Liga / Espanyol – Atletico : Match piège ou démonstration annoncée ?

0

Ce dimanche en milieu d’après-midi l’Espanyol reçoit l’Atletico pour un match qui, a priori, doit être une formalité pour l’équipe du Cholo tant les dynamiques des deux équipes sont différentes. Mais à première vue uniquement puisque les Blanquiazules, derniers de Liga, n’ont plus d’autres choix que de prendre des points, au moins à la maison, pour espérer se sauver d’ici la fin de saison. Match qui n’a donc rien de facile pour les Rojiblancos qui doivent absolument confirmer tous les progrès montrés récemment.

Les Colchoneros n’ont plus perdu depuis un mois maintenant (face au Real 1-0) et montent en puissance au fil des matchs. Enchaînant les bons résultats mais surtout des prestations convaincantes, l’équipe du Cholo est sur la voie de la guérison. De l’autre côté, les Catalans sont en apnée dans les bas fonds du classement et n’arrivent tout simplement pas à prendre un petit bol d’air en grappillant quelques points par-ci par-là pour doubler ses concurrents directs au maintien.

L’Espanyol peut-il s’en sortir?

Abelardo a repris l’équipe au bord du gouffre après les passages de Gallego et Machin, impuissants et incapables d’appliquer leur patte à cet effectif. La situation semblait presque perdue d’avance au vu du retard accumulé mais le coach espagnol a du bagage et sait parfaitement comment s’y prendre pour résoudre un casse-tête. En reprenant un groupe aussi qualitatif que celui de l’Espanyol, tout était permis, d’autant plus que les Catalans se sont offert les services du très précieux Raúl de Tomas pour relancer une attaque en perte de vitesse. Même si pour l’instant les résultats ont du mal à arriver, on redécouvre une équipe beaucoup plus offensive qu’en début de saison, qui provoque sa chance et marque de plus en plus. L’ex buteur du Rayo a d’ailleurs déjà fait trembler les filets cinq fois en cinq matchs toutes compétitions confondues, lui qui sera l’élément déterminant de cette fin de saison côté perico.

Avec de vrais joueurs de ballons comme Oscar Melendo ou encore Sergi Darder, les Catalans essayent de prendre les matchs à leur compte, parfois sans réussite, mais les intentions sont bonnes. Le jeu sans ballon, l’occupation du terrain  avec des phases de possession intéressantes en moitié adverse et les circuits de passes semblent faire sens mais la réalisation est encore (très) difficile et les Pericos perdent énormément de points dans la lutte au maintien. La semaine dernière, lors d’un duel de mal classés, les Catalans se sont inclinés face à Valladolid dans un match sans grande maîtrise technique. Décevants, les Blanquiazules n’ont même plus le droit a une parenthèse enchantée en Europa League puisqu’ils se sont fait éliminer face à des Wolves qui ont scellé le sort de la double confrontation dès le match aller (4-0). Probablement un mal pour un bien, si les têtes ne sont pas trop affectées, pour que l’équipe puisse totalement se concentrer sur l’opération maintien qui s’annonce périlleuse.

L’Atletico a fait le plus dur?

Après plusieurs mois difficiles à tâtonner entre nouvelles idées et héritage, Simeone semble avoir trouver la bonne formule depuis quelques matchs. Le retour de joueurs très importants pour l’effectif lui permet de mettre en place ce qu’il imaginait depuis si longtemps pour avancer et enfin tourner la page. Joao Felix, Koke, Gimenez, Trippier, Costa par exemple sont désormais des alternatives sur lesquelles peut compter le Cholo. On peut maintenant voir un milieu Saúl-Llorente-Thomas-Koke en pleine bourre, un pressing et contre-pressing efficaces qui permettent de gratter un grand nombre de ballons en position haute, des latéraux sur la même ligne que les attaquants (comme en début de saison) pour amener le surnombre ou encore une solidité défensive retrouvée. Pour exemple, le capitaine colchonero incarne a lui seul le renouveau et la nouvelle dynamique rojiblanca en étant ultra décisif et omniprésent dans le jeu pour soutenir les attaquants madrilènes.

L’équipe tourne a plein régime, enchaîne les bons résultats et surprend même la planète foot (ou pas?). En dominant et bridant le monstre de Klopp en Ligue des Champions dans un match bouillant, les Colchoneros ont tous simplement joué leur partition à la perfection. Match référence de cette saison, les Rojiblancos ont donc forcément construit sur cette exceptionnelle performance pour aborder le match face à Villarreal dans les meilleures conditions possibles. Cette rencontre s’est soldée par une victoire 3-1 face à un adversaire direct pour le podium. En reproduisant certaines phases du match face à Liverpool, en contrôlant le tempo du match et en n’étant presque pas inquiété par le sous-marin jaune, l’Atletico semble désormais sûr de ses forces. Avec pour objectifs la qualification en LDC pour la saison prochaine et le podium en fin d’exercice, cette nouvelle dynamique est plus que la bienvenue surtout lorsque l’on imagine une lutte acharnée avec Seville, Getafe ou la Real qui ne faiblissent pas, ou presque.

Les clés du match

Du côté de l’Espanyol, Abelardo voudra sûrement prendre le contrôle du match pour ne pas subir les assauts madrilènes. Pour cela, il faudra remporter la bataille du milieu de terrain en y mettant beaucoup d’intensité mais la tâche s’annonce compliquée au vue de la forme de l’Atleti dans ce secteur. Il faudra donc réussir à se sortir des zones de pression en minimisant les touches de balle et en proposant beaucoup de mouvements sans ballon pour offrir des solutions au porteur afin de ne pas perdre de ballons dans des zones dangereuses et ainsi offrir des cartouches supplémentaires aux Colchoneros. A partir de là, les Catalans pourront compter sur la patte de ses offensifs pour servir Raúl de Tomas dans les meilleures conditions, qui devra lui se défaire de Felipe, infranchissable cette saison.

Les Rojiblancos voudront eux certainement utiliser au maximum les couloirs et l’apport des latéraux, prédominant dans la nouvelle animation de Simeone, pour apporter le danger dans la défense catalane. D’autant plus lorsque l’on observe de nombreux trous d’airs dans la défense catalane mais aussi quand on se remémore la performance XXL de Lodi en Ligue des Champions. Pour appuyer cet aspect et ainsi déséquilibrer le bloc bleu et blanc, Les hommes de Simeone pourront également compter sur les transversales de Thomas, qui excelle dans ce domaine, pour profiter des espace créés en amenant de la densité d’un côté pour ensuite renverser le jeu à l’opposé. Pour s’en sortir dans les petits espaces, la touche technique et les nombreux décrochages de João Felix seront essentiels.

XI probables

Espanyol

Atletico

 

Julien (@TorresismoATM)

Commentaires