LDC / Atalanta – Valencia CF : des Blanquinegros très amoindris face à l’armada de Gasperini

0

Privé de Gabriel Paulista, Ezequiel Garay, Alessandro Florenzi, Francis Coquelin et Rodrigo Moreno, le Valencia CF arrive déplumé à San Siro. Dans un stade qui ne lui porte guère chance, les Murciélagos doivent limiter la casse lors de ce 1/8 de finale aller de la Ligue des Champions face à l’Atalanta. Voici notre Previa avec les XI probables et un bonus audio.

La poisse. La déveine. La scoumoune. Appelez cela comme vous voulez, les symptômes sont les mêmes. Le Valencia CF dispute l’un des matches les plus importants de l’ère Peter Lim sans 5 titulaires. Déjà suspendu après son carton rouge reçu contre l’Ajax lors de la 6e journée de la phase de poule, Gabriel Paulista a rejoint son compère de la charnière Ezequiel Garay à l’infirmerie lors du dernier match de Liga contre l’Atlético de Madrid. Incertains, Francis Coquelin et Rodrigo Moreno sont également forfait pour affronter l’Atalanta. Un déplacement à San Siro que n’effectue pas non plus le récent transfuge Alessandro Florenzi, victime de la varicelle. Difficile de faire pour Albert Celades au moment d’affronter une équipe réputée pour son attaque de feu.

Celades dans les habits de Bob le bricoleur

Dès le coup de sifflet contre l’Ajax, les Blanquinegros savaient qu’ils devraient se déplacer pour le 1/8 de finale aller sans Gabriel Paulista, exclu en fin de match. La charnière devait donc initialement se composer d’Ezequiel Garay et de Mouctar Diakhaby. Or, l’Argentin s’est gravement blessé en février au genou et sa saison est terminée. Si le club est autorisé par LaLiga à recruter un défenseur central hors période de mercato, l’UEFA en revanche n’accepte aucune nouvelle incorporation.

Albert Celades est donc contraint de bricoler une nouvelle charnière et c’est Eliaquim Mangala, que le technicien ne porte guère dans son coeur, qui est désigné binôme de l’ancien Lyonnais. Les deux joueurs n’ont jamais démarré un match côte à côte. Le doute est donc maximal au moment d’affronter une ligne d’attaque impressionnante qui, en guise de galop d’essai, s’est offert la Roma en championnat.

En plus de cette charnière aussi française qu’expérimentale, Alessandro Florenzi a attrapé la varicelle, ce qui replace automatiquement Daniel Wass au poste de latéral droit, dans la mesure où Cristiano Piccini n’est pas encore revenu à la compétition lui non plus. Pire, Francis Coquelin, indispensable au milieu, est lui aussi contraint de renoncer, tout comme Rodrigo Moreno. Le buteur décisif à Stamford Bridge et à la Johann Cruijff Arena n’est pas rétabli d’une blessure au genou.

Autrement dit, Celades peut aligner un XI compétitif mais très deçà de ce que son effectif au complet lui aurait permis. Si le climat est morose, ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose pour le Valencia CF, équipe capable de prendre un bouillon terrible, d’oublier de jouer pendant 45 minutes, puis de se mettre en ordre de bataille. Après tout, son capitaine Dani Parejo était absent contre le Barça et les Blanquinegros ont réussi à l’emporter et vendredi dernier, ils sont revenus deux fois au score contre l’Atlético, ce qui reste une performance notoire malgré la forme mitigée des Colchoneros cette saison.

L’Atalanta, une attaque de feu pour contrer le jeu che

En terminant 1er de son groupe, Valencia a gagné le droit de disputer le match retour à domicile et de tirer un adversaire, a priori, plus abordable. Il faut reconnaître que face aux autres possibilités, hériter de l’Atalanta Bergame était une bonne pioche. L’équipe de Gian Piero Gasperini est une machine offensive. Disposée en 3-5-2, elle est capable de coups d’éclats et de goleadas énormes. Bref, c’est une équipe joueuse, peut-être un peu trop face à un VCF qui sait jouer direct, notamment sur le côté droit avec Ferran Torres.

Pour mieux connaître, l’état de forme des Bergamasques, le mieux est d’écouter le Furia Champion’s Podcast (à partir de 33’15) avec Matthieu Pianezze, rédacteur chez Calcio Mio et spécialiste de l’Atalanta.

 

Les XI probables

Atalanta

Valencia CF

Commentaires