Liga – Choc entre les déceptions Betis et Valence, Getafe veut se relever, Seville enchainer : La previa de Furialiga (J26)

0

La Liga a un nouveau leader et le podium a été chamboulé. Hormis en bas du classement où les écarts commencent à être important, tout reste encore à faire pour l’Europe et la Champion’s. Le ventre mou peut accroître son avance sur le maintien pour ensuite espérer se mêler à la course pour l’Europe. Prévia d’une journée qui s’annonce encore très intéressante.

Real Sociedad (6e) – Valladolid (15e) le 28/02 à 21h

Choc des extrêmes entre une Real Sociedad en course pour l’Europe et un Valladolid qui bataille pour rester en Liga. Dans le jeu, l’écart est grand. Les Basques proposent un jeu toujours aussi chatoyant et ambitieux et viennent notamment d’étriller Valence 3-0. Une démonstration de force qui montre bien que le club entraîné par Imanol Alguacil va très bien et tient le rythme. Le club qui avait l’habitude de décevoir semble proche d’un retour en Europe, avec la manière et en faisant confiance à une jeune génération talentueuse. Tout va bien à San Sébastien.

Du côté de Valladolid, le club de Pucela a gagné un match déterminant face à l’Espanyol le week-end dernier. Face à un adversaire direct pour le maintien, Valladolid n’a pas tremblé et a même montré des signes de progrès intéressant. Les Catalans rapidement réduits à 10 ont fermé le jeu, forçant les hommes de Sergio Gonzalez à devoir le faire, une chose qu’ils n’aiment pas. Pourtant à force de patience et en s’appuyant sur un effectif intéressant, les coéquipiers d’Enes Unal ont trouvé le chemin des filets deux fois. Valladolid reste un club très solide et semble bien parti pour vivre une troisième saison de suite en Liga.

Onze probables 

Real Sociedad

Valladolid

Eibar (16e) – Levante (10e) le 29/02 à 13h

Choc entre deux formations reconnaissables en Liga. Eibar, qui tente coute que coute de performer en s’appuyant sur un pressing cohérent et bien éxecuté a subi la dure loi de Leo Messi le week-end dernier. Une défaite large et un quadruplé de l’Argentin n’ont pas permis aux Basques d’espérer quelque chose de leur déplacement en Catalogne. Pourtant encore une fois, tout n’est pas à jeter mais Eibar n’a pas encore connu cette fameuse série positive qui aurait permis au club de ne plus se soucier du maintien. Entre deux eaux, on attend ce fameux déclic qui permettrait à Mendi et sa bande de rayonner le temps suffisant pour se maintenir.

En face, Levante s’est quelque peu extirpé de la lutte pour le maintien et caresse l’espoir de se mêler à la course pour l’Europe même si les écarts sont grands. Levante, aka un tombeur de gros sous Paco Lopez s’est offert cette fois le scalpe d’un Real Madrid apathique et vraiment peu concerné. De son côté, les Granotes ont fait le dos rond, se sont appuyés sur la bonne forme de Bruno ou encore Aitor Fernandez et ont su saisir leur chance ensuite. Sans renier la volonté de joueur de son entraineur, Levante devient surtout bien plus épais au fil des matchs et des jours qui passent. C’est ce point qui laisse à penser que le club de Valence peut encore en surprendre quelques uns sur la durée, ce qu’il manquait en club.

Onze probables

Eibar

Levante

Real Betis (13e) – Valence (8e) le 29/02 à 16h

Choc entre deux énormes déceptions cette saison. Le Betis qui après avoir fini la saison 2018-2019 dans une situation troublée avait fait un choix fort en destituant Quique Setien pour nommer Rubi à sa place. Dans le même temps, le club s’offrait Fekir, Borja Iglesias et Guido Rodriguez. Un bon qualitatif important qui devait permettre au club de se stabiliser dans le haut de tableau. Une participation régulière à une coupe d’Europe était logiquement envisagée. A l’approche du dernier tiers du championnat, les verts et blancs sont encore en seconde partie de saison et tarde à amorcer leur folle remontée. Tenu en échec face à Mallorca à la maison le week-end dernier, Rubi est logiquement menacé et le Betis semble incapable de trouver un rythme de croisière cette saison.

La finalité est la même du côté de Valence mais les sources du problèmes bien différentes. Le club Che, qui avait remporté la Copa del Rey pour son centenaire, n’a rien trouvé de mieux que de remplacer le faiseur de miracle Marcelino par l’inexpérimenté Albert Celades. Plusieurs mois après sa prise de fonction, on ne sait toujours pas ce qu’il veut proposer à son équipe. Valence oscille entre des séquences très Marcelinesque et d’autres, plus folles mais qui font encaisser énormément de buts aux Blanquinegros. Sans ligne directrice claire, Valence redevient un club lambda mais avec un effectif de champion’s sur le papier. Les différentes blessures ne laissent présager rien de bon pour la suite.

Onze probables

Betis

Valence

Leganes (19e) – Deportivo Alaves (14e) le 29/02 à 18h30

Choc de bas de tableau ! Leganes qui doit composer sans le duo qui lui a offert le maintien la saison dernière mais en même temps qui lui a rapporté près de 40 millions cet hiver voit son horizon s’obscurcir. Aguirre, technicien expérimenté mais conservateur propose un jeu très simpliste depuis son retour en Liga. Actuellement, il préfère même aligner un onze composé essentiellement de joueur à vocation défensive ou de soutien plutôt que de choisir des joueurs qui lui permettraient de générer du danger. Encore défait face au Celta, la dynamique ainsi que les choix de l’entraîneur mexicain ne laissent  que peu de place à l’optimisme dans le sud de Madrid.

Du côté d’Alaves, le jeu est toujours aussi simpliste. Asier Garitano a mis en place un 442 modulable en 433 strict, qui compense et occupe bien le terrain. La production collective reste faible, les occasions sont rares mais le duo Joselu-Lucas Perez est tellement complémentaire qu’il bonifie chaque situation. Sans pour autant régaler, le club prend des points et surtout n’est que rarement dépassé dans le jeu. Avec peu de marge en terme de point mais une solidité intéressante, les basques semblent parfaitement partis pour accrocher un nouveau maintien.

Onze probables

Leganes

Alaves

Granada (9e) – Celta Vigo (17e) le 29/02 à 21h

Le retour du formidable Granada de la première partie de saison ? Vainqueur 3-0 avec la manière d’Osasuna, les hommes de Diego Martinez ont récité un football très intéressant, fait de verticalité mais surtout d’intelligence. Le retour de Foulquier à gauche fait du bien dans un rôle hybride entre ailier et latéral ce qui permet de mettre un ailier tourné vers l’intérieur ce qui offre des lignes de passe intéressante. Le doublé de Marchis arrive au bon moment aussi. Tourné vers la demi finale de Copa, Grana ne laisse pas tomber le championnat et fait le plein de confiance.

Alors que le Celta proposait de la bouillie à peine plus cohérente sous Oscar Garcia, les Galiciens viennent de prendre 4 points sur les deux derniers matchs. Après avoir arraché le nul face au Real en fin de match, le Celta a surtout pris 3 points face au Lega en étant en infériorité numérique durant près d’une heure. La légende Iago Aspas a repris victorieusement un coup franc qui offre énormément d’air au Celta. Sans être sauvé, les Galiciens ont pris des points important et ont le plein de confiance au meilleur des moments.

Onze probables

Granada

Celta

Sevilla (4e) – Osasuna (12e) le 1/03 à 12h

Dans une situation particulière il y’a encore quelques jours, Sevilla a montré de belles choses face à Getafe. Victorieux 3-0 à l’extérieur, les Palanguanas doivent maintenant retrouver le statut de favori et performer. L’émergence d’une figure hybride comme Gudelj et la confirmation du grand talent de Jules Kounde fait du bien. Sans pour autant totalement rassurer, Lopetegui a gagné le droit de rester encore un peu sur le banc de Sevilla. Suffisant pour relancer la machine ?

Inquiétant Osasuna qui se cherche clairement et logiquement une nouvelle organisation sans Chimy Avila. Le buteur argentin, qui jouait pour deux sur le terrain et surtout marquait régulièrement est une perte importante pour un promu. Les Navarrais ont signé Arnaiz et Gallego mais les deux ont des profils et rendements bien différent de l’ancien de Huesca. Sans lui, Osasuna tremble, gagne difficilement et surtout, marque beaucoup moins. L’âme est encore là mais Jagoba tatonne pour trouver la bonne formule. Le 433 aligné face à Granada la semaine dernière n’a pas porté ses fruits.

Onze probables

Sevilla

Osasuna

Athletic Club (11e) – Villarreal (7e) le 1/03 à 14h

Choc entre deux formations dans deux logiques différentes. L’Athletic qui était l’un des clubs les plus en vus de la première partie de saison est en train de rentrer dans le rang. Une baisse de forme qui inquiète mais qui s’explique par la demi finale retour de Copa qui va se jouer en mars. Les basques, ont l’occasion de remporter un nouveau titre et ça doit peser dans les têtes. Certes le 532 concocté par Gaizka Garitano est décevant hors choc mais l’attitude globale en Liga en ce moment n’est pas le même qu’en Copa. Moins concerné et pressant, c’est tout un groupe qui semble déjà focus sur une échéance encore lointaine. Chutant au classement, tout le monde semble vouloir tout donner pour avoir le droit de jouer une finale de Copa. Attention à la chute si jamais Granada joue un mauvais tour aux Leones.

De son côté, Villarreal qui a perdu Toko Ekambi mais recruté Paco Alcacer semble tenir la route. Défait par l’Atletico, le sous marin jaune reste bien placé en haut du classement avec la zone Ligue Europa a porté de main. Le jeu reste diffus mais l’équipe a une facilité déconcertante pour se créer de multiple situations de frappes et donc de but. Bien garni en terme de qualité et quantité, Villarreal peut logiquement espérer un retour au premier plan cette saison. Difficilement quantifiable, le travail de Javi Calleja reste intéressant, même si avoir autant de bons joueurs facilite logiquement le travail d’un entraîneur.

Onze probables

Athletic

Villarreal

Majorque (18e) – Getafe (5e) le 1/03 à 18h30

Mallorca a de le ressource et le prouve ! Promu à la surprise générale, les insulaires luttent depuis le début de la saison pour exister, se battant sur chaque match pour prendre au minimum un point. Face au Betis, à l’extérieur ce qui est le point faible de l’équipe cette saison, Mallorca a marqué trois fois et pris un point qui peut peser lourd en fin de saison. Sans jamais rendre les armes, les hommes de Vicente Moreno ne refusent jamais le jeu et peuvent compter sur des joueurs très intéressants comme Cucho ou Kubo qui peuvent jouer le cours des matchs. Getafe est prevenu, Mallorca ne se laissera pas faire.

Getafe retrouver le rythme d’un match tous les trois jours et perd logiquement en puissance. Malgré un effectif très bien fourni, la qualité des joueurs est différente et surtout leur qualité ne sont identiques. Pepe Bordalas doit bricoler, faire des ajustements et tenter de ne pas briser la dynamique. La défaite 3-0 face à Séville est un avertissement conséquent. Getafe a perdu la 3e place mais reste en embuscade.

Onze probables

Mallorca

Getafe

Benjamin Chahine 

@BenjaminB_13

Commentaires