Barça B / García Pimienta, une vie en blaugrana

0

Il aurait pu être l’Élu. Cité comme candidat à la succession de Ernesto Valverde en janvier (et à celle de Quique Setién aujourd’hui), Francisco Javier García Pimienta a plus d’un argument à faire valoir pour occuper ce poste. Le coach du Barça B est un atout indéniable pour un club en immense difficulté dans son organigramme sportif. « Pimi » est un adepte du style, un éducateur hors-pair mais aussi un homme dont la vie s’inscrit dans le « mes que un club ». En lice durant les play-offs d’accession en Segunda, son Barça B est à son image : ambitieux et avec beaucoup de mémoire. 

Avec sa barbe grisonnante et sa gestuelle bien caractéristique, Francisco Javier García Pimienta dit « Pimi » est bien reconnaissable sur son banc du tout nouveau et tout beau Estadi Johan Cruyff. Lui pourtant n’en est pas à son premier stade chez les Catalans. Toute sa vie ou presque, le natif de Barcelone aura porté cet écusson, d’abord sur son maillot, puis plus tard sur ses vêtements de coach.

García Pimienta, l’attaquant 

Formé au Barça et joueur du Barça B durant 3 saisons (1994-1996 et 1997-1998), Pimi a partagé la pelouse avec des désormais légendes du club catalans comme Carles Puyol et Xavi Hernández. Attaquant de son état, le jeune Francisco est décrit comme  « un ailier très rapide, habile avec le ballon » par la célèbre revue Don Balón en 1994 lors de ses débuts avec la filiale catalane. Sa carrière de footballeur se termine en 2004 à l’UE Sant Andreu, mais sa carrière d’entraîneur, elle, a déjà démarré depuis 2001 chez les cadets du Barça. García Pimienta gravit les catégories durant presque 20 ans, jusqu’à devenir à l’hiver 2019 l’un des noms avancés pour devenir le successeur d’Ernesto Valverde.

Barça B 97/1998-Facebook Garcia Pimienta

Aujourd’hui en lice pour les playoffs d’accession en Segunda  (deuxième divison) avec le Barça B qui se joueront du 18 au 26 juillet en Andalousie, son nom est à nouveau sur le devant de la scène. Alors que la place de Quique Setien est remise en cause et que le destin de Xavi semble lié à l’élection présidentielle du club en 2021, Pimi pourrait revêtir le costume brûlant de coach de l’équipe première. Un rêve réalisable pour celui qui ne déçoit pas avec les jeunes et qui a la chance d’avoir été le coach ou coach adjoint de joueurs comme Sergi Roberto, Messi, Piqué ou encore Riqui Puig. Dans un vestiaire que l’on dit si compliqué à appréhender, un avantage non négligeable. Mais en attendant de peut-être voir plus haut la mission et de voir plus loin avec l’équipe B.

A LIRE : García Pimienta, un défi peut en cacher un autre

Pimi, l’éducateur

Passé par quasiment toutes les catégories du centre de formation du Barça en tant que coach ou coach adjoint, García Pimienta jouit d’une réputation d’éducateur hors pair. Un réputation qu’il doit à son travail acharné auprès de ses jeunes mais aussi de ses collègues de travail. Óscar Hernández, coach au Barça durant 10 ans se souvient : « Quand nous nous croisions (nos horaires de travail étaient différents), nous échangions nos opinions à propos des équipes que nous entraînions à ce moment-là. Lui a toujours entraîné des équipes de catégories supérieures, il y avait déjà un travail en amont sur ses joueurs et García Pimienta suivait le processus de formation en apportant à ses joueurs de nouvelles compétences cognitives et plus complexes. Le joueur avait les principes de bases que Pimi devait améliorer en fonction d’un modèle et d’un type de jeu« .

Souvent obligé de composer avec un groupe diminué par les blessures et les promotions en équipe première elle-même amputée de plusieurs membres, García Pimienta a, comme ses homologues Ernesto Valverde et Quique Setién, souffert du manque de projection et de gestion de sa direction. Si voir ses protégés évoluer au Camp Nou reste une immense satisfaction et reconnaissance de son travail, les conditions n’ont pas aidé Pimi a tenir son groupe sur les rails de la Segunda. Avec un nombre conséquent de transfert sous l’ère Pep Segura-Gerard López (15 arrivées pour les deux mercatos hiver et été 2017-2018 !), le coach a récupéré une équipe qui ressemblait plus à l’antichambre des affaires courantes entre agents véreux et direction qu’à une véritable équipe. Mais l’entraîneur a fait le ménage, pour le plus grand bien de cette équipe.

Proche de ses joueurs, García Pimienta est apparu comme l’un des grands artisans de la dernière prolongation de Riqui Puig en 2018, le joueur du Barça ayant même choisi d’annoncer son contrat sur les réseaux sociaux avec une photo de son coach.

Vainqueur de la Youth League en 2018 face à Chelsea, l’entraîneur blaugrana reste un coach qui dans des temps troubles chez les Catalans ne déroge pas au style.

A LIRE : Riqui Puig, une dernière bataille avant le Camp Nou

Le garant de la philosophie 

« García Pimienta est un puriste du style, d’ailleurs je le considère comme le plus puriste de tous« . Pour son ancien collègue Óscar Hernández c’est certain : Pimi est un garant du style blaugrana et cela se comprend lorsque l’on sait qu’il a côtoyé de nombreux modèles de ce style à travers les années. Membre de la génération de La quinta del Mini qui avait tapé dans l’oeil de Johan Cruyff alors coach de l’équipe première, García Pimienta peut se targuer d’avoir approché la légende et forcement d’avoir fait le plein de connaissances aux côtés de ses coéquipiers de l’époque Óscar García, Iván de la Peña et Albert Celades notamment.

Ses nombreuses rencontres sont une des raisons qui fait de lui un grand technicien pour Óscar Hernández : « Il est dans le club depuis de nombreuses années, il a pu partager avec plusieurs générations d’entraîneurs, de joueurs, de préparateurs physique etc… et cela l’a enrichi dans le concept de ce style de jeu« . Mais plus concrètement  encore : comment joue García Pimienta ? « C’est un amoureux du 1-4-3-3 toujours avec les extrémités très ouvertes, accordant une grande importance au 6 sans jamais renoncer au ballon indépendamment de son effectif, de l’environnement ou des circonstances du moment. »

Parfois obligé de transiger avec son 1-4-3-3 ou 1-3-4-3 cette saison en raison d’un effectif parfois décimé, García Pimienta n’a pourtant jamais dérogé à son idée, notamment en demandant à ses joueurs d’aller dans le dépassement de fonction pour le collectif, notamment lorsqu’il a utilisé Riqui Puig en soutien de deux attaquants de pointe pour palier au manque d’ailier, mais avec une liberté extrême pour ses latéraux. Un seul but : ne pas abandonner le ballon, tout en cherchant à avancer constamment.

Doté de joueurs compétitifs dont la majorité évolue dans le style qui est le sien depuis plusieurs années, le coach a réussi a emmener les siens à la seconde place du classement avant l’arrêt des championnats. Une réussite aussi pour son ancien compagnon de travail : « Les résultats obtenus prouvent que García Pimienta sait sortir le rendement maximum des joueur qu’il a à disposition, appuie Óscar Hernández. Grâce à cela, le joueur est ouvert au dialogue et continue de grandir. Ça c’est le point fort de Pimi« . Un point fort dont les supporteurs du Barça aimerait jouir encore quelques temps. Bonne nouvelle : García Pimienta a renouvelé son contrat jusqu’en 2021 avec une saison supplémentaire en option.

Tracy RODRIGO (@tracy_rdg)
Propos recueillis et traduits par T.Rodrigo

Commentaires