauche mais il rĂ©oriente vers la droite. En 3 passes, Dani Parejo est face au jeu avec du temps pour organiser l’attaque du sous-marin jaune. A partir de sa prise de balle, vu le marquage trop lĂąche de son adversaire direct, 75% du but est dĂ©jĂ  inscrit.

Ce qu’a vu Dani Parejo, le rĂ©alisateur ne l’a pas encore imaginĂ© et n’a pas retirĂ© ses moufles. Mario Gaspar est hors cadre mais on devine son appel. Borja Sainz est dans la pire position possible : Ă  moins que Dani Parejo cherche son latĂ©ral droit dans les pieds pour qu’il joue le un contre un, il est battu. Il y a un boulevard dans son dos et le central d’AlavĂ©s est trop loin pour couper. Paco AlcĂĄcer est lĂ©gĂšrement devant la ligne de 4 dĂ©fenseurs Babazorros.

Dani Parejo lance Mario Gaspar en profondeur. Borja Sainz Ă©tait battu d’avance, RubĂ©n Duarte se replie pour tenter de couper le centre qui se profile. Paco AlcĂĄcer est toujours devant la dĂ©fense, pendant que Gerard Moreno se place entre les lignes et que Pervis Estupiñån poursuit sa course vers le 2nd poteau.

Mario Gaspar est lancĂ©. Tout la dĂ©fense d’AlavĂ©s est en retard. En plus de Borja Sainz et RubĂ©n Duarte, Florian Lejeune est coincĂ© entre Gerard Moreno et Paco AlcĂĄcer, VĂ­ctor Laguardia n’a pas anticipĂ© l’appel au 1er poteau de l’attaquant de Villarreal, Ximo Navarro ne voit pas Pervis Estupiñån plonger au 2nd poteau.

La qualitĂ© de centre de Mario Gaspar offre 2 possibilitĂ©s Ă  Paco AlcĂĄcer avec l’espace et le temps pour les convertir : la force au 1er poteau, la finesse petit filet opposĂ©. Imparable.

L’international espagnol choisit de surprendre Fernando Pacheco en dĂ©viant de l’intĂ©rieur du pied dans le petit filet opposĂ©. 4 Groguets sont dans la surface au moment de la conclusion, avec Manu Trigueros dans la demi-lune. 6 Babazorros sont Ă©galement dans leur surface mais tous passifs alors que leurs adversaires sont tous dynamiques.

Sur une attaque placĂ©e de 35 secondes, Villarreal a pris de vitesse le bloc bas d’AlavĂ©s qui malgrĂ© une ligne de 6 dĂ©fenseurs. Le dĂ©peuplement au milieu a permis Ă  Dani Parejo de jouer en toute tranquillitĂ© et d’apporter de la verticalitĂ© avec une passe parfaite pour Mario Gaspar. L’Ă©quipe d’Unai Emery a proposĂ© un mouvement d’Ă©cole pour dĂ©montrer d’entrĂ©e de jeu sa supĂ©rioritĂ© sur AlavĂ©s.

François Miguel Boudet
@fmboudet

Commentaires